Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Karl Polanyi : Différence entre versions

De Wikiberal
(Littérature secondaire)
m
Ligne 86 : Ligne 86 :
  
 
* [[2012]], Martin Höpner, Armin Schäfer, "Embeddedness and Regional Integration: Waiting for Polanyi in a Hayekian Setting", ''International Organization'', Vol 66, juillet, pp. 429-455<br />('Contraste entre la vision libérale de l'union européenne de [[Friedrich Hayek]] et la vision social-démocrate de [[Karl Polanyi]])
 
* [[2012]], Martin Höpner, Armin Schäfer, "Embeddedness and Regional Integration: Waiting for Polanyi in a Hayekian Setting", ''International Organization'', Vol 66, juillet, pp. 429-455<br />('Contraste entre la vision libérale de l'union européenne de [[Friedrich Hayek]] et la vision social-démocrate de [[Karl Polanyi]])
 +
 +
== Liens externes ==
 +
* [http://www.concordia.ca/research/polanyi.html Karl Polanyi Institute of Political Economy (Concordia University)]
 +
* [http://www.concordia.ca/research/polanyi/archive.html Karl Polanyi Digital Archive]
 +
* [http://karl.polanyi.fr/wiki/index.php?title=Main_Page Karl Polanyi Wiki]
  
 
{{ébauche}}
 
{{ébauche}}

Version du 11 juillet 2017 à 18:46

Karl Polanyi (1886-1964) est né à Vienne, et fut le frère aîné de Michael Polanyi. Nés dans une famille unie et prospère, les deux frères s'orientent dans leur jeunesse vers des idéaux socialistes. Mais, alors que Michael Polanyi va vite s'en écarter pour inspirer les idées libérales et certains auteurs de l'école autrichienne prestigieux comme Friedrich Hayek, Karl Polanyi continuera toujours dans sa poursuite de vouloir contrer les idées de l'économie de marché.

Après avoir étudié le droit et la philosophie, Karl Polanyi est nommé avocat en 1912. Il fut ensuite officier de cavalerie dans l'armée austro-hongroise pendant la Grande Guerre et finit invalide suite à un combat sur le Front russe. Après la guerre, il a soutenu le premier gouvernement républicain en Hongrie. Lorsque ce dernier fut renversé par la révolution communiste, il a fui vers Vienne. Là, il a publié "Der Oesterreichische Volkswirt", un journal socialiste, qui a existé de 1924 à 1933. Il a ensuite déménagé en Angleterre, puis en Amérique, où il a enseigné et où il a publié ses œuvres les plus importantes, dont la plupart à titre posthume.

La critique de l'économie de marché

Karl Polanyi considérait que le capitalisme était la cause fondamentale de la Première Guerre mondiale, du fascisme et de la grande dépression des années 1930. Il fît remonter les maux du capitalisme à la révolution industrielle, qui fut pour lui une révolution extrême et radicale qui a enflammé les esprits des sectaires. La révolution industrielle portait en elle, selon Karl Polanyi, une nouvelle croyance totalement matérialiste qui donnait à croire que tous les problèmes humains pouvaient être résolus grâce à une quantité illimitée de produits matériels.

Il avance deux arguments principaux cinglants contre l'économie de marché. Tout d'abord, la Grande Dépression des années 1930 est pour Karl Polanyi, une panne de marché systémique et universelle à partir de laquelle les économies de marché du monde entier ne pourraient jamais plus se relever. Ensuite, Karl Polanyi affirme que l'économie de marché n'est qu'une étape récente dans l'histoire de l'humanité et qu'elle n'est que transitoire dans le développement humain.

Karl Polanyi soutient que le concept de l'économie de marché est née simultanément avec les physiocrates français et l'émergence de l'institution du marché comme mécanisme de la détermination des prix par l'équilibre des forces de l'offre et de la demande. Il niait de façon étrange qu'aucune société n'ait existé, avant le dix-neuvième siècle, qui ne soit soumise au principe du marché. Encore plus fort, de toute l'histoire de l'humanité, accentue-t-il, le profit et les bénéfices réalisés par la vertu de l'échange n'ont jamais joué un rôle important dans l'économie humaine.

Il développa sa théorie du double mouvement. Pour Karl Polanyi, la pauvreté n'est pas un échec personnel? C'est un produit social. Et, c'est plus précisément, un produit de la révolution industrielle. La grande souffrance des pauvres, n'est pas le résultat d'une loi naturelle, mais le résultat du fonctionnement du capitalisme, un produit social qui doit être changé. Le premier mouvement est donc constitué par la perturbation de la société causée par les marchés capitalistes. Cela a été suivi par un second mouvement de demande de protection des pauvres par l'Etat.

Il préférait l'utilisation du terme "personne" à celui "d'individu". Car, convenait-il, la personne conserve des relations saines malgré "l'influence manipulatrice d'une société de marché", tandis que les individus sont des unités personnelles isolées dont l'humanité totale a été éliminée pour favoriser l'efficacité du marché. Certes, Karl Polanyi acceptait l'idée que chaque personne est un acteur économique qui affecte la vie d'innombrables autres personnes. Mais, dans une économie de marché, précise-t-il, cet effet est aveugle et impersonnel, car la marchandisation de l'économie réduit les personnes à de simples individus qui font partie d'un calcul économique de la rentabilité.

