Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Paul Reiter

De Wikiberal
Révision datée du 10 septembre 2009 à 20:34 par Lexington (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Paul Reiter
Entomologiste

Dates
Paul Reiter.jpg
Tendance Ecolosceptique
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation « L'affaire du réchauffement climatique est déguisée comme de la science mais ce n'est pas de la science : c'est de la propagande ».
inter lib.org sur Paul Reiter

Paul Reiter est un entomologiste médical français, chercheur à l'Institut Pasteur. C'est un des spécialistes au niveau mondial des maladies propagées par les moustiques telles que la malaria. Il est directeur de l'équipe Insectes et maladies infectieuses de l'Institut Pasteur et a participé à de nombreuses et prestigieuses institutions internationales comme l'OMS.

Ses travaux de recherche portent sur l’épidémiologie de la fièvre du virus du Nil occidental, sur la transgénèse de Aedes aegypti pour le contrôle de la dengue et du Chikungunya, la transmission verticale de la fièvre jaune et du virus du Nil occidental, le taux de dispersion et de survie de Aedes albopictus dans les zones urbaines.

Il est membre de la Royal Entomological Society et a écrit plus de 130 articles dans des revues scientifiques de premier plan.

Réchauffement climatique et alarmisme

Il a fait partie des personnes travaillant sur le troisième rapport du GIEC mais en a démissionné devant l'instrumentalisation de ces travaux par des non-scientifiques, extrêmement nombreux parmi ces « experts ». Malgré sa démission, le GIEC tenta de conserver son nom sur le rapport final et, comme il le relate dans le documentaire The Great Global Warming Swindle, il dut menacer d'actions judiciaires pour obtenir le retrait de son nom.

S'appuyant sur sa connaissance interne du fonctionnement du GIEC, il rappelle qu'il n'existe aucun « consensus scientifique » sur l'origine humaine du réchauffement climatique. La science ne fonctionne pas par consensus et ceux qui cherchent à s'appuyer sur la majorité pour imposer leurs vues et non sur des faits scientifiques objectifs font de la politique, pas de la science.

Spécialiste du moustique et de la malaria, il s'est également opposé à l'alarmisme brandi par des personnalités comme Al Gore ou James Hansen, qui affirment que le réchauffement climatique pourrait avoir pour effet de permettre la migration de maladies comme la malaria dans des zones jusqu'ici protégées[1].

Citations

  • « L'affaire du réchauffement climatique est déguisée comme de la science mais ce n'est pas de la science : c'est de la propagande ! »[2]
  • « J'ai été horrifié par ce que j'ai lu dans la partie II du rapport [du GIEC sur les épidémies]. Il y avait tellement d'informations erronées sans aucun recours à la littérature scientifique, la vraie littérature scientifique des spécialistes de ces problèmes ! »[2]
  • « Cette affirmation que le GIEC est composé des 1500 ou 2500 meilleurs savants du monde ? Vous jetez un coup d'œil à la bibliographie, et vous voyez que c'est faux. Il y a dedans un grand nombre qui ne sont pas des scientifiques. »[2]

Notes et références

  1. "Warming 'not spreading malaria'", BBC
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 The Great Global Warming Swindle, Channel 4, [lire en ligne]

Liens externes

5244-cameleonhelp-buddylivegreen.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail écologie.