Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Louis Putterman

De Wikiberal
Révision datée du 5 août 2017 à 17:28 par Ludovic Sesim (discussion | contributions) (Publications)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Louis Putterman, né le 27 avril 1952, enseigne à l'université Brown (aux USA) depuis qu'il a obtenu son doctorat d'économie en 1980 de l'université Yale. Auparavant, il fut diplômé de l'université de Columbia (B.A.), en 1976. Il a reçu de nombreux prix pour ses recherches en Tanzanie et en Chine. Louis Putterman est un spécialiste de la nouvelle économie institutionnelle de l'entreprise.

Il a écrit ou édité huit livres et publié plus de 100 articles universitaires dans des revues et des livres référencés. Il a permis d'exposer les réflexions économiques les plus profondes sur le rôle de l'entreprise.

Seul en 1986, puis en 1996 et en 2009 (avec Randall S. Kroszner), il a rassemblé les écrits classiques sur la nature économique et sur l'organisation des entreprises, avec des extraits de livre d'auteurs classiques : "The Wealth of Nations" d'Adam Smith, "Capital" de Karl Marx, "Risk, Uncertainty, and Profit", de Frank Knight, "The Modern Corporation and Private Property", d'Adolph Berle et Gardiner C. Means.

Ils ont également intégré les apports à la théorie de la firme de Friedrich Hayek, de Ronald Coase, d'Oliver Williamson, de Michael Jensen, de William Meckling, ainsi que des contributions plus récentes de Paul Milgrom, de Bengt Holmstrom, de John Roberts, d'Oliver Hart, de Luigi Zingales et bien d'autres.

Louis Putterman et Randall Kroszner (1996) interprètent la vision de Ronald Coase sur l'entreprise selon un angle politique. Ils prétendent que Ronald Coase a identifié la coordination dans les entreprises avec la planification prévue dans le cadre du système centralisateur du socialisme. Ceci suggère une différence principale entre les deux portées. La première, celle de la coordination dans l'entreprise, est déterminée par la limite de la concurrence, celle de l'autre est fixée par l'autorité politique. Louis Putterman et Randall Kroszner, à travers cette déclaration, suggèrent non seulement une analogie qui peut éclairer sur la nature de l'entreprise, mais elle offre aussi un point fort qui indique un éventuel biais politique qui peut expliquer la base de l'interprétation particulière de Ronald Coase et de son analyse pionnière de l'entreprise.

Louis Putterman a exploré le thème général de la nature et de la place de l'entreprise dans l'économie de marché. Il cherche à savoir quelles transactions sont intégrées à l'entreprise et ce qui limite la croissance des entreprises. Il examina les relations employeur-employé et la motivation des travailleurs. Il étudie l'organisation de l'entreprise du point de vue du financement et des relations entre les propriétaires et les managers.

Publications

  • 1986, dir., "The economic nature of the firm : a reader", Cambridge : Cambridge University press
    • seconde édition en 1996, avec Randall S. Kroszner, dir., Cambridge, UK: Cambridge University Press
    • troisième édition en 2009, avec Randall S. Kroszner, Cambridge, UK: Cambridge University Press
  • 1998,
    • a. avec Avner Ben-Ner, dir., "Economics, Values, and Organization", Cambridge: Cambridge University Press
    • b. avec Avner Ben-Ner, "Values and Institutions in Economic Analysis", In: Avner Ben-Ner, Louis Putterman, dir., "Economics, Values, and Organization", Cambridge: Cambridge University Press, pp3–69
  • 2001, "Dollars and Change: Economics in Context", Yale University Press
  • 2009,
    • a. avec Randall S. Kroszner, "Reintroducing The Economic Nature of the Firm", In: Louis Putterman, Randall S. Kroszner, Cambridge, UK: Cambridge University Press, pp1-34
    • b. "Ownership and the nature of the firm", In: Louis Putterman, Randall S. Kroszner, dir., "The Economic Nature of the Firm. A Reader", Cambridge: Cambridge University Press, ch 26, pp353-362
  • 2012, "The Good, The Bad and The Economy: Does Human Nature Rule Out a Better World?", Langdon Street Press