Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



David Spector

De Wikiberal
Révision datée du 13 mai 2016 à 03:10 par Lexibot (discussion | contributions) (Robot : Remplacement de texte automatisé (-http://www.contrepoints +https://www.contrepoints))
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
David Spector
Économiste

Dates
David Spector.jpg
Tendance Libéral classique
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur David Spector

David Spector est un économiste français, chargé de recherche au CNRS, professeur associé à l'École d'économie de Paris.

Biographie

Il est diplômé de l'école Normale Supérieure de Paris, major en mathématiques. Il obtient en 1998 son Ph.D en économie à la London School of Economics et à l'EHESS (École des Hautes Etudes en Sciences Sociales).

Il a été professeur assistant au Massachusetts Institute of Technology (MIT) entre 1997 et 2001.

Il est membre de l'American Economic Association.

Travaux

Il travaille principalement sur la concurrence oligopolistique et a en particulier écrit un ouvrage sur le marché de l'électricité et sa libéralisation en Europe, Electricité : faut-il désespérer du marché ?. Partant de l'évolution à la hausse des prix de l'électricité en Europe depuis quelques années, il montre en quoi elle provient en bonne partie d'une concurrence insuffisante. La seule solution efficiente est non l'ajout de règlementations supplémentaires sur les prix mais l'approfondissement de la logique de libéralisation du marché, avec un nombre suffisant d'acteurs différents.

Il participe régulièrement à des débats télévisés et a écrit de nombreuses tribunes dans les journaux français. Il y dénonce en particulier le comportement de certains politiciens qui utilisent l'Europe comme prétexte à des réformes libérales nécessaires qu'ils n'osent pas assumer. Ces réformes doivent être clairement assumées et promues pour mettre fin à cette schizophrénie.

Il a également appelé de ses vœux la fin de la Politique Agricole Commune, qui empêche le développement des pays les plus pauvres auxquels les marchés européens sont fermés. Il parle au sujet de la PAC d'« aberration économique »[1].

Citation

  • « Cette tendance à éviter les débats de politique économique et à présenter les décisions comme le fruit de contraintes extérieures a provoqué une réaction antilibérale et antieuropéenne, qui a culminé lors du référendum de 2005. Celui-ci marque l'épuisement du modèle de la libéralisation par l'Europe. » (in Le Figaro, 20 novembre 2007[2])

Œuvres

Livre

  • 2007, Electricité : faut-il désespérer du marché ?, Editions Rue d'Ulm, Paris

Principaux articles

  • “Rational Debate and One-Dimensional Conflict”, Quarterly Journal of Economics, vol. 115 (1), 181-200, 2000.
  • “Is it possible to redistribute the gains from trade using income taxation?”, Journal of International Economics, vol. 55(2), 441-460, 2001.
  • “Federalism and distributional conflict”, Annales d’Economie et de Statistique, vol. 61, 103-133, 2001.
  • “Emploi: une analyse critique des politiques malthusiennes”, Economie et Prévision, vol. 150-151, 13-31, 2001.
  • “Failure of communication despite close preferences”, Economic Letters, vol. 74, 283-289, 2002.
  • “The Noisy Duopolist”, Contributions to Economic Theory, vol. 2 (1), Article 4, 2002.
  • “Horizontal mergers, entry, and efficiency defences”, International Journal of Industrial Organization, vol. 21, p. 1591, 2003.
  • “Competition and the Capital-Labor Conflict”, European Economic Review, vol. 48 (1), p. 25-38, 2004.
  • “Loyalty rebates and related pricing practices: when should competition authorities worry?”, forthcoming in World Competition.

Notes et références

  1. in La Tribune, 11 avril 2008
  2. David Spector, « On ne peut pas contourner les débats démocratiques par l'invocation de l'Europe », Le Figaro, 20 novembre 2007, [lire en ligne]

Liens externes

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.