Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Rousas J. Rushdoony

De Wikiberal
Révision datée du 1 octobre 2017 à 10:57 par Domi2 (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Rousas John Rushdoony (né le 25 avril 1916 - décédé le 8 Février 2001) était un philosophe calviniste, historien et théologien. Il est largement reconnu comme étant le père du mouvement américain du Reconstructionnisme Chrétien et beau-père de l'économiste chrétien et libertarien, Gary North.

Rousas Rushdoony a poursuivi ses études à l'Université de Californie, à Berkeley, où il a obtenu un BA en anglais en 1938, un diplôme d'enseignement en 1939 et une maîtrise en éducation en 1940.

Il a commencé sa carrière d'écrivain en vulgarisant les œuvres des philosophes Calvinistes, Cornelius Van Til et Herman Dooyeweerd. Il évoque les sujets aussi vastes que l'épistémologie, la métaphysique, le cognitivisme, la psychologie de la religion et de la prédestination. Il a également écrit de nombreux essais et critiques de livres, publiés dans des revues telles que la Westminster Theological Journal.

L'effort de Rousas Rushdoony s'est porté sur l'éducation, en particulier l'éducation libre à la maison [Home schooling], qu'il voyait comme un moyen de lutter contre le trait trop laïque de l'école publique des États-Unis. Il a vigoureusement attaqué les réformateurs progressifs tels que Horace Mann et John Dewey. Il a soutenu l'idée que le christianisme calviniste a fourni les racines intellectuelles de la Révolution américaine et qu'il a donc toujours un impact influent sur l'histoire américaine. La Révolution américaine, selon Rousas Rushdoony, était un mouvement "contre-conservateur" afin de préserver les libertés usurpées par l'Amérique britannique ; elle ne doit rien à la philosophie des Lumières. Il a, en outre, fait valoir que la Constitution des États-Unis fut un document laïque en apparence, qu'il n'a pas eu besoin de mettre en place le christianisme en tant que religion officielle puisque les États étaient déjà chrétiens dans leur constitution sociologique. Il a proposé une reconstruction de la société fondée sur des principes chrétiens. Dans le domaine économique, il se revendique des idées de l'économiste de l'école autrichienne, Ludwig von Mises.


Publications

  • 1961, Intellectual Schizophrenia: Culture, Crisis, and Education, Phillipsburg, NJ: Presbyterian and Reformed Publishing Co.
  • 1963, "The Messianic Character of American Education: Studies in the History of the Philosophy of Education", Craig Press
  • 1964, This Independent Republic,
    • Nouvelle édition en 1978, Fairfax, Va.: Thoburn Press
  • 1973, The Institutes of Biblical Law, New York: The Craig Press
  • 1975, Hard Money and Society in the Bible, In: Hans Sennholz, dir., Gold Is Money, Westport, Conn.: Greenwood
  • 1982, The Roots of Inflation, Vallecito, Calif.: Ross House Books
  • 1985,avec Edward C. Smith, Brian Summers, Nick Thimmesch, "Essays of Note", Lincoln Review, Spring, Vol 5, n°4
  • 1991, "Roots of Reconstruction", Vallecito, Calif.: Ross House Books
  • 1995, By What Standard? An Analysis of the Philosophy of Cornelius Van Til, Vallecito, Ca: Ross House Books

Littérature secondaire

  • 1996,
    • Andrew Sandlin, dir., A Comphrensive Faith: An International Festschrift for Rousas John Rushdoony, San Jose, Ca: Friends of Chalcedon
    • Mark Rousas Rushdoony, A Biographical Sketch of my Father, In: Andrew Sandlin, dir., A Comphrensive Faith: An International Festschrift for Rousas John Rushdoony, San Jose, Ca: Friends of Chalcedon, pp21-22

Liens externes


5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.