Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Erik von Kuehnelt-Leddihn : Différence entre versions

De Wikiberal
(Littérature secondaire)
m (Biographie)
 
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 17 : Ligne 17 :
 
'''Erik von Kuehnelt-Leddihn''' est né dans une famille aristocratique. Il est devenu correspondant viennois pour le journal "The Spectator" dès l'âge de 16 ans. Il a étudié le droit à l'Université de Vienne et l'économie à l'Université de Budapest. Il a également obtenu un doctorat en sciences politiques. Après son retour à Vienne, il a commencé ses études de théologie.  
 
'''Erik von Kuehnelt-Leddihn''' est né dans une famille aristocratique. Il est devenu correspondant viennois pour le journal "The Spectator" dès l'âge de 16 ans. Il a étudié le droit à l'Université de Vienne et l'économie à l'Université de Budapest. Il a également obtenu un doctorat en sciences politiques. Après son retour à Vienne, il a commencé ses études de théologie.  
  
Une formation complète et la connaissance de plusieurs langues lui ont permis de travailler dans les années 30 comme correspondant à Moscou et en Espagne (pendant la guerre civile espagnole). Plus tard, il a travaillé comme chargé de cours dans les universités en Grande-Bretagne et aux États-Unis (y compris à l'Université de Georgetown, Saint Peter's College dans le New Jersey, Fordham University, College Chestnut Hill).  
+
Une formation complète et la connaissance de plusieurs langues lui ont permis de travailler dans les années 1930 comme correspondant à Moscou et en Espagne (pendant la guerre civile espagnole). Plus tard, il a travaillé comme chargé de cours dans les universités en Grande-Bretagne et aux États-Unis (y compris à l'Université de Georgetown, Saint Peter's College dans le New Jersey, Fordham University, College Chestnut Hill).  
  
Dans son ouvrage le plus célèbre [La liberté ou l'égalité], '''Erik von Kuehnelt-Leddihn''' conclut par une forte critique de la démocratie qu'il dénomme l'ochlocratie<ref> c'est-à-dire d'un gouvernement par la masse. Terme venant du grec, okhlos, foule et de Krati, pouvoir</ref>. Il estimait que la population ne dispose pas de suffisamment de pouvoirs pour la sélection d'une autorité compétente. A son avis, la démocratie, contrairement à la monarchie, est un régime erronée et injuste. Le modèle de la monarchie n'est pas seulement basée sur le système social chrétien, qui est la famille et l'église, mais il donne aussi plus de liberté. Dans le même livre, '''Erik von Kuehnelt-Leddihn''' enquête également sur l'origine du nazisme en Allemagne. De son avis, ses sources devraient être recherchées, entre autres, dans le rationalisme protestant et dans les effets de la Révolution française.
+
Dans son ouvrage le plus célèbre [La liberté ou l'égalité], '''Erik von Kuehnelt-Leddihn''' conclut par une forte critique de la démocratie qu'il nomme l'ochlocratie<ref> c'est-à-dire d'un gouvernement par la masse. Terme venant du grec, okhlos, foule et de Krati, pouvoir</ref>. Il estimait que la population ne dispose pas de suffisamment de pouvoirs pour la sélection d'une autorité compétente. À son avis, contrairement à la monarchie, la démocratie est un régime erroné et injuste. Le modèle de la monarchie n'est pas seulement basé sur le système social chrétien, qui est la famille et l'église, mais il donne aussi davantage de liberté. Dans le même livre, '''Erik von Kuehnelt-Leddihn''' enquête également sur l'origine du nazisme en Allemagne. De son avis, ses sources devraient être recherchées, entre autres, dans le rationalisme protestant et dans les effets de la Révolution française.
  
 
== Notes et références ==
 
== Notes et références ==

Version actuelle datée du 6 novembre 2019 à 18:01

Erik von Kuehnelt-Leddihn
intellectuel catholique libéral

Dates (1909 - 1999)
Erik von Kuehnelt-Leddihn.jpg
Tendance Libéral aristocratique
Origine Autriche Autriche États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Erik von Kuehnelt-Leddihn

Erik Maria Ritter von Kuehnelt-Leddihn (Tobelbald, 31 juillet 1909 - Lans, Tyrol, 26 mai 1999) était un intellectuel (penseur, écrivain et journaliste) catholique et aristocrate autrichien. Il se décrivait même comme étant extrêmement conservateur et archi-libéral. Pour être plus exact, il défendait la monarchie contre la démocratie et le totalitarisme. Il a travaillé, entre autres, avec l'Institut Acton, la Société du Mont-Pèlerin, et le magazine américain conservateur, "National Review". Ses premiers livres, dont "Menace of the Herd" [Menace du troupeau] ont été très influents dans le mouvement conservateur des USA.

Biographie

Erik von Kuehnelt-Leddihn est né dans une famille aristocratique. Il est devenu correspondant viennois pour le journal "The Spectator" dès l'âge de 16 ans. Il a étudié le droit à l'Université de Vienne et l'économie à l'Université de Budapest. Il a également obtenu un doctorat en sciences politiques. Après son retour à Vienne, il a commencé ses études de théologie.

Une formation complète et la connaissance de plusieurs langues lui ont permis de travailler dans les années 1930 comme correspondant à Moscou et en Espagne (pendant la guerre civile espagnole). Plus tard, il a travaillé comme chargé de cours dans les universités en Grande-Bretagne et aux États-Unis (y compris à l'Université de Georgetown, Saint Peter's College dans le New Jersey, Fordham University, College Chestnut Hill).

Dans son ouvrage le plus célèbre [La liberté ou l'égalité], Erik von Kuehnelt-Leddihn conclut par une forte critique de la démocratie qu'il nomme l'ochlocratie[1]. Il estimait que la population ne dispose pas de suffisamment de pouvoirs pour la sélection d'une autorité compétente. À son avis, contrairement à la monarchie, la démocratie est un régime erroné et injuste. Le modèle de la monarchie n'est pas seulement basé sur le système social chrétien, qui est la famille et l'église, mais il donne aussi davantage de liberté. Dans le même livre, Erik von Kuehnelt-Leddihn enquête également sur l'origine du nazisme en Allemagne. De son avis, ses sources devraient être recherchées, entre autres, dans le rationalisme protestant et dans les effets de la Révolution française.

Notes et références

  1. c'est-à-dire d'un gouvernement par la masse. Terme venant du grec, okhlos, foule et de Krati, pouvoir

Bibliographie

  • 1933, The Gates of Hell: An Historical Novel of the Present Day, Sheed & Ward, London
  • 1936, Night Over the East, Sheed & Ward
  • 1954, Black Banners, Caxton Printers, Caldwell
  • 1962, “American Conservatives: An Appraisal”, National Review, March 13, p167
  • 1969, The Timeless Christian, Franciscan Herald Press, Chicago

Archives Audio

Littérature secondaire

Liens externes

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.