Publications

  • 1936,
    • a. avec John Lewis, Donald K. Kitchin, dir., "Christianity and the Social Revolution", New York: Charles Scribner’s Sons
    • b. "The Essence of Fascism", In: John Lewis, Karl Polanyi, Donald K. Kitchin, dir., "Christianity and the Social Revolution", New York: Charles Scribner’s Sons
  • 1944, "The great transformation" ("La grande transformation")
    • Traduction en anglais en 1945, "Origins of Our Time: The Great Transformation", Victor Gollancz, London
    • Nouvelle édition en anglais en 1957, "The great transformation", Boston: Beacon
  • 1945, "Universal capitalism or regional planning?", London Quarterly of World Affairs, Vol 1, pp1–6
  • 1947, "Our obsolete market mentality", Commentary, Vol 3, pp109–117
  • 1957,
    • a. "Aristotle Discovers the Economy", In: Conrad Arensberg, Harry Pearson, dir., "Trade in Market in Early Empires. Economies in History and Theory", The Free Press, Glencoe Illinois & The Falcon’s Wing press
    • b. dir., "Trade and Market in the Early Empires: Economics in History and Theory" ("Commerce et marchés dans les premiers empires"), The Free Press, Glencoe, Illinois
  • 1968,
    • a. "Dahomey and the Slave Trade"
    • b. "Economie primitive, archaïque et moderne: Essais de Karl Polanyi"
  • 1971, "Carl Menger's Two Meanings of Economic", In: G. Dalton, dir., "Studies in Economic Anthropology" (American Anthropological Association)
    • Traduction en italien en 1997, “I due significati di ‘economico’ in Carl Menger”, Inchiesta, XXVII, N°117-118, pp100-106
  • 1977, "The Livelihood of Man" ("Le mode de vie de l'homme"), Academic Press, New York

Littérature secondaire

  • 1977,
    • Ilona Ducyznska, "Karl Polanyi: Notes on His Life", In: Harry W. Pearson, dir., "Karl Polanyi, The Livelihood of Man", New York: Academic Press, ppxii–xiii
    • Douglass North, "Markets and Other Allocation Systems in History: The Challenge of Karl Polanyi", Journal of European Economic History, Vol 6, pp703-716
    • Harry W. Pearson, dir., "Karl Polanyi, The Livelihood of Man", New York: Academic Press
  • 1981, M. Hechter, "Karl Polanyi’s social theory", Politics and Society, 10(4), pp399–429
  • 1984, F. Block, M. Sommers, "Beyond the economistic fallacy: The holistic social science of Karl Polanyi", In: T. Skocpol, dir., "Vision and method in historical sociology", Cambridge: Cambridge University Press, pp47–84
  • 1990,
    • György Litván, "Karl Polanyi in Hungarian Politics (1914–64)", In: Kari Polanyi-Levitt, dir., "The Life and Work of Karl Polanyi: A Celebration", Montreal: Black Rose Books, pp30–37
    • Ferenc Múcsi, "The Start of Karl Polanyi’s Career", In: Kari Polanyi-Levitt, dir., "The Life and Work of Karl Polanyi: A Celebration", Montreal: Black Rose Books, pp26-29
  • 1991, M. Bienefeld, "Karl Polanyi and the contradictions of the 1980s", In: D. Salée, dir., "The legacy of Karl Polanyi: Market, state and society at the end of the twentieth century", London: Macmillan, pp3–5
  • 1994, Endre J. Nagy, "Brotherhood’s Golden Age: Karl and Michael Polanyi", In: Kenneth McRobbie, dir. "Humanity, Society and Commitment: On Karl Polanyi", Critical Perspectives on Historic Issues, Montreal: Black Rose Books, pp4-83
  • 1995, E. Helleiner, "Great transformations: A Polanyian perspective on the contemporary financial order", Studies in Political Economy, Vol 48, pp149–164
  • 1997, M. Bernard, "Political economy and the counter movement: Karl Polanyi and the second great transformation", In: D. Salée, dir., "The legacy of Karl Polanyi: Market, state and society at the end of the twentieth century", London: Macmillan, pp75–89
  • 1999,
    • V. Birchfield, "Contesting the hegemony of market ideology: Gramsci’s ‘good sense’ and Polanyi’s ‘double movement’", Review of International Political Economy, 6(1), pp27–54
    • H. Lacher, "The politics of the market: Re-reading Karl Polanyi", Global Society, 13(3), pp313–326
  • 2000, J. Kelsey, "Polanyi revisited: Globalisation and its contradictions in the new millennium", In: M. Richardson, dir., "Globalisation and international trade liberalisation: Continuity and change", London: Edward Elgar, pp170–183
  • 2002, S. Plociniczak, "Action économique et relations sociales: La notion d’encastrement chez Karl Polanyi et Mark Granovetter", Paris: Université Paris 13
  • 2004, R. Munck, "Globalization, labor and the ‘Polanyi problem’", Labor History, 45(3), pp251–269
  • 2007, Morris Silver, "Redistribution and Markets in the Economy of Ancient Mesopotamia: Updating Polanyi", Antiguo Oriente, Vol 5, pp89-112
  • 2010,
    • G. Dale, "Karl Polanyi: The limits of the market", London: Polity
    • Andrea Migone, "Embedded markets: A dialogue between F.A. Hayek and Karl Polanyi", The Review of Austrian Economics, vol 24, n°4, décembre, pp355-381
  • 2012, Martin Höpner, Armin Schäfer, "Embeddedness and Regional Integration: Waiting for Polanyi in a Hayekian Setting", International Organization, Vol 66, juillet, pp. 429-455
    ('Contraste entre la vision libérale de l'union européenne de Friedrich Hayek et la vision social-démocrate de Karl Polanyi)

Liens externes