Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Arbitrage (finance)

De Wikiberal
Révision datée du 30 novembre 2021 à 11:29 par Lexington (discussion | contributions) (→‎Voir aussi)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à la navigation Aller à la recherche

Un arbitrage est, en finance, une combinaison d'opérations assurant un gain positif ou nul de manière certaine, en profitant des imperfections du marché financier.

Présentation

Selon la loi du prix unique, le prix d'un même actif doit être le même partout. Cependant des disparités temporaires peuvent exister, en raison de délais de transfert de l'information, d'horaires d'ouverture, de réglementations spécifiques. L'opération d'arbitrage consistera à vendre le titre surévalué et à acheter le titre sous évalué. Par exemple, acheter à 99 à Paris et vendre à 101 à Francfort.

Ces opérations d'arbitrage, de plus en plus difficiles avec la mise en place des nouvelles technologies de l'information et de la communication, sont réalisées par des arbitragistes. Ils jouent un rôle essentiel dans l'autorégulation des marchés financiers, corrigeant par leurs actions les anomalies qui pourraient exister : en effet, quand un arbitrage est possible, ces opérateurs en profitent jusqu'à ce qu'il ne soit plus intéressant, ramenant ainsi les prix à leur juste valeur. Ainsi, plus un marché est liquide et transparent, moins des arbitrages apparaissent et restent disponibles longtemps.

Un arbitragiste qui ne détient pas le titre qu'il veut vendre procédera en empruntant le titre à quelqu'un qui le possède par le mécanisme de la vente à découvert.

Erreurs courantes : la spéculation est néfaste

Searchtool-80%.png Articles connexes : Spéculation, échange et prix.

Il est de bon ton de dénoncer les spéculateurs qui gagneraient des millions sur le dos des travailleurs de l'"économie réelle". Ce lieu commun du discours politique ne résiste pas longtemps à l'analyse rigoureuse, en particulier dans le cas de l'arbitrage.

Les arbitrages jouent en effet un rôle doublement positif:

  • d'une part, en profitant de la possibilité d'arbitrage, ils suppriment cette possibilité, permettant un retour à un prix unique. Reprenons notre exemple précédent, si un produit est disponible à 99 à Paris et à 101 à Francfort, le fait d'acheter à 99 et de vendre à 101 fera progressivement monter le prix de Paris à 100 et descendre le prix de Francfort au même niveau, en vertu de la loi de l'offre et de la demande. Les arbitragistes jouent donc le rôle d'autorégulateurs du marché ;
  • d'autre part, ils apportent la fluidité et la liquidité nécessaire au bon fonctionnement du marché.

Ce qui permet aux auteurs du Vernimmen, le livre de référence en finance d'entreprise, d'écrire : « [l'arbitrage] est l'opération de base qui permet de garantir l'efficience des marchés financiers »

Bibliographie

  • 2009, Pascal Quiry et Yann le Fur, Vernimmen: Finance d'entreprise, 7e édition, Dalloz Gestion, 1200 pages, ISBN 2247080030

Voir aussi

Lien externe


Pièce de deux euros.jpg Accédez d'un seul coup d’œil au portail finance.