Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Différences entre les versions de « Monisme »

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche
m
Balise : visualeditor-switched
 
(2 versions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Du grec ''monos'' (unique), le '''monisme''' est une doctrine philosophique suivant laquelle l'univers entier constitue un seul être constituant un seul principe constitutif. Il s'agit d'une conception et compréhension du monde et de l’humain, où, malgré les multiples phénomènes physiques et psychiques, cherche à saisir le principe constitutif de l'univers.
Du grec ''monos'' (unique), le '''monisme''' est une doctrine [[philosophie|philosophique]] suivant laquelle l'univers entier constitue un seul être réduit à un seul principe constitutif. Il s'agit d'une conception et compréhension unitaire du monde et de l’humain, où, malgré les multiples phénomènes physiques et psychiques, cherche à saisir le principe constitutif de l'univers.


Pour le monisme métaphysique, il n'existe pas deux substances opposées, le corps et l'esprit, mais une seule et unique substance.
Pour le monisme [[métaphysique]], il n'existe pas deux substances opposées, le corps et l'esprit, mais une seule et unique substance.
 
Cette doctrine est soutenue, sous diverses formes, par plusieurs philosophes :
* philosophie grecque : Parménide (l'être), [[Aristote]] (la substance), l'[[épicurisme]] (la matière), le [[stoïcisme]] (proche du matérialisme)
* philosophie indienne : certaines écoles de l'[[hindouisme]] et du [[bouddhisme]]
* [[Baruch Spinoza]] : la substance (qui est aussi Dieu et Nature)
* philosophie allemande : [[Hegel]] (vision holiste de la nature), Schelling (la substance éternelle est l'Absolu), [[Schopenhauer]] (La Volonté comme chose en soi)
 
{{portail philosophie}}

Version actuelle datée du 11 novembre 2021 à 13:21

Du grec monos (unique), le monisme est une doctrine philosophique suivant laquelle l'univers entier constitue un seul être réduit à un seul principe constitutif. Il s'agit d'une conception et compréhension unitaire du monde et de l’humain, où, malgré les multiples phénomènes physiques et psychiques, cherche à saisir le principe constitutif de l'univers.

Pour le monisme métaphysique, il n'existe pas deux substances opposées, le corps et l'esprit, mais une seule et unique substance.

Cette doctrine est soutenue, sous diverses formes, par plusieurs philosophes :

  • philosophie grecque : Parménide (l'être), Aristote (la substance), l'épicurisme (la matière), le stoïcisme (proche du matérialisme)
  • philosophie indienne : certaines écoles de l'hindouisme et du bouddhisme
  • Baruch Spinoza : la substance (qui est aussi Dieu et Nature)
  • philosophie allemande : Hegel (vision holiste de la nature), Schelling (la substance éternelle est l'Absolu), Schopenhauer (La Volonté comme chose en soi)
1868-41439.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail philosophie et épistémologie du libéralisme.