Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Gian Piero de Bellis : Différence entre versions

De Wikiberal
m
m (typo., syntaxe wiki.)
Ligne 6 : Ligne 6 :
 
| tendance        = [[libertarien]]
 
| tendance        = [[libertarien]]
 
| nationalité    = {{Italie}}
 
| nationalité    = {{Italie}}
| citation        = {{guil | Une peste a éclaté et s'est répandue partout dans le monde durant le XX{{e}} siècle. Elle s'est insinuée dans les esprits et s'est emparée des corps, elle a influencé les attitudes et orienté les actions, elle a dominé la vie et signé la mort d'individus et de communautés. Le nom de cette peste est l'[[étatisme]].}}
+
| citation        = ''Une peste a éclaté et s'est répandue partout dans le monde durant le XX{{e}} siècle. Elle s'est insinuée dans les esprits et s'est emparée des corps, elle a influencé les attitudes et orienté les actions, elle a dominé la vie et signé la mort d'individus et de communautés. Le nom de cette peste est l'[[étatisme]].''
 
| Catallaxia      =  
 
| Catallaxia      =  
 
| Librairal      =  
 
| Librairal      =  
Ligne 13 : Ligne 13 :
 
Gian Piero de Bellis, né en [[1950]], est un [[libertarien]] italien qui vit en [[Suisse]].  
 
Gian Piero de Bellis, né en [[1950]], est un [[libertarien]] italien qui vit en [[Suisse]].  
  
Favorable à la [[panarchie]], il est le webmaster de panarchy.org et polyarchy.org.
+
Favorable à la [[panarchie]], il est le webmaster de [http://www.panarchy.org/ panarchy.org] et [http://polyarchy.org/ polyarchy.org].
  
 
== Œuvres ==
 
== Œuvres ==
  
 
* [[2004]] : [http://www.polyarchy.org/manifesto/francais/introduction.html Polyarchie : un Manifeste]
 
* [[2004]] : [http://www.polyarchy.org/manifesto/francais/introduction.html Polyarchie : un Manifeste]
* [[2009]] : [http://www.panarchy.org/debellis/lapanarchie.html  A propos de la Panarchie]
+
* [[2009]] : [http://www.panarchy.org/debellis/lapanarchie.html  À propos de la Panarchie]
  
 
== Citations ==
 
== Citations ==
Ligne 28 : Ligne 28 :
 
* L'étatisme a été le résultat (quasi) inévitable d'un long processus historique de transformations tumultueuses mises en branle par l'industrialisation, à la fin duquel, la volonté de pouvoir et la suppression des angoisses, les besoin de divinités terrestres et la recherche de sécurité, sont apparus et se sont mélangés à d'autres phénomènes et ont donné vie au Léviathan.
 
* L'étatisme a été le résultat (quasi) inévitable d'un long processus historique de transformations tumultueuses mises en branle par l'industrialisation, à la fin duquel, la volonté de pouvoir et la suppression des angoisses, les besoin de divinités terrestres et la recherche de sécurité, sont apparus et se sont mélangés à d'autres phénomènes et ont donné vie au Léviathan.
  
* L'augmentation de la productivité au travers de l'introduction de moyens et des façons de produire toujours plus efficaces a conduit à une augmentation de production. L'état est devenu, à une échelle gigantesque, le contrôleur et le distributeur de cette production massive. Et c'est ici que se trouve la ruse de l'étatisme. Avec l'introduction de l'[[assistanat]] étatique, il a donné vie à une version revue et ajournée de l'antique cargaison de "panem et circenses" à la plèbe romaine. Le but a été le même, c.-à-d. manipuler les masses et accaparer leur faveur.  
+
* L'augmentation de la productivité au travers de l'introduction de moyens et des façons de produire toujours plus efficaces a conduit à une augmentation de production. L'état est devenu, à une échelle gigantesque, le contrôleur et le distributeur de cette production massive. Et c'est ici que se trouve la ruse de l'étatisme. Avec l'introduction de l'[[assistanat]] étatique, il a donné vie à une version revue et ajournée de l'antique cargaison de "panem et circenses" à la plèbe romaine. Le but a été le même, c’est-à-dire manipuler les masses et accaparer leur faveur.  
  
* Le [[nazisme]] a été l'expression la plus claire, la plus avancée et aussi la plus horrible de l'étatisme dans tous les secteurs de la vie culturelle, politique et économique. Comme expérience sociale il rivalisa avec le [[communisme]] russe. En effet, Hitler et Staline peuvent être considérés comme les chefs de deux bandes criminelles, semblables sous tous les aspects, qui d'abord se partagent le butin (par exemple à travers le pacte Molotov - von Ribbentrop et le partage de la Pologne) mais ensuite sont destinés à se combattre pour le contrôle exclusif du territoire.
+
* Le [[nazisme]] a été l'expression la plus claire, la plus avancée et aussi la plus horrible de l'étatisme dans tous les secteurs de la vie culturelle, politique et économique. Comme expérience sociale il rivalisa avec le [[communisme]] russe. En effet, Hitler et Staline peuvent être considérés comme les chefs de deux bandes criminelles, semblables sous tous les aspects, qui d'abord se partagent le butin (par exemple à travers le pacte Molotov von Ribbentrop et le partage de la Pologne) mais ensuite sont destinés à se combattre pour le contrôle exclusif du territoire.
  
