Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Immobilier

De Wikiberal
Révision datée du 19 novembre 2021 à 09:32 par Lexington (discussion | contributions) (Page créée avec « L''''Immobilier''' désigne ce qui est constitué de biens « immeubles », c'est à dire qu'il est constitué de constructions, rattachées de manière permanente à un f… »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à la navigation Aller à la recherche

L'Immobilier désigne ce qui est constitué de biens « immeubles », c'est à dire qu'il est constitué de constructions, rattachées de manière permanente à un fonds de terre. Le marché de l'immobilier est le lieu de rencontre — réel et virtuel — entre l’offre et la demande de biens immobiliers.

C'est l'un des secteurs le plus sous influence étatique, que ce soit par la création monétaire qui influe sur le montant des prêts et donc les prix, la réglementation de la construction ou des relations contractuelles entre locataires et propriétaires (contrôle des loyers), etc.

Histoire

XXe siècle

Le marché immobilier s'est mondialisé sous la « financiarisation de l'immobilier ». Les « bulles immobilières » induisent une forte hausse des valeurs foncières déstabilisant les équilibres financiers mondiaux (cf Kurt Richebächer).

Fonctionnement du marché immobilier

Comme tout marché, le marché immobilier fonctionne selon la loi de l'offre et de la demande. La formation des prix de l'immobilier est influencée par de nombreux facteurs relatifs à la demande (politique monétaire, niveau des taux d'intérêts, etc.) qui rendent les ménages plus ou moins solvables) ou à l'offre (limitation de la construction, permis de construire, préemptions, etc.) Les prix sont donc loin d'être véritablement libres.

Le marché immobilier et la régulation

Si les mesures de défiscalisation, en agissant en principe sur la demande, permettent à un moment t d'accélérer les échanges de biens immobiliers, elles augmentent l'inflation selon la loi de l'offre et de la demande, à condition que les mesures gouvernementales n'agissent pas sur l'offre. De même, un autre facteur d'inflation est d'imposer sur la plus-value, la rente foncière ; elle pénalise l'offre au lieu de décharger le constructeur, et contribue ainsi à l'inflation du marché immobilier.

Bibliographie

  • 1998, Jean-Jacques Granelle[1], Économie immobilière, Economica, Collection Immobilier finances, 530 pages
  • 2001, Jacques Friggit, Prix des logements, produits financiers immobiliers et gestion des risques, Economica
  • 2007, Vincent Bénard, Logement, crise publique, remèdes privés, Paris, Romillat, ISBN 2878941365, Acheter en ligne

Voir aussi


Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.