Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Charles Gave

De Wikiberal
Charles Gave
Économiste

Dates Né en 1943
CharlesGave.jpg
Tendance Libéral conservateur
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation « La France est un pays où deux adultes consentants peuvent tout faire ensemble - sauf travailler l'un pour l'autre. »
inter lib.org sur Charles Gave

Charles Gave, né à Alep le 14 septembre 1943, spécialiste des marchés financiers, est le fondateur de GaveKal Research, GaveKal Securities et de GaveKal Capital, dont il est aussi le Président. Il crée en 2012, l'Institut des Libertés, organisme de réflexion libéral qu'il préside et dont il est le principal auteur et représentant. Libéral économique, il s'éloigne nettement du libéralisme sur le plan sociétal.

Présentation

Diplômé de l'université de Toulouse (DECSS d'économie) et de l’université de Binghamton (MBA), il a été en contact épistolaire avec Milton Friedman pendant vingt ans et l'a rencontré à plusieurs reprises. Milton Friedman a d'ailleurs préfacé son premier livre en français (Des Lions menés par des Ânes, 2003).

Après avoir commencé sa carrière comme analyste financier dans une banque d'affaires française, il crée en 1974 une entreprise de recherche économique indépendante, Cecogest. En 1986, il diversifie son activité vers la gestion de portefeuille et devient le cofondateur de Cursitor-Eaton Asset Management, qui est ensuite vendu en 1995 à Alliance Capital.

C'est en 1995 que Charles Gave crée Gavekal Research, Gavekal Capital et Gavekal Securities, trois entreprises dont le siège est aujourd'hui à Hong Kong. Charles Gave est membre de nombreux conseils d'administration, notamment Global Fund Analysis, The Eureka Fund, the Asia Absolute Fund. En 2012, il lance l'Institut des Libertés, un organisme de réflexion libéral français, dirigé par sa fille Emmanuelle Gave.

A l'approche des élections européennes de mai 2019, il soutient Nicolas Dupont-Aignan, leader de la liste souverainiste (mouvement "Debout la France"). Il poursuit une évolution vers le conservatisme pas nécessairement libéral en 2021 avec le soutien financier de la candidature d'Eric Zemmour selon la presse, ou des éloges de Vladimir Poutine qui nourissent la controverse[1].

Publications

Citations

  • « La France est un pays où deux adultes consentants peuvent tout faire ensemble - sauf travailler l'un pour l'autre. »
  • « Les grands problèmes économiques sont toujours créés par des erreurs, au nombre de 5 : une guerre ; une hausse des impôts (qui amène une aggravation du déficit budgétaire) ; une poussée protectionniste ; une augmentation des règlementations ; une erreur de politique monétaire. »
  • « Les crises financières ont, en pratique, beaucoup à voir avec la pêche à l’explosif. Quand une grenade explose en profondeur, on voit d’abord remonter, le ventre à l’air, les plus petits poissons. C’est seulement au bout d’un certain temps que l’on voit remonter les baleines ! » (Libéral mais non coupable, 2009)
  • « Vous avez deux sortes d’économistes : les créationnistes, c’est-à-dire les keynésiens qui pensent qu’il y a un dieu tutélaire qui est gentil et qui crée de la richesse à partir de rien, et les darwiniens qui disent que la création vient de l’entrepreneur. Nous sommes dans un monde totalement dominé par les créationnistes, de nature religieuse. (...) Les banquiers centraux sont devenus religieux, ils croient en quelque chose qui s’appelle le keynésianisme. » (BFM, 22/06/2015)
  • « La raison pour laquelle le capitalisme peut être moralement justifiable, c’est qu’un profit soit la contrepartie d’un risque pris. »

Notes et références

Lien externe

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.