Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Santé : Différence entre versions

De Wikiberal
(Citations)
 
Ligne 32 : Ligne 32 :
 
* La santé n'a pas de prix, mais elle a un coût. (Raymond Barre)
 
* La santé n'a pas de prix, mais elle a un coût. (Raymond Barre)
 
* La santé est un état précaire, qui ne présage rien de bon. (Jules Romains, ''Knock'')
 
* La santé est un état précaire, qui ne présage rien de bon. (Jules Romains, ''Knock'')
 +
* Celui qui possède la santé a de l'espoir ; et celui qui a de l'espoir possède tout. ([[Thomas Carlyle]])
 
* Le mécanisme substitut qu'est l'État ne saurait, ni en théorie ni dans les faits, répondre aux aspirations populaires en matière de santé, le faire avec efficacité et réaliser le progrès. Le capitalisme de la santé n’a pas pour vertu que d’être efficace; il est la condition indispensable à la liberté, à la dignité de l’individu, le rempart contre la contrainte qui définit le régime en place. C’est donc d’abord moralement qu’il se recommande. ([[Jean-Luc Migué]], ''Santé publique, santé en danger'', {{lire en ligne|lien=http://blog.turgot.org/public/documents/livre_migue.pdf}})
 
* Le mécanisme substitut qu'est l'État ne saurait, ni en théorie ni dans les faits, répondre aux aspirations populaires en matière de santé, le faire avec efficacité et réaliser le progrès. Le capitalisme de la santé n’a pas pour vertu que d’être efficace; il est la condition indispensable à la liberté, à la dignité de l’individu, le rempart contre la contrainte qui définit le régime en place. C’est donc d’abord moralement qu’il se recommande. ([[Jean-Luc Migué]], ''Santé publique, santé en danger'', {{lire en ligne|lien=http://blog.turgot.org/public/documents/livre_migue.pdf}})
 
* Dès le XVIIIe siècle, nous passons graduellement, insensiblement, de l’Âge théologique à l’État thérapeutique ; la figure du médecin se substitue à celle du prêtre, celle du psychiatre à celle de l’inquisiteur ; les catégories du sain et du malsain à celles du pur et de l’impur, et dans les relations sociales, celles de mature et d’immature à celles d’orthodoxe ou d’hérétique, de pécheur ou de non-pécheur ; et bien entendu, la santé prend la place du salut. Dorénavant, les miracles ne seront plus demandés aux saints, mais aux laboratoires médicaux et pharmaceutiques. (Roland Jaccard, ''L'exil intérieur'', 1975)
 
* Dès le XVIIIe siècle, nous passons graduellement, insensiblement, de l’Âge théologique à l’État thérapeutique ; la figure du médecin se substitue à celle du prêtre, celle du psychiatre à celle de l’inquisiteur ; les catégories du sain et du malsain à celles du pur et de l’impur, et dans les relations sociales, celles de mature et d’immature à celles d’orthodoxe ou d’hérétique, de pécheur ou de non-pécheur ; et bien entendu, la santé prend la place du salut. Dorénavant, les miracles ne seront plus demandés aux saints, mais aux laboratoires médicaux et pharmaceutiques. (Roland Jaccard, ''L'exil intérieur'', 1975)
  
 
{{Portail société}}
 
{{Portail société}}

Version actuelle datée du 14 août 2019 à 13:49

Healthcare-Rand-Paul.jpg

Voir les articles suivants :

Publications

  • 2006, Arnold Kling, "Crisis of Abundance: Rethinking How We Pay for Health Care", Washington, DC: Cato Institute
  • 2007, Michael F. Cannon et Michael D. Tanner, "Healthy Competition: What’s Holding Back Health Care and How to Free It", Washington, DC: Cato Institute

Citations

  • La santé n'a pas de prix, mais elle a un coût. (Raymond Barre)
  • La santé est un état précaire, qui ne présage rien de bon. (Jules Romains, Knock)
  • Celui qui possède la santé a de l'espoir ; et celui qui a de l'espoir possède tout. (Thomas Carlyle)
  • Le mécanisme substitut qu'est l'État ne saurait, ni en théorie ni dans les faits, répondre aux aspirations populaires en matière de santé, le faire avec efficacité et réaliser le progrès. Le capitalisme de la santé n’a pas pour vertu que d’être efficace; il est la condition indispensable à la liberté, à la dignité de l’individu, le rempart contre la contrainte qui définit le régime en place. C’est donc d’abord moralement qu’il se recommande. (Jean-Luc Migué, Santé publique, santé en danger, [lire en ligne])
  • Dès le XVIIIe siècle, nous passons graduellement, insensiblement, de l’Âge théologique à l’État thérapeutique ; la figure du médecin se substitue à celle du prêtre, celle du psychiatre à celle de l’inquisiteur ; les catégories du sain et du malsain à celles du pur et de l’impur, et dans les relations sociales, celles de mature et d’immature à celles d’orthodoxe ou d’hérétique, de pécheur ou de non-pécheur ; et bien entendu, la santé prend la place du salut. Dorénavant, les miracles ne seront plus demandés aux saints, mais aux laboratoires médicaux et pharmaceutiques. (Roland Jaccard, L'exil intérieur, 1975)
7640-efdur-Babelwiki.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur les sujets de société.