Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral en vous créant un compte avec une adresse email valide. N'hésitez pas!

Portail libéralisme politique

De Wikiberal
(Redirigé depuis Portail politique)


[modifier

3835-22604.png Bienvenue dans le portail libéralisme politique

Section de l'encyclopédie Wikibéral
Responsable du portail : Copeau

[modifier

25px-Crystal 128 knode.png Articles thématiques

Société civile et État

Subsidiarité

Gouvernement limité

Démocratie

Liberté

   

Tolérance

Constitutionnalisme

Contrat social

Séparation des pouvoirs

Pluralisme

   

Fédéralisme

Concepts opposés

Cadre institutionnel

Figures

Articles connexes

[modifier

25px-Travaux.png Projet : politique

Le projet libéralisme politique a pour but de coordonner le travail des contributeurs. Si vous possédez des connaissances sur ce sujet, vous êtes invité à ajouter votre nom à la liste des participants.

40px-Nuvola apps edu languages.png
Annonces

30px-Nuvola apps kcontrol.png
À faire

  • Apposer le bandeau au bas des articles.
Syntaxe à utiliser : {{Portail politique}}
  • Articles demandés : ceux encore en rouge dans la liste des articles thématiques
  • Articles à approfondir : Responsabilité, John Locke

30px-Nuvola apps kuser.png
Participants


[modifier

30px-Nuvola apps ktip.png Lumière sur...

Deux visions du contractualisme politique coexistent : la première, autoritariste et absolutiste, débouche notamment sur le Contrat social de Jean-Jacques Rousseau (1762), dont la défense d'une souveraineté populaire illimitée n'est qu'une démocratisation de l'absolutisme classique; la seconde borne strictement l'action de l'Etat, respecte l'isonomie (i. e. l'égalité de chacun, gouvernants et gouvernés, devant la loi) et se soumet à la souveraineté du seul Droit. C'est évidemment cette dernière conception qui reste pleinement cohérente avec une idée de "contrat social libéral" (pour reprendre le titre d'un livre de Serge-Christophe Kolm).

Parmi les auteurs libéraux qui, au XXe siècle, ont tenté de renouer avec la thématique du contrat social, il faut mentionner Friedrich von Hayek (dans sa Constitution de la liberté en 1960) et James Buchanan (avec The Limits of Liberty en 1975).

Certains auteurs, tel Hernando de Soto, parlent de "contrats sociaux extralégaux" pour désigner des organisations, voire des institutions, telles qu'il en existe dans les pays du tiers monde, qui, bien que respectueuses du droit, se développent à l'échelon local en marge du droit légal, faute de pouvoir s'intégrer dans un régime de droit formel trop contraignant ou difficile d'accès. Dans un même pays peuvent très bien coexister de nombreux "contrats sociaux extralégaux", les relations entre les personnes étant alors régies par un "droit extralégal" qui n'est pas imposé par un législateur, mais qui découle des règles comportementales admises par une communauté donnée.

[modifier

25px-Noia 64 apps help index.png Saviez-vous que...

En toute rigueur, le libéralisme ne peut être classé ni à droite ni à gauche. En déduire qu'il est "centriste" serait aussi une erreur, sauf à dire qu'il est éloigné tant des tendances redistributives de la gauche (et aussi de la droite) que des tendances autoritaires de la droite (et aussi de la gauche), ces deux types de tendances reposant sur l'étatisme et l'interventionnisme, réprouvés par les libéraux. Si on tient à tout prix à coller des étiquettes politiques sur les libéraux, on aura :

[modifier

25px-Noia 64 apps xeyes.png Citations

  • Qu’est-ce que le patriotisme et, avant cela, qu’est-ce qu’une nation ? Elle est pour moi un ensemble de sentiments d’appartenance à une tradition, à une histoire, à une aire culturelle, etc. Sentiments assez variables d’un individu à un autre. Or, le sens de ce mot a aujourd’hui changé : l’État a en quelque sorte nationalisé la nation en prétendant en être le défenseur. C’est absurde et inadmissible, puisque c’est une question de sentiments personnels. On en arrive à cette notion d’intérêt économique national, tout aussi absurde, que l’État prétend prendre en main. Il n’existe en réalité que des intérêts particuliers qui entrent en contact les uns avec les autres. (Pascal Salin)
  • Tant il y a qu'il n'y a plus moyen de gouverner, surtout depuis qu'un autre émissaire de l'enfer a trouvé cette autre invention de distribuer chaque matin à vingt ou trente mille abonnés une feuille où se lit tout ce que le monde dit et pense, et les projets des gouvernants et les craintes des gouvernés. Si cet abus continuait [...] le public se mêlerait de tout, voudrait fourrer dans tout son petit intérêt, compterait avec la trésorerie, surveillerait la haute police, et se moquerait de la diplomatie. La nation enfin ferait marcher le gouvernement, comme un cocher qu'on paie, et qui doit nous mener, non où il veut, ni comme il veut, mais où nous prétendons aller, et par le chemin qui nous convient... Paul-Louis Courier
  • Les peuples ne provoquent pas les guerres, ce sont les gouvernements. (Ronald Reagan)

[modifier

30px-Nuvola apps kcontrol.png Contribuer

Voici comment vous pouvez aider Wikibéral

Créer des articles
Cette page regroupe les articles les plus demandés sur Wikibéral, en ordre décroissant.
Modifier/Améliorer les articles
Vous trouverez les articles en ordre alphabétique contenants le bandeau {{Ébauche}}
Créer les articles les plus demandés
Syntaxe Wikibéral
Ajouter les bandeaux des portails
Chacun des articles se rapporte à un portail. Vous pouvez ajouter le bandeau approprié.
Dernières modifications des articles de la catégorie politique


Autres portails Accéder à l'index des portails thématiques de Wikibéral   Rafraîchir Rafraîchir cette page

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.
Outils personnels