Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Emmanuel Macron : Différence entre versions

De Wikiberal
m
Ligne 11 : Ligne 11 :
 
| Librairal      =  
 
| Librairal      =  
 
}}
 
}}
'''Emmanuel Jean-Michel Frédéric Macron''', né le [[21 décembre]] [[1977]] à Amiens, est un homme politique français élu 8ème Président de la République française le [[7 mai]] [[2017]]. Après une carrière de banquier, il rejoint l'Elysée auprès de François Hollande, puis devient ministre de l'Économie. A ce poste, il est à l'origine d'une loi surnommée Loi Macron, qui réforme certains secteurs d'activités ou aspects économiques. En 2016, il est candidat à la présidentielle française de 2017.
+
'''Emmanuel Jean-Michel Frédéric Macron''', né le [[21 décembre]] [[1977]] à Amiens, est un homme politique français élu 8ème Président de la République française le [[7 mai]] [[2017]]. Après une carrière de banquier, il rejoint l'Élysée auprès de François Hollande, puis devient ministre de l'Économie. À ce poste, il est à l'origine d'une loi surnommée Loi Macron, qui réforme certains secteurs d'activités ou aspects économiques. En 2016, il est candidat à la présidentielle française de 2017.
  
 
Qualifié de [[libéralisme|libéral]] par certains, de [[socialisme|socialiste]] par d'autres, il est plus probablement un [[social-démocratie|social-démocrate]] voire un [[libéral de gauche]], même si son programme a laissé largement planer le doute sur ce que serait sa présidence.  
 
Qualifié de [[libéralisme|libéral]] par certains, de [[socialisme|socialiste]] par d'autres, il est plus probablement un [[social-démocratie|social-démocrate]] voire un [[libéral de gauche]], même si son programme a laissé largement planer le doute sur ce que serait sa présidence.  
  
Les premiers mois de son mandat montrent en réalité qu'il reste dans la continuité de ses prédécesseurs, n'engageant que des réformes marginales, davantage doué pour la communication que pour l'action, faisant sienne implicitement l'exigence du status quo à la française (que l'on peut formuler ainsi : "tant que ça ne casse pas, on ne change rien").
+
Les premiers mois de son mandat montrent en réalité qu'il reste dans la continuité de ses prédécesseurs, n'engageant que des réformes marginales, davantage doué pour la communication que pour l'action, faisant sienne implicitement l'exigence du statu quo à la française (que l'on peut formuler ainsi : "tant que ça ne casse pas, on ne change rien").
  
 
== Citations ==
 
== Citations ==
Ligne 22 : Ligne 22 :
  
 
== Citations sur Emmanuel Macron ==
 
== Citations sur Emmanuel Macron ==
* Le credo de Macron est celui d’un pur monarque républicain, partisan d’un Etat stratège au service d’une puissance publique contrôlée par une petite élite issue de deux ou trois grandes écoles. (François Garçon, Le Temps, 17/07/2017)
+
* Le credo de Macron est celui d’un pur monarque républicain, partisan d’un État stratège au service d’une puissance publique contrôlée par une petite élite issue de deux ou trois grandes écoles. (François Garçon, Le Temps, 17/07/2017)
* Macron, ce n'est ni un colbertiste ni un jacobin. Pour lui, il ne s'agit pas de dénier tout rôle à l'Etat, mais d'optimiser son intervention. C'est un libéral girondin à la française qui ne se prend pas pour le maître d'œuvre d'une économie administrée, mais qui croit en l'Etat stratège, efficace et judicieux pour sortir de l'obésité étatique entretenue par la gauche comme par la droite. ([[Mathieu Laine]], Le Point, 11/01/2018)
+
* Macron, ce n'est ni un colbertiste ni un jacobin. Pour lui, il ne s'agit pas de dénier tout rôle à l'État, mais d'optimiser son intervention. C'est un libéral girondin à la française qui ne se prend pas pour le maître d'œuvre d'une économie administrée, mais qui croit en l'État stratège, efficace et judicieux pour sortir de l'obésité étatique entretenue par la gauche comme par la droite. ([[Mathieu Laine]], Le Point, 11/01/2018)
 
* Macron, c’est le grand flou. Entre l’électeur de gauche et l’électeur de droite qui votent pour Macron, l’un des deux, forcément, sera cocu, mais toute l’intelligence de Macron est de faire croire à l’un que ce sera l’autre et inversement. (Jean d’Ormesson)
 
