Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Différences entre les versions de « Domenico Da Empoli »

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche
m
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Domenico Da Empoli''' est né le 24 septembre [[1941]], à Reggio de Calabre, en [[Italie]]. Il est le président du Comité scientifique d'études politiques et économiques de la "Fondation Luigi Einaudi". Il est professeur de finances publiques à l'Université de Rome "La Sapienza" et professeur d'économie publique à l'Université libre des études sociales (LUISS ) à Rome. Il est également membre de la [[société du Mont Pélerin]] depuis [[1976]].
'''Domenico Da Empoli''' est né le 24 septembre [[1941]], à Reggio de Calabre, en [[Italie]]. Il est le président du Comité scientifique d'études politiques et économiques de la "Fondation Luigi Einaudi". Il est professeur de finances publiques à l'Université de Rome "La Sapienza" et professeur d'économie publique à l'Université libre des études sociales (LUISS ) à Rome. Il est également membre de la [[société du Mont Pélerin]] depuis [[1976]]. Successeur intellectuel de [[Luigi Einaudi]], Domenico Da Empoli est un expert de la [[théorie des choix publics]].


== Publications ==
== Publications ==

Version du 17 août 2013 à 13:39

Domenico Da Empoli est né le 24 septembre 1941, à Reggio de Calabre, en Italie. Il est le président du Comité scientifique d'études politiques et économiques de la "Fondation Luigi Einaudi". Il est professeur de finances publiques à l'Université de Rome "La Sapienza" et professeur d'économie publique à l'Université libre des études sociales (LUISS ) à Rome. Il est également membre de la société du Mont Pélerin depuis 1976. Successeur intellectuel de Luigi Einaudi, Domenico Da Empoli est un expert de la théorie des choix publics.

Publications

  • 1964, "Note critiche sull’imposizione degli incrementi di valore patrimoniali" ("Notes critiques sur la taxation des augmentations des valeurs patrimoniales"), Rivista di diritto finanziario e Scienza delle finanze
  • 1966, "Analisi critica di alcuni effetti dell’imposta generale sulle vendite" ("Analyse critique de certains effets de la taxe générale sur les ventes"), Giuffre
  • 1971, "Riforma tributaria e finanza locale" ("La réforme de l'impôt et des finances locales"), Tributi
  • 1974, "Debito pubblico, imposte e tasso d’interesse" ("La dette publique, les taxes et les taux d'intérêt"), Giuffre
  • 1979, dir., "Finanza pubblica e Contabilita nazionale su base trimestrale [1954-1975]" ("Finances publiques et comptabilité nationale fondée sur une base trimestrielle [1954-1975]"), Cedam
  • 1983, "Stato sociale e democrazia" (L'État-providence et la démocratie"), Rassegna economica del Banco di Napoli
  • 1984, avec S. Carrubba, dir., "Scelte Pubbliche" ("Choix Publics"), Le Monnier
  • 1986, "A science for liberty: public finance according to Luigi Einaudi’s Thought" ("Une science pour la liberté : les finances publiques selon la pensée de Luigi Einaudi"), Journal of Public Finance and Public Choice
  • 1988, avec P. De Ioanna et G. Vegas, "Il Bilancio dello Stato-La finanza pubblica tra Governo e Parlamento" ("Le budget de l'Etat - Les finances publiques entre le gouvernement et le Parlement"), Sole-24 Ore
    • 3ème édition en 2000
  • 1993, dir., "Le vie della Liberta - Il Liberalismo come teoria e come politica negli anni novanta" ("Les voies de la liberté - le libéralisme comme théorie et comme politique dans les années 1990"), Fondazione Luigi Einaudi
  • 1997, avec G. Muraro, dir., "Verso un nuovo Stato sociale - Tendenze e criteri" ("Vers un nouvel État providence - Tendances et politiques"), Angeli
  • 1999, avec M. Bordignon, "Concorrenza fiscale in un’economia internazionale integrata" ("La concurrence fiscale dans une économie internationale intégrée"), Angeli
  • 2001, avec M. Bordignon,, dir., "Politica fiscale, flessibilita dei mercati e crescita" ("La politique fiscale, la flexibilité des marchés et la croissance"), Angeli
  • 2002, "Luigi Einaudi e la doppia tassazione del risparmio" ("Luigi Einaudi et la double fiscalité de l'épargne"), In: Enrico Colombatto et Alberto Mingardi, dir., "Il coraggio della libertà, saggi in onore di Sergio Ricossa", Soveria, Rubbettino, pp197-204