Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Emil Kauder

De Wikiberal
Révision datée du 27 juin 2017 à 14:25 par Ludovic Sesim (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Emil Kauder
Économiste et sociologue

Dates 1901-1982
Tendance
Origine Allemagne Allemagne puis États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Emil Kauder

Emil Kauder est né en 1901 en Allemagne. Il fut l'étudiant de Werner Sombart. Il émigra aux USA en 1938 où il fut professeur dans le New Jersey et dans le Michigan. Puis, il a obtenu un poste de Professeur Assistant à l'Université du Wyoming de 1947 à 1952. Il est devenu Professeur d'économie et de sociologie à l'université d'Indiana Wesleyan de 1952 à 1960, ensuite Professeur au Florida Presbyterian College de 1961 à 1968. Il finit sa carrière à l'université de Floride du Sud de 1968 à 1972. Il est décédé en 1982.

Emil Kauder est l'un des premiers économistes à remettre en cause la thèse de Max Weber sur l'impact du protestantisme dans l'évolution du capitalisme, non pas, parce que cette doctrine religieuse est opposée au développement économique mais parce que la genèse du capitalisme remonte avant la révolution industrielle, principalement dans la période catholique du Moyen âge. En faisant reposer la valeur sur le travail, les économistes anglais classiques (Adam Smith, David Ricardo) ont faussement interprété la véritable nature de la valeur.

Emil Kauder a été également un chercheur important pour la mise en avant de l'apport du marginalisme en économie. Parmi ses autres contributions académiques, il note la présence manifeste de la philosophie d'Aristote dans la pensée économique de Carl Menger. Dans son article de 1953, Emil Kauder se base sur un article précédent du philosophe Oskar Kraus, paru en 1905[1] qui montre l’influence d’Aristote sur la théorie de la valeur de Carl Menger, d'Eugen Böhm-Bawerk et de Friedrich Wieser. Max Alter[2] et Barry Smith en arrivent aux mêmes conclusions.

Les relations d'Emil Kauder avec l'École autrichienne d'économie ne s'arrêtent pas là puisque Ludwig Lachmann, alors étudiant en Allemagne, a choisi Emil Kauder, alors jeune enseignant, afin de l'aider dans ses études.

Bibliographie

  • 1939. Commentaire du livre de R. Fubini, Lezioni di scienza delle finanze, Zeitschrift für Nationalökonomie, Vol. 9, p. 122.
  • 1953.
    • « Genesis of the Marginal Utility Theory: From Aristotle to the End of the Eighteenth Century ». The Economic Journal 63, n° 251 (septembre) : p. 638-650. [lire en ligne]
    • « The Retarded Acceptance of the Marginal Utility Theory ». The Quarterly Journal of Economics 67, n° 4 (novembre) : p. 564-575. [lire en ligne]
  • 1959, Menger and his Library, Keizai kenkyu (Economic Review) - The Economic Review Hitotsubashi University, vol 10, n°1, Jan, pp58-64
  • 1961,
    • a. dir., Carl Menger's Zusätze zu "Grundasätze der Volkswirtschaftslehre [Additifs au livre de Carl Menger : "Principes d'Economie"], Bibliothèque de l'Université de Hitotsubashi, Préface de Taizô Takahashi, Introduction d'Emil Kauder
    • b. Freedom and economic theory: Second Research Report on Menger’s Unpublished Paper, Hitsotsubashi Journal of Economics, Vol 2, n°1, Septembre, pp67-82
  • 1962, Aus Mengers nachgelassenen Papieren [Les documents laissés par Menger], Weltwirtschaftliches Archiv, volumen 89, pp1-28
  • 1965. A History of Marginal Utility Theory. Princeton, NJ : Princeton University Press.
    • Traduit en français en 1973 par Marie et Dominique Waquet, L'Utilité marginale (Tours : Mame).
  • 1967, Commentaire du livre de Wolfgang Michalski, Grundlegung eines operationalen Konzepts der social costs, Southern Economic Journal, Vol. 34, No. 1 (Jul.), pp. 181-182
  • 1968,
    • a. Eugen von Böhm-Bawerk, In: David L. Sills, dir., "International Encyclopedia of the Social Sciences", Vol 2, New York, Macmillan and Free Press
    • b. The Intellectual Sources of Karl Marx, Volume 21 Issue 2 Page 269-288, mai
  • 1970, Austro-marxisme vs Austro-marginalisme, History of Political Economy, vol. 2, no. 2, pp398-418

Notes et références

  1. Oskar Kraus (1905), Die aristolelische werttheorie in ihrem beziehungen zu den lehren der modernene psychologenschule [La théorie de la valeur d'Aristote et ses relations avec l'école psychologique moderne], Zeitschrift fuer die gesamte staatswissenschaft, LXI, pp.573-592
  2. Max Alter, 1982, "Carl Menger and Homo Oeconomicus: som Thoughts on Austrian Theory and Methodology", Journal of Economic Issues, Vol XVI, pp154-155 avec comme référence un autre article Oskar Kraus, 1894, Das Bedürfnis. Ein Beitrag zur beschreibenden Psychologie (Le besoin. Une contribution à la psychologie descriptive), Leipzig

Littérature secondaire

  • 1955, John P. Henderson, "The Retarded Acceptance of the Marginal Utility Theory: Comment", The Quarterly Journal of Economics, Vol 69, n°3, Aug., pp465-473
  • 1966, Terence W. Hutchison, commentaire du livre d'Emil Kauder, A History of Marginal Utility Theory, The Economic Journal, Vol 76, n°303, Sep., pp611-612
  • 1967, F. Munnich, commentaire sur le livre d'Emil Kauder, A History of Marginal Utility Theory, Econometrica, Vol. 35, No. 3/4 (Jul. - Oct.), pp. 549-550
Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.