Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Or : Différence entre versions

De Wikiberal
(Citations)
Ligne 6 : Ligne 6 :
 
Parmi les supporters du gold-standard, on compte : [[Murray Rothbard]], [[Hans Sennholz]], [[Joseph Salerno]], [[Richard Ebeling]], [[Michael Heilperin]], [[Gary North]], [[Mark Skousen]], [[Llewellyn Rockwell]], [[James Turk]], [[Arthur Kemp]] et également [[Hans-Hermann Hoppe]]. Quelques banquiers soutiennent cette thèse comme le Suisse [[Ferdinand Lips]].
 
Parmi les supporters du gold-standard, on compte : [[Murray Rothbard]], [[Hans Sennholz]], [[Joseph Salerno]], [[Richard Ebeling]], [[Michael Heilperin]], [[Gary North]], [[Mark Skousen]], [[Llewellyn Rockwell]], [[James Turk]], [[Arthur Kemp]] et également [[Hans-Hermann Hoppe]]. Quelques banquiers soutiennent cette thèse comme le Suisse [[Ferdinand Lips]].
  
Depuis la nuit des temps, les pays stables ont une monnaie indexée sur un métal précieux : or ou argent. Dans la Grèce antique, le drachme était la monnaie mondiale en raison de sa teneur en or. A la fin du Moyen-Àge, le florin d'or florentin a permis l'essor des villes-États italiennes telles Florence, Sienne, Venise et Gênes.
+
Depuis la nuit des temps, les pays stables ont une monnaie indexée sur un métal précieux : or ou argent. Dans la Grèce antique, le drachme était la monnaie mondiale en raison de sa teneur en or. À la fin du Moyen-Àge, le florin d'or florentin a permis l'essor des villes-États italiennes telles Florence, Sienne, Venise et Gênes.
  
 
[[Alan Greenspan]], l'ancien gouverneur de la [[Federal Reserve System]], était un grand défenseur de la monnaie-or comme garantie de la stabilité monétaire. En [[1967]], il écrivait un article, {{guil|L'or et la liberté économique}} pour le bulletin d'[[Ayn Rand]]. {{guil|En l'absence de l'étalon-or, il n'y a aucun moyen de protéger l'épargne de la confiscation par l'inflation}}, précisait-il. Bien des années plus tard, [[Ron Paul]] vint le titiller pour savoir s'il était toujours d'accord avec son article. Utilisant la langue de bois, Alan Greenspan lui aurait déclaré que le retour à l'or est inutile parce que les banques centrales ont appris à produire les mêmes résultats que ce que le système monétaire fondé sur l'or assurerait.
 
[[Alan Greenspan]], l'ancien gouverneur de la [[Federal Reserve System]], était un grand défenseur de la monnaie-or comme garantie de la stabilité monétaire. En [[1967]], il écrivait un article, {{guil|L'or et la liberté économique}} pour le bulletin d'[[Ayn Rand]]. {{guil|En l'absence de l'étalon-or, il n'y a aucun moyen de protéger l'épargne de la confiscation par l'inflation}}, précisait-il. Bien des années plus tard, [[Ron Paul]] vint le titiller pour savoir s'il était toujours d'accord avec son article. Utilisant la langue de bois, Alan Greenspan lui aurait déclaré que le retour à l'or est inutile parce que les banques centrales ont appris à produire les mêmes résultats que ce que le système monétaire fondé sur l'or assurerait.

Version du 22 février 2015 à 14:40

Pièce de 20 dollars de 1927

« Relique barbare », disait Keynes. Du fait de sa valeur intrinsèque, à la différence de la monnaie-papier, l'or a servi d'étalon monétaire pendant des millénaires, car même les Barbares n'aiment pas être payés en promesses.

L'indexation de la monnaie sur l'or est soutenue par certains membres de l'École autrichienne d'économie proches de l'université d'Auburn aux États-Unis reprenant l'apport de Ludwig von Mises. Ils s'opposent farouchement à l'autre tenant de l'école autrichienne d'économie, à savoir la concurrence des monnaies, thèse introduite par Friedrich Hayek. Parmi les supporters du gold-standard, on compte : Murray Rothbard, Hans Sennholz, Joseph Salerno, Richard Ebeling, Michael Heilperin, Gary North, Mark Skousen, Llewellyn Rockwell, James Turk, Arthur Kemp et également Hans-Hermann Hoppe. Quelques banquiers soutiennent cette thèse comme le Suisse Ferdinand Lips.

Depuis la nuit des temps, les pays stables ont une monnaie indexée sur un métal précieux : or ou argent. Dans la Grèce antique, le drachme était la monnaie mondiale en raison de sa teneur en or. À la fin du Moyen-Àge, le florin d'or florentin a permis l'essor des villes-États italiennes telles Florence, Sienne, Venise et Gênes.

