Portail philosophie

De Wikiberal


[modifier

641962-7744.png Bienvenue dans le portail philosophie !

Section de l'encyclopédie Wikibéral
Responsable du portail : à définir

[modifier

25px-Crystal 128 knode.png Articles thématiques

Concepts libéraux

Principes libéraux

Idéologies antilibérales

   

Libéralisme

Écoles

Épistémologie

Éthique

   

Ouvrages

Figures

[modifier

25px-Travaux.png Projet : philosophie

Le projet philosophie libérale à pour but de coordonner le travail des contributeurs. Si vous possédez des connaissances sur ce sujet, vous êtes invité à ajouter votre nom à la liste des participants.

40px-Nuvola apps edu languages.png
Annonces

  • Le 29 mars 2007, le portail philo nouvelle version est mis en place. N'hésitez pas à participer !
  • Le 16 août 2007, mise à jour du portail par Dilbert.

30px-Nuvola apps kcontrol.png
À faire

  • Apposer le bandeau au bas des articles.
Syntaxe à utiliser : {{Portail philosophie}}

30px-Nuvola apps kuser.png
Participants


[modifier

30px-Nuvola apps ktip.png Lumière sur...

Même si le holisme n'est pas une théorie scientifiquement fausse, il présente un inconvénient philosophique majeur : il tient l'humain pour quantité négligeable, ce qui a des conséquences éthiques désastreuses. Il ouvre la voie au collectivisme, à l'utilitarisme de type collectiviste et à un certain relativisme.

Ludwig von Mises critique le holisme en matière sociale comme une croyance métaphysique qui n'aboutit qu'à l'affrontement et à des systèmes de gouvernement comparables à une théocratie :

« Selon les doctrines de l'universalisme, du réalisme conceptualiste, du holisme, du collectivisme, et de certains représentants de la psychologie structuraliste, la société est une entité qui vit de sa vie propre, indépendante et séparée des vies des divers individus, agissant pour son propre compte, visant à ses fins à elle qui sont différentes des fins poursuivies par les individus. Alors évidemment, un antagonisme peut se présenter entre les fins de la société et celles de ses membres. Afin de sauvegarder l'épanouissement et le développement futur de la société, il devient nécessaire de maîtriser l'égoïsme des individus, de les obliger à sacrifier leurs desseins égoïstes au bénéfice de la société. De ce moment, toutes les doctrines globalistes sont forcées d'abandonner les méthodes profanes de la science humaine et du raisonnement logique, et de virer aux professions de foi théologiques ou métaphysiques. Elles doivent admettre que la Providence, par ses prophètes, apôtres et chefs charismatiques force les hommes — qui sont mauvais dans leur nature, c'est-à-dire enclins à poursuivre leurs propres fins — à marcher dans les voies de droiture où le Seigneur, le Weltgeist, ou l'Histoire, veut qu'ils cheminent.
Le problème essentiel de toutes les variantes de philosophie sociale universaliste, collectiviste et holistique, réside en ceci : A quel signe reconnaîtrai-je le vrai Droit, l'authentique messager de la parole de Dieu, et l'autorité légitime ? Car beaucoup prétendent que la Providence les a envoyés, mais chacun de ces prophètes prêche un autre évangile. Pour le fidèle croyant il ne peut y avoir aucun doute ; il est pleinement confiant d'avoir épousé la seule vraie doctrine. Mais c'est précisément la fermeté de telles convictions qui rend les antagonismes insolubles. Chaque parti est résolu à faire prévaloir ses propres conceptions. Mais comme l'argumentation logique ne peut décider entre diverses croyances opposées, il ne reste pour régler de telles disputes que le conflit armé. Les doctrines sociales non rationalistes non utilitariennes et non libérales doivent engendrer conflits armés et guerres civiles jusqu'à ce que l'un des adversaires soit anéanti ou soumis. L'histoire des grandes religions mondiales est un répertoire de batailles et de guerres, comme l'histoire contemporaine des pseudo-religions que sont le socialisme, la statolatrie et le nationalisme.

[modifier

25px-Noia 64 apps help index.png Saviez-vous que...

Le mot catallaxie a été forgé à partir du concept de « catallactique » - qui nomme la science des échanges, soit la branche de la connaissance qui étudie les phénomènes du marché, c'est-à-dire la détermination des rapports d'échange mutuels des biens et des services négociés sur le marché, leur origine dans l'action humaine et leurs effets sur l'action ultérieure.

Comme le rappelait Friedrich Hayek, « catallactique » est un terme savant tiré du grec katallatein (ou katallassein) signifiant « échanger », mais aussi et surtout: « faire de l'ennemi un ami ». A partir de ce concept, le grand économiste et philosophe d'origine autrichienne a créé « catallaxie » servant à désigner, selon ses propres termes, « l'ordre engendré par l'ajustement mutuel de nombreuses économies individuelles sur un marché. Une catallaxie est ainsi l'espèce particulière d'ordre spontané produit par le marché à travers les actes des gens qui se conforment aux règles juridiques concernant la propriété, les dommages et les contrats. »

[modifier

30px-Nuvola apps kcontrol.png Contribuer

Voici comment vous pouvez aider Wikibéral

Créer des articles
Cette page regroupe les articles les plus demandés sur Wikibéral, en ordre décroissant.
Modifier/Améliorer les articles
Vous trouverez les articles en ordre alphabétique contenants le bandeau {{Ébauche}}
Créer les articles les plus demandés
Syntaxe Wikibéral
Ajouter les bandeaux des portails
Chacun des articles se rapporte à un portail. Vous pouvez ajouter le bandeau approprié.
Dernières modifications des articles de la catégorie philosophie


Autres portails Accéder à l'index des portails thématiques de Wikibéral   Rafraîchir Rafraîchir cette page

1868-41439.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail philosophie et épistémologie du libéralisme.
Outils personnels
Partager