Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Danemark

De Wikiberal
Révision datée du 28 octobre 2016 à 15:32 par Dilbert (discussion | contributions) (Personnalités libérales du Danemark)

Le Danemark, en forme longue le Royaume du Danemark ou le Royaume de Danemark, en danois Danmark et Kongeriget Danmark, est un pays d’Europe du Nord, et le plus petit des pays scandinaves. Il est composé de trois pays constitutifs : le Jutland, la Fionie et Seeland et les îles proches, ainsi que les îles Féroé et le Groenland.

Bordé par la mer Baltique et la mer du Nord, le Danemark est situé au nord de l’Allemagne, au sud de la Norvège et au sud-ouest de la Suède. Le Danemark est membre de l'Union européenne mais pas de la zone euro.

  • Indice de liberté de la presse : 6ème place (2013)[1]

Histoire

Les Vikings ont commencé à occuper le pays vers 500 après J. C. et les Danois ont pris une part importante aux expéditions en Europe occidentale et en Russie. Un royaume commence à se constituer à la fin du VIIIe siècle. Le traité de 811 fixe sur l’Eider la frontière entre le Danemark et l’empire carolingien. Le baptême d’Harald à la Dent bleue vers 960 marque le début de la christianisation du pays.

Devenu puissants les Danois font la conquête de l’Angleterre : Knut le Grand est roi d’Angleterre (1016), de Danemark (1018) et de Norvège (1028). L’empire danois ne survit guère à la mort de son fondateur (1035). Une monarchie héréditaire commence avec Valdemar Ier le Grand (1157-1182) : un nouvel empire se constitue au XIIe siècle sur la Baltique mais les conquêtes d’Allemagne du Nord sont perdus après la bataille de Bornhöved (1227) sauf l’Estonie conservée jusqu’en 1346. L’hérédité est remise en question et une charte en 1282 limite le pouvoir royal au profit d’une assemblée nobiliaire. L’Union de Kalmar (1397) réunit en un seul état le Danemark, la Suède et la Norvège au profit d’Eric de Poméranie.

La Suède fit sécession en 1448 et définitivement perdue en 1523. La Diète de 1536 fit du luthéranisme la religion d’Etat suite à une guerre civile. Les catholiques devaient être persécutés au XVIIe siècle. Entre 1563 et 1660 une suite de guerres avec la Suède pour la suprématie dans le Nord devait se révéler désastreuses.

La Constitution du 14 novembre 1665 instaura néanmoins l’absolutisme royal avec l’appui du clergé et de la bourgeoisie. La constitution avait proclamé l’égalité de tous devant la loi sauf pour les paysans. Le despotisme éclairé trouva ses artisans avec Peder Griffenfeld, Moltke, Struensee et Bernstorff : abolition du servage et des corporations, liberté de la presse, tolérance religieuse.

Allié de Napoléon, le Danemark devait perdre la Norvège en 1814 au profit de la Suède mais gagné l’Islande en 1830. Le roi ayant obtenu à titre personnel le Schleswig-Holstein, la question des duchés allait passionner le sentiment national allemand. La Prusse tenta de s’en emparer en 1848-1850. En 1863 la disparition de la Maison de Oldenburg et une tentative pour imposer les lois danoises au Schleswig provoque l’intervention militaire de la Prusse et de l’Autriche et la perte des duchés (1864).

Une Constitution libérale avait été accordée le 5 juin 1849 mais révisée dans un sens conservateur en 1866. C’est seulement après la défaite des conservateurs en 1901 que le roi doit s’incliner devant le régime parlementaire. La Constitution du 5 juin 1915 établit les élections au suffrage universel pour les deux chambres. Les sociaux-démocrates vont dominer la vie politique dans l’entre-deux guerres.

Après la période complexe de la Seconde Guerre mondiale, où le pays bien qu’occupé bénéficiait du maintien de ses institutions libres du moins jusqu’en 1943, le Danemark entra dans l’Alliance atlantique (1949) durant la Guerre froide et adhéra à l’Association européenne de Libre échange (1959) mise en place par le Royaume-Uni. Elle entra en même temps que l’Angleterre dans le Marché Commun (1973) mais refusant comme elle d’accepter l'euro en 2000.

Si la constitution de 1953 avait supprimé le Sénat (Landstin) au profit d’une chambre unique, les sociaux-démocrates ne cessèrent de décliner et perdirent la majorité en 1968 et subirent un cuisant échec en 1973. L’impossibilité de constituer des majorités stables va marquer la vie politique avec des gouvernements minoritaires ou des coalitions fragiles.

Personnalités libérales du Danemark

Voir aussi

Notes et références

  1. "Reporters sans frontière"

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.

Interro jer suite.png Accédez d'un seul coup d’œil au lexique des principaux termes du libéralisme.

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.