Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Paul Mantoux : Différence entre versions

De Wikiberal
m (Œuvres)
 
(3 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Paul Mantoux''' (Paris, le 14 avril [[1877]]-[[1956]]) était un historien de l'[[économie]], notamment de la [[Révolution industrielle]] en [[Royaume-Uni|Grande-Bretagne]], sur laquelle il écrivit sa thèse de doctorat. Il eut également une carrière de traducteur.
+
'''Paul Mantoux''' (Paris, le 14 avril [[1877]]-[[1956]]) était un historien de l'[[économie]], notamment de la [[Révolution industrielle]] en [[Royaume-Uni|Grande-Bretagne]], sur laquelle il écrivit sa thèse de doctorat. Il eut également une [[carrière]] de traducteur.
  
 
Il enseigne l'histoire à Londres jusqu'aux débuts de la première guerre mondiale, pendant laquelle il est mobilisé. Ses talents en langue lui valent d'être transféré l'année suivante auprès de l'état-major comme interprète. Il sera par la suite interprète  de [[Clemenceau]] à la Conférence de la Paix  à Versailles en [[1919]].
 
Il enseigne l'histoire à Londres jusqu'aux débuts de la première guerre mondiale, pendant laquelle il est mobilisé. Ses talents en langue lui valent d'être transféré l'année suivante auprès de l'état-major comme interprète. Il sera par la suite interprète  de [[Clemenceau]] à la Conférence de la Paix  à Versailles en [[1919]].
  
Il joua un rôle important dans la Société des nations où, à l’issue de la Conférence de paix, il fut nommé directeur de la Section politique. Il occupa ce poste de 1920 à 1927.
+
Il joua un rôle important dans la Société des nations où, à l’issue de la Conférence de paix, il fut nommé directeur de la Section politique. Il occupa ce poste de [[1920]] à [[1927]].
  
 
Il co-fonda avec [[William Rappard]] l'[http://heiwww.unige.ch/ ''Institut  universitaire de hautes études internationales'']  ([http://heiwww.unige.ch/ ''Graduate Institute For International Studies'']) à  Genève. Il y fit venir dans le corps professoral des penseurs comme [[Louis Rougier]], [[Ludwig von Mises]], [[Wilhelm Röpke]] ou [[Hans Kelsen]].
 
Il co-fonda avec [[William Rappard]] l'[http://heiwww.unige.ch/ ''Institut  universitaire de hautes études internationales'']  ([http://heiwww.unige.ch/ ''Graduate Institute For International Studies'']) à  Genève. Il y fit venir dans le corps professoral des penseurs comme [[Louis Rougier]], [[Ludwig von Mises]], [[Wilhelm Röpke]] ou [[Hans Kelsen]].
Ligne 12 : Ligne 12 :
 
* [[1903]], ''La Crise du trade-unionisme'', avec Maurice Alfassa, Editions A. Rousseau, 338 pages
 
* [[1903]], ''La Crise du trade-unionisme'', avec Maurice Alfassa, Editions A. Rousseau, 338 pages
 
* [[1906]], ''La Révolution Industrielle au XVIIIe siècle; Essai sur les Commencements de la Grande Industrie Moderne en Angleterre'', Paris: Société de librairie et d'édition
 
* [[1906]], ''La Révolution Industrielle au XVIIIe siècle; Essai sur les Commencements de la Grande Industrie Moderne en Angleterre'', Paris: Société de librairie et d'édition
 +
** Traduction en anglais en [[1928]], The Industrial Revolution in the Eighteenth Century
 +
*** Nouvelle édition en [[1961]], London: Jonathan Cape
 +
*** Nouvelle édition en [[1983]], Chicago: University of Chicago Press
 +
 
* [[1955]], ''Les délibérations du conseil des quatre 24 mars-28 juin 1919. Notes de l'officier interprète Paul Mantoux.'', CNRS éditions
 
* [[1955]], ''Les délibérations du conseil des quatre 24 mars-28 juin 1919. Notes de l'officier interprète Paul Mantoux.'', CNRS éditions
  
{{portail histoire}}
+
{{Portail histoire}}
 
{{Portail auteurs}}
 
{{Portail auteurs}}
  

Version actuelle datée du 26 février 2015 à 16:14

Paul Mantoux (Paris, le 14 avril 1877-1956) était un historien de l'économie, notamment de la Révolution industrielle en Grande-Bretagne, sur laquelle il écrivit sa thèse de doctorat. Il eut également une carrière de traducteur.

Il enseigne l'histoire à Londres jusqu'aux débuts de la première guerre mondiale, pendant laquelle il est mobilisé. Ses talents en langue lui valent d'être transféré l'année suivante auprès de l'état-major comme interprète. Il sera par la suite interprète de Clemenceau à la Conférence de la Paix à Versailles en 1919.

Il joua un rôle important dans la Société des nations où, à l’issue de la Conférence de paix, il fut nommé directeur de la Section politique. Il occupa ce poste de 1920 à 1927.

Il co-fonda avec William Rappard l'Institut universitaire de hautes études internationales (Graduate Institute For International Studies) à Genève. Il y fit venir dans le corps professoral des penseurs comme Louis Rougier, Ludwig von Mises, Wilhelm Röpke ou Hans Kelsen.

Son fils Étienne Mantoux (1913-1945) était un économiste qui a publié des critiques de John Maynard Keynes.

Œuvres

  • 1903, La Crise du trade-unionisme, avec Maurice Alfassa, Editions A. Rousseau, 338 pages
  • 1906, La Révolution Industrielle au XVIIIe siècle; Essai sur les Commencements de la Grande Industrie Moderne en Angleterre, Paris: Société de librairie et d'édition
    • Traduction en anglais en 1928, The Industrial Revolution in the Eighteenth Century
      • Nouvelle édition en 1961, London: Jonathan Cape
      • Nouvelle édition en 1983, Chicago: University of Chicago Press
  • 1955, Les délibérations du conseil des quatre 24 mars-28 juin 1919. Notes de l'officier interprète Paul Mantoux., CNRS éditions
6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.