* Macron, c’est le grand flou. Entre l’électeur de gauche et l’électeur de droite qui votent pour Macron, l’un des deux, forcément, sera cocu, mais toute l’intelligence de Macron est de faire croire à l’un que ce sera l’autre et inversement. (Jean d’Ormesson)
  

Version du 5 novembre 2018 à 20:16

Emmanuel Macron
Homme politique

Dates 1977 -
EMMANUEL-MACRON-PORTRAIT-OFFICIEL.jpg
Tendance
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Emmanuel Macron

Emmanuel Jean-Michel Frédéric Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, est un homme politique français élu 8ème Président de la République française le 7 mai 2017. Après une carrière de banquier, il rejoint l'Élysée auprès de François Hollande, puis devient ministre de l'Économie. À ce poste, il est à l'origine d'une loi surnommée Loi Macron, qui réforme certains secteurs d'activités ou aspects économiques. En 2016, il est candidat à la présidentielle française de 2017.

Qualifié de libéral par certains, de socialiste par d'autres, il est plus probablement un social-démocrate voire un libéral de gauche, même si son programme a laissé largement planer le doute sur ce que serait sa présidence.

Les premiers mois de son mandat montrent en réalité qu'il reste dans la continuité de ses prédécesseurs, n'engageant que des réformes marginales, davantage doué pour la communication que pour l'action, faisant sienne implicitement l'exigence du statu quo à la française (que l'on peut formuler ainsi : "tant que ça ne casse pas, on ne change rien").

Citations

  • Je ne me résous pas à être enfermé dans des clivages d’un autre temps. On a voulu caricaturer ma volonté de dépasser l’opposition entre la gauche et la droite : à gauche en dénonçant une trahison libérale, à droite en me dépeignant comme un faux nez de la gauche. Je ne puis me satisfaire de voir le désir de la justice empêché par des schémas anciens, qui ne laissent aucune part à l’initiative, à la responsabilité, à l’inventivité personnelles. Si par libéralisme on entend confiance en l’homme, je consens à être qualifié de libéral. Car ce que je défends, en retour, doit permettre à chacun de trouver dans son pays une vie conforme à ses espérances les plus profondes. Mais si, d’un autre côté, c’est être de gauche que de penser que l’argent ne donne pas tous les droits, que l’accumulation du capital n’est pas l’horizon indépassable de la vie personnelle, que les libertés du citoyen ne doivent pas être sacrifiées à un impératif de sécurité absolue et inatteignable, que les plus pauvres et les plus faibles doivent être protégés sans être discriminés, alors je consens aussi volontiers à être qualifié d’homme de gauche. (Révolution, 2016)
  • L’État a évidemment toujours vocation à jouer un rôle central. Ce rôle devra même être renforcé car dans de nombreux domaines, il faut plus d’État. Pour l’exercice des missions régaliennes, l’État doit pouvoir disposer de l’ensemble des moyens nécessaires. Pour la protection contre les grands risques de la vie, il faut aussi que l’État reprenne la main. Pour assurer un bon fonctionnement de notre économie, il doit demeurer le garant de l’ordre public économique. (...) Pour les services publics, il faudra veiller à maintenir partout nos écoles et à aller encore plus loin dans l’implantation de maisons, de services publics, à l’image de ce qui a été réalisé par La Poste ces dernières années. Il faut enfin aider les agriculteurs à produire et à aménager ces espaces. Cela passe par un ensemble d’actions pour le foncier agricole, la transmission patrimoniale et la protection contre les aléas climatiques. (Révolution, 2016)

Citations sur Emmanuel Macron

  • Le credo de Macron est celui d’un pur monarque républicain, partisan d’un État stratège au service d’une puissance publique contrôlée par une petite élite issue de deux ou trois grandes écoles. (François Garçon, Le Temps, 17/07/2017)
  • Macron, ce n'est ni un colbertiste ni un jacobin. Pour lui, il ne s'agit pas de dénier tout rôle à l'État, mais d'optimiser son intervention. C'est un libéral girondin à la française qui ne se prend pas pour le maître d'œuvre d'une économie administrée, mais qui croit en l'État stratège, efficace et judicieux pour sortir de l'obésité étatique entretenue par la gauche comme par la droite. (Mathieu Laine, Le Point, 11/01/2018)
  • Macron, c’est le grand flou. Entre l’électeur de gauche et l’électeur de droite qui votent pour Macron, l’un des deux, forcément, sera cocu, mais toute l’intelligence de Macron est de faire croire à l’un que ce sera l’autre et inversement. (Jean d’Ormesson)

Liens externes

B0.jpg Discussions sur le forum
Emmanuel Macron (for)
3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.

Société.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail actualités du libéralisme.