Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Alexandrine des Echerolles

De Wikiberal
Révision datée du 12 janvier 2021 à 19:44 par Aquinas76 (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Alexandrine des Echerolles
Auteur

Dates 1779-1850
IMG 20191231 110444 BURST001 COVER.jpg
Tendance libérale classique
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Alexandrine des Echerolles
{{{catallaxia}}} {{{librairal}}}


Alexandrine Etiennette Marie Charlotte des Echerolles (1779 - 1850), est l'auteure de Mémoires qui analysent de manière significative et suggestive la Terreur sous la Révolution française. Adolescente durant cette période, elle se conduisit comme une femme de tête.

L'un des principaux témoignages sur la Terreur

Son livre Une Famille noble sous la Terreur, selon le titre le plus usuel, a connu plusieurs préfaces, plusieurs traductions anglaises, allemande et russe, ainsi qu'une douzaine de rééditions françaises. Son nom est crédité au scénario à l'affiche d'un film célèbre des années 30. Parmi les historiens, elle fut louée, notamment, par Lamartine, Taine, Godechot et, plus récemment, Marilyn Yalom.

Elle a traversé la Terreur, les affres de la prison, les destructions, les exactions, les exécutions, avec un courage exemplaire.


Une recherche causale de type sociologique

Confrontée dans la région de Lyon à l'une des politiques de Terreur les plus intensives et virulentes de France, Alexandrine des Echerolles évite la causalité diabolique et se montre à l'affût des ressorts qui expliquent les réactions, les choix et les conduites humaines.

Par-delà la Providence révérée, elle identifie les facteurs qui motivent les hommes pris dans le tumulte historique. La volonté de faire parler et avouer autrui à toute force conduit à une société où, même en parlant tout bas, on peut être dénoncé, tant les espions sont nombreux.

Les visites domiciliaires nocturnes sont incessantes pour déjouer les complots et usent de différentes ficelles rhétoriques. Une fois, par exemple, pendant qu’ils se « donnaient l’air de chercher partout, ils m’adressaient des questions d’autant plus insidieuses qu’elles paraissaient leur échapper sans intentions malveillantes » (179).


Un goût pour la Liberté politique

Chez une personne de constitution chétive comme elle, chemine « sans bruit et sans éclat » des qualités de résilience, propres à favoriser la « véritable noblesse, véritable égalité » (161) de « l’homme libre » (254).

Alexandrine des Echerolles n'a que faire des conseils des Emigrés. Un passage de son livre sera expurgé d'une saillie hostile à ces donneurs de leçons. Elle opte pour la libre délibération, le pragmatisme et l'action. Elle se trouve de facto féministe car les hommes se battent ou déblatèrent. Des caractères et protagonistes féminins peuvent, dès lors, donner libre cours à leurs qualités, telle une amie admirable pour son « génie actif et entreprenant… elle savait prendre sur-le-champ le parti convenable aux circonstances et aux gens » (204).



Bibliographie

  • Lire l'édition Gallica de la BNF ou imprimer l'édition Archive.org
  • Introduction de G. K. Fortescue à l'édition de 1904 chez John Lane
  • J.-R. Marboutin, Le château de Castelnoubel et ses seigneurs, Agen, 1912.
  • Marilyn Yalom. Blood Sisters: The French Revolution in Women's Memory. New York: Basic Books. 1993.
  • Marc Crapez et al. Elles l'ont combattu: Femmes contre le totalitarisme au XXème siècle, Cerf, 2018.


Citation

  • Les femmes sont moins susceptibles que les hommes de fléchir sous une crainte servile

Autres Femmes célèbres ou méconnues

Liens externes


5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.