Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Arthur Marget

De Wikiberal
Révision datée du 17 novembre 2021 à 16:08 par Lexington (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à la navigation Aller à la recherche

Arthur W. Marget (1899 - 1962) était un économiste américain. Reçu Docteur en économie de l'université d'Harvard en 1926, il s'est opposé à la théorie économique de Keynes et a défendu l'orthodoxie monétaire classique. Certains économistes, comme John B. Egger, le considèrent comme proche des idées de l'école autrichienne.

Publications

  • 1931, "Leon Walras and the 'Cash-Balance Approach' to the Problem of the Value of Money", Journal of Political Economy, vol 39, n°5, pp569-600
  • 1932,
    • a. commentaire des livres de Friedrich A. Hayek, "Prices and Production" et de l'édition allemande, "Preise und Produktion", Journal of Political Economy, Vol 40, April, pp261-266
    • b. "The Relation Between the Velocity of Circulation of Money and the "Velocity of Circulation of Goods", Journal of Political Economy, Jun, Vol 40, n°3, pp289-313
  • 1935, "The monetary aspects of the walrasian system", Journal of Political Economy, vol 43, n°2, pp145-186
  • 1936, commentaire des livres de Frederick Soddy, "The Role of Money", de R. C. Mills et E. Ronald Walker, "Money"; et de E. M. Bernstein, "Money and the Economic System", Journal of Political Economy, vol 44, n°4, pp565-567

Littérature secondaire

  • 1939, Nicholas Kaldor, "Review of Arthur W. Marget, The Theory of Prices: An Examination [sic] of the Central Problems of Monetary Theory, Volume I.", Economic Journal, september, pp495-498
  • 1976, Will E. Mason, "Marget on the Issue of Inconsistency in the Theories of Prices", History of Political Economy, vol 8, n°2, pp185-194



3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.


Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.