Harm principle

Le Harm Principle, ou principe de non-nuisance à autrui est défini en deux maximes par son inventeur, John Stuart Mill. Il écrit à ce propos dans son De la liberté, V :

  • « La première de ces maximes est que l’individu n’a à répondre d’aucune de ses actions devant la société, pour autant que ces actions ne concernent les intérêts de personne d’autre que lui-même. » (…)
  • « La seconde est que d’actions qui sont telles qu’elles sont préjudiciables aux intérêts des autres, l’individu a à répondre, et qu’il peut faire l’objet soit d’une punition sociale, soit d’une punition légale, si la société juge l’une ou l’autre nécessaire à sa propre protection. »

Voir aussi : principe de non-nuisance.

Source

  Accédez d'un seul coup d’œil au portail philosophie et épistémologie du libéralisme.