Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Différences entre les versions de « Anders Liljenberg »

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche
(Page créée avec « Anders Liljenberg est professeur de sociologie économique en Suède (Stockholm School of Economics). Ses domaines de recherche portent sur les obligations relationnelles sur… »)
 
m
Ligne 2 : Ligne 2 :


Anders Liljenberg est critique du concept d'équilibre du marché, tel que le présente les économistes néo-classiques car celui-ci ne permet pas de comprendre la dynamique du marché. Alors que la théorie autrichienne d'économie fut la première à remplir l'espace vide de la recherche sur la compréhension du processus du marché, Anders Liljenberg lui reproche d'avoir oublié la manière dont le marché transforme les échanges en obligations relationnelles interconnectées. C'est-à-dire que l'échange n'est pas compris de façon complète comme une facette indispensable des obligations durables du marché de telles sortes que les relations constituent le marché, et pas seulement, ou pas exclusivement, un arbitrage entrepreneurial à un moment donné. En s'appuyant sur les travaux de Max Weber et de la sociologie économique, Anders Liljenberg veut montrer que l'école autrichienne d'économie peut approfondir et renforcer son analyse du marché ouvert.  
Anders Liljenberg est critique du concept d'équilibre du marché, tel que le présente les économistes néo-classiques car celui-ci ne permet pas de comprendre la dynamique du marché. Alors que la théorie autrichienne d'économie fut la première à remplir l'espace vide de la recherche sur la compréhension du processus du marché, Anders Liljenberg lui reproche d'avoir oublié la manière dont le marché transforme les échanges en obligations relationnelles interconnectées. C'est-à-dire que l'échange n'est pas compris de façon complète comme une facette indispensable des obligations durables du marché de telles sortes que les relations constituent le marché, et pas seulement, ou pas exclusivement, un arbitrage entrepreneurial à un moment donné. En s'appuyant sur les travaux de Max Weber et de la sociologie économique, Anders Liljenberg veut montrer que l'école autrichienne d'économie peut approfondir et renforcer son analyse du marché ouvert.  
== Publications ==
* [[2004]], [http://www.gmu.edu/rae/archives/VOL17_1_2004/5_liljenberg.pdf The Infusion of Relational Market Obligations into the Austrian Agenda—Some Lessons Learned from Economic Sociology], [[The Review of Austrian Economics]], Vol 17, n°1, mars, pp115-133






{{portail économie}}
{{portail économie}}

Version du 13 juin 2009 à 22:14

Anders Liljenberg est professeur de sociologie économique en Suède (Stockholm School of Economics). Ses domaines de recherche portent sur les obligations relationnelles sur le marché, de la sociologie économique, de la théorie de l'embeddedness [intégration - encastrement], de l'entrepreneuriat et de l'école autrichienne d'économie.

Anders Liljenberg est critique du concept d'équilibre du marché, tel que le présente les économistes néo-classiques car celui-ci ne permet pas de comprendre la dynamique du marché. Alors que la théorie autrichienne d'économie fut la première à remplir l'espace vide de la recherche sur la compréhension du processus du marché, Anders Liljenberg lui reproche d'avoir oublié la manière dont le marché transforme les échanges en obligations relationnelles interconnectées. C'est-à-dire que l'échange n'est pas compris de façon complète comme une facette indispensable des obligations durables du marché de telles sortes que les relations constituent le marché, et pas seulement, ou pas exclusivement, un arbitrage entrepreneurial à un moment donné. En s'appuyant sur les travaux de Max Weber et de la sociologie économique, Anders Liljenberg veut montrer que l'école autrichienne d'économie peut approfondir et renforcer son analyse du marché ouvert.


Publications



Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.