Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral en vous créant un compte avec une adresse email valide. N'hésitez pas!

Freenet

De Wikiberal

Freenet est un sous réseau informatique anonyme décentralisé construit sur Internet. Freenet a été créé par Ian Clarke en 1999 pour répondre à la diminution de la liberté d'expression sur Internet à cause des lois de censure et de propriété intellectuelle. Les motivations de Ian Clarke étaient les suivantes :

«D’abord, j’étais sensible au fait qu’il est extrêmement facile pour des gouvernements de contrôler les informations circulant sur internet. Cela me semblait contraire à la liberté d’expression. Ensuite, Freenet représentait un challenge technologique intéressant. Je suis simplement motivé par ma foi en la démocratie. La démocratie s’appuie sur ses électeurs pour choisir en connaissance de cause ceux qui dirigeront le gouvernement. Mais si les gouvernements peuvent contrôler l’information délivrée aux électeurs, alors le processus démocratique est faussé. »

Principe de fonctionnement

Chaque ordinateur connecté au réseau Freenet constitue un serveur anonyme. Les données transférées d'un serveur à un autre sont cryptées de telle sorte qu'il est impossible de connaître le contenu des données qui se transfèrent sur le serveur. Ce qui rend impossible la localisation de la source de ces données.

Freenet est accessible aussi bien avec Windows, Linux, OS, ou MAC. Grâce à des logiciels libres qui permettent d'échanger des fichiers en P2P, de créer des sites ou d'envoyer des e-mails.

Réseaux parallèles

Freenet n'est pas le seul réseau parallèle à Internet. Il existe également des Darknet, qui sont des petits réseaux de partage de fichiers privés, uniquement accessibles dans un cercle de confiance. Il existe aussi d'autres réseaux comme Freenet, qui cherchent à protéger leurs utilisateurs en garantissant leur anonymat : Ants, GNUnet,Entropy, I2P, Mnet, Mute, OFFsystème, Omemo, OneSwarm, StealthNet, Tor...

Lien externe

Société.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail actualités du libéralisme.
Outils personnels