Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Modèle:Focus/52

De Wikiberal

Dans le film Josey Wales hors la loi, le libertarien Clint Eastwood souligne combien la guerre du Viêt-Nam a modifié la perception du western et le film se révèle très critique sur la guerre de Sécession au travers de l’action de ces bandes de francs-tireurs qui se réclamaient d’une bonne cause pour assouvir leur soif de pillage et de massacres.

Josey Wales est un héros individualiste qui refuse de se soumettre, ne vivant plus que pour la vengeance, il finit par trouver l’amitié et l’amour avec une fille de l’autre camp après une longue quête sanglante. Le monde politique est présenté sous un angle peu ragoûtant au travers du personnage de l’ignoble sénateur qui fait massacrer les francs-tireurs du Missouri, du drôlatique récit du voyage de Lone Watie à Washington ou du dialogue entre Wales et le chef indien. Le héros s’entend mieux avec les Indiens qu’avec les Blancs : il tue beaucoup tout au long du film mais aucun Peau-Rouge ne figure dans le nombre. La solitude du héros était le fruit des circonstances et, sans l’avoir cherché mais sans la refuser non plus, il finit par accepter la compagnie de ceux qu’il a sauvés et qui l’aident à leur tour dans le règlement de comptes final.