Alan Greenspan, l'ancien gouverneur de la Federal Reserve System, était un grand défenseur de la monnaie-or comme garantie de la stabilité monétaire. En 1967, il écrivait un article, « L'or et la liberté économique » pour le bulletin d'Ayn Rand. « En l'absence de l'étalon-or, il n'y a aucun moyen de protéger l'épargne de la confiscation par l'inflation », précisait-il. Bien des années plus tard, Ron Paul vint le titiller pour savoir s'il était toujours d'accord avec son article. Utilisant la langue de bois, Alan Greenspan lui aurait déclaré que le retour à l'or est inutile parce que les banques centrales ont appris à produire les mêmes résultats que ce que le système monétaire fondé sur l'or assurerait.

En général, les libertariens sont partisans d'un retour à l'étalon-or, vu comme un moindre mal par rapport aux monnaies-fiat, faute de disposer de la solution réelle : les monnaies privées, fin de tout monopole de la monnaie.

Bibliographie

  • 1944, Edwin W. Kemmerer, "Gold And The Gold Standard, The Story of Gold Money, Past, Present and Future", New York: McGraw-Hill
  • 1962, Arthur Kemp, The Gold Standard: A Reappraisal, In: Leland Yeager, dir., In Search of a Monetary Constitution, Cambridge, Mass.: Harvard University Press, pp137-154
  • 1977, J. Roy, “The Golden Constant: the English and American Experience 1560-1976", New York, NY: Wiley
  • 1979, Howard S. Katz, "Honest Money Now? Selected Essays", Books In Focus, ISBN 978-0916728236
  • 1995, Richard Salsman, "Gold and Liberty", Great Barrington, Massachusetts: American Institute for Economic Research

Citations

  • « L'or, c’est de l'argent, et tout le reste, c'est du crédit. »
        — Ferdinand Lips
  • « L’or représente encore l’ultime forme de paiement dans le monde. Dans le pire des cas, la monnaie fiduciaire ne sera plus acceptée par personne, alors que l’or le sera encore. »
        — Alan Greenspan
  • « L’or est une monnaie. Et c’est toujours, jusqu’à preuve du contraire, une monnaie de premier choix. Aucune autre monnaie fiat, y compris le dollar, ne peut rivaliser avec lui. »
        — Alan Greenspan, octobre 2014
  • « Je suis opposé au système bancaire à réserves fractionnaires, qui repose sur un mensonge : « Nous vous paierons des intérêts sur votre argent que nous avons prêté à quelqu'un d'autre et que vous pouvez retirer à tout instant ». »
        — Gary North
  • « Si vous n’avez pas confiance en l’or, vous admettez qu’il est logique d’abattre un arbre valant environ trois ou quatre mille dollars, de le transformer en pulpe puis en papier, de mettre un peu d’encre dessus et d’appeler le tout un Milliard de Dollars. »
        — Kenneth J. Gerbino
  • « On doit choisir soit de faire confiance à la stabilité naturelle de l'or, soit faire confiance à la stabilité naturelle de l'honnêteté et de l'intelligence des membres du gouvernement. Avec tout le respect que je dois à ces dignes personnages, je vous conseille fortement de voter pour l'or. »
        — George Bernard Shaw
  • « Nous tenons donc pour nécessaire que les échanges internationaux s'établissent, comme c'était le cas avant les grands malheurs du monde, sur une base monétaire indiscutable et qui ne porte la marque d'aucun pays en particulier. Quelle base ? En vérité, on ne voit pas qu'à cet égard il puisse y avoir de critère, d'étalon, autres que l'or. Eh ! oui, l'or, qui ne change pas de nature, qui se met, indifféremment, en barres, en lingots ou en pièces, qui n'a pas de nationalité, qui est tenu, éternellement et universellement, comme la valeur inaltérable et fiduciaire par excellence. »
        — Charles de Gaulle, Discours et Messages
  • « Une pièce d’or, trouvée au fond de l’eau dans un galion naufragé, a conservé sa valeur pendant 400 ans, sans banque centrale, sans experts et sans ministres de l’Économie. Les crustacés sont manifestement plus compétents pour garder une monnaie saine, moins arrogants et moins coûteux qu’une banque centrale. »
        — Daniel Tourre
  • « L'absence aujourd’hui de l’or comme partie intrinsèque de notre système monétaire rend ce siècle, celui qui vient de se terminer, unique depuis plusieurs millénaires. »
        — Robert Mundell

Voir aussi

Liens externes

En français

En anglais


Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.