Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Modèle:Accueil/Focus

De Wikiberal
< Modèle:Accueil
Révision datée du 6 mai 2017 à 23:18 par Lexington (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à la navigation Aller à la recherche
Fable-Abeilles-Morale.jpg
Bernard Mandeville fut un homme de lettres et médecin hollandais. Partisan du laissez-faire, il affirme dans sa célèbre Fable des abeilles (1714), que les vices privés, laissés à leur libre cours, assurent automatiquement le bien public.

Cette fable est cependant plus utilitariste que libérale : elle montre que l'immoralité est utile pour la société. Pour un libéral, cela ne signifie pas que toute immoralité soit souhaitable - et la fable de Mandeville expose l'immoralité sous toutes ses facettes, même les moins libérales : fraude, pillage des fonds publics, corruption, etc.

Friedrich Hayek a consacré une étude à Mandeville ; il voyait en lui un précurseur de la théorie de l'ordre spontané.