Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Paternalisme

De Wikiberal
Révision datée du 8 mai 2007 à 19:19 par Dilbert (discussion | contributions) (Citations : John Stuart Mill)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Le paternalisme est l'attitude d'une personne au pouvoir, d'une collectivité, d'un pays, d'un patron, qui, sous couvert de protection désintéressée, cherche à imposer une tutelle, une domination, par un comportement à la fois bienveillant et autoritaire.

Le paternalisme est une tendance qui se retrouve autant dans le patronat du XIXe siècle (Frédéric Le Play) que dans la notion contemporaine de "solidarité", d'assistanat et d'Etat-providence.

Certains auteurs, tel Ruwen Ogien, qui examinent l'aspect éthique plutôt que politique, définissent le paternalisme comme l'attitude qui consiste à vouloir protéger les gens d'eux-mêmes ou à essayer de faire leur bien sans tenir compte de leur opinion. Ruwen Ogien distingue ainsi :

  • le moralisme d'Etat : les mesures coercitives sont justifiées par la "morale positive" d'une société donnée[1] ;
  • le paternalisme d'Etat : les mesures coercitives sont justifiées par des principes généraux ("dignité humaine", "nature humaine"...)[2]

On distingue aussi :

  • le paternalisme "fort", qui vise à protéger les personnes d'elles-mêmes sans leur consentement ;
  • le paternalisme "faible", qui ne s'exerce que dans les cas où les personnes sont dans l'incapacité temporaire ou permanente de délibérer par elles-mêmes.

On peut distinguer aussi :

  • le paternalisme organisé (interventions coercitives de l'Etat) ;
  • le paternalisme diffus, informel, de tout un chacun (appel au bon sens, moquerie, ostracisme, etc.)

Voir aussi

Citations

  • Tous les choix ne doivent pas être respectés, mais ceux qui concernent l’utilisation de sa propre personne et qui sont suffisamment bien informés, réfléchis, et libres doivent l’être - même s’ils sont erronés. Le respect de la volonté autonome actuelle d’un agent est moralement antérieur à la protection de sa capacité pour l’autonomie. (Peter Vallentyne)
  • Ne dites jamais que le désir de "faire le bien" par la force est une bonne intention. Ni la soif de pouvoir ni la stupidité ne sont de bonnes intentions. Ayn Rand
  • L'humanité gagnera davantage à laisser chaque homme vivre comme bon lui semble qu'à le contraindre à vivre comme bon semble aux autres. (John Stuart Mill, De la liberté)
  • Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant pour eux ce qu'ils pourraient faire eux-mêmes. (Abraham Lincoln, Déclaration au Congrès, 1860)

Liens externes

  1. ^  Par exemple, la sodomie a été pénalisée dans plusieurs états des Etats-Unis, et n'est tolérée que depuis un arrêt de la Cour suprême du 26 juin 2003.
  2. ^  Il s'agit par exemple de l'interdiction de la vente d'organes, de l'euthanasie, de la prostitution, du duel, du lancer de nains, etc.

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.