 
* La thèse qui veut que derrière chaque aventure impérialiste il y ait de fabuleux gains économiques, des richesses et des trésors indescriptibles, est tellement plausible qu'elle est (quasiment) acceptée universellement même quand elle est totalement niée par les faits. Clairement cette croyance a été commode à l'état quand il a dû trouver des justifications rationnelles pour ses folies de puissance. Mais, en réalité, l'[[impérialisme]], dans son ensemble, a été une aventure extrêmement coûteuse qu'aucun capitaliste sensé n'aurait prise en considération ou réalisée si sa fortune personnelle avait été en jeu.
 
* La thèse qui veut que derrière chaque aventure impérialiste il y ait de fabuleux gains économiques, des richesses et des trésors indescriptibles, est tellement plausible qu'elle est (quasiment) acceptée universellement même quand elle est totalement niée par les faits. Clairement cette croyance a été commode à l'état quand il a dû trouver des justifications rationnelles pour ses folies de puissance. Mais, en réalité, l'[[impérialisme]], dans son ensemble, a été une aventure extrêmement coûteuse qu'aucun capitaliste sensé n'aurait prise en considération ou réalisée si sa fortune personnelle avait été en jeu.

Version du 16 avril 2014 à 15:31

Gian Piero de Bellis
webmilitant

Dates né en 1950
Gian Piero de Bellis
Tendance libertarien
Origine Italie Italie
Articles internes Liste de tous les articles

Citation Une peste a éclaté et s'est répandue partout dans le monde durant le XXe siècle. Elle s'est insinuée dans les esprits et s'est emparée des corps, elle a influencé les attitudes et orienté les actions, elle a dominé la vie et signé la mort d'individus et de communautés. Le nom de cette peste est l'étatisme.
inter lib.org sur Gian Piero de Bellis

Gian Piero de Bellis, né en 1950, est un libertarien italien qui vit en Suisse.

Favorable à la panarchie, il est le webmaster de panarchy.org et polyarchy.org.

Œuvres

Citations

  • La panarchie est une méthodologie sociale basée sur le principe du volontarisme et la pratique de la tolérance.
  • Le terme "étatisme" s'applique à un système de pouvoir caractérisé par le contrôle et la domination (absolue ou relative) de l'état par rapport à chaque réalité et activité, avec la suppression ou la soumission de chaque corps intermédiaire ou antagoniste. Clairement, il n'y a aucune entité physique appelée "état" mais des bureaucrates de tout genre dans les différents secteurs (politique, administratif, judiciaire, militaire, financier, etc.) qui travaillent en plein accord à l'alimentation des couches parasitaires dont eux-mêmes sont le noyau central.
  • L'étatisme a été le résultat (quasi) inévitable d'un long processus historique de transformations tumultueuses mises en branle par l'industrialisation, à la fin duquel, la volonté de pouvoir et la suppression des angoisses, les besoin de divinités terrestres et la recherche de sécurité, sont apparus et se sont mélangés à d'autres phénomènes et ont donné vie au Léviathan.
  • L'augmentation de la productivité au travers de l'introduction de moyens et des façons de produire toujours plus efficaces a conduit à une augmentation de production. L'état est devenu, à une échelle gigantesque, le contrôleur et le distributeur de cette production massive. Et c'est ici que se trouve la ruse de l'étatisme. Avec l'introduction de l'assistanat étatique, il a donné vie à une version revue et ajournée de l'antique cargaison de "panem et circenses" à la plèbe romaine. Le but a été le même, c’est-à-dire manipuler les masses et accaparer leur faveur.
  • Le nazisme a été l'expression la plus claire, la plus avancée et aussi la plus horrible de l'étatisme dans tous les secteurs de la vie culturelle, politique et économique. Comme expérience sociale il rivalisa avec le communisme russe. En effet, Hitler et Staline peuvent être considérés comme les chefs de deux bandes criminelles, semblables sous tous les aspects, qui d'abord se partagent le butin (par exemple à travers le pacte Molotov — von Ribbentrop et le partage de la Pologne) mais ensuite sont destinés à se combattre pour le contrôle exclusif du territoire.
  • La thèse qui veut que derrière chaque aventure impérialiste il y ait de fabuleux gains économiques, des richesses et des trésors indescriptibles, est tellement plausible qu'elle est (quasiment) acceptée universellement même quand elle est totalement niée par les faits. Clairement cette croyance a été commode à l'état quand il a dû trouver des justifications rationnelles pour ses folies de puissance. Mais, en réalité, l'impérialisme, dans son ensemble, a été une aventure extrêmement coûteuse qu'aucun capitaliste sensé n'aurait prise en considération ou réalisée si sa fortune personnelle avait été en jeu.

Liens externes