Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Stratégie de Tallaght

De Wikiberal

La stratégie de Tallaght (Tallaght Strategy) est un épisode fondateur de l'histoire de l'Irlande contemporaine. Elle désigne le choix fait par le Fine Gael, un des principaux partis du pays, de soutenir les réformes du Fianna Fáil, le parti au pouvoir avec un majorité relative, pour faire face à l'une des plus graves crises économiques de l'histoire du pays. Ce soutien permit de poser les bases d'une économie de marché dynamique, à la fiscalité basse et ouverte sur le monde.

Présentation

L'épisode tire son nom d'un discours prononcé à la chambre de commerce de Tallaght (sud-ouest de Dublin) par Alan Dukes le 2 septembre 1987, leader du Fine Gael, l'un des deux partis principaux du pays depuis la guerre civile des années 1920. Il déclara en particulier :

When the Government is moving in the right direction, I will not oppose the central thrust of its policy. If it is going in the right direction, I do not believe that it should be deviated from its course, or tripped up on macro-economic issues& Any other policy of Opposition would amount simply to a cynical exploitation of short term political opportunities for a political advantage which would inevitably prove to be equally short-lived. I will not play that game

Fut alors appliquée une politique de restauration de fondamentaux sains et de réduction drastique du rôle de l'État : les dépenses publiques diminuent de 4,8% en 1987, de 5% en 1988, de 1% en 1989. La dette publique, qui culminait à plus de 120% du PIB en 1987, va amorcer un retournement de tendance spectaculaire.

Le pays profita pleinement de ces réformes : croissance économique qui atteint 3,4 % dès 1987, puis 3 % en 1988 et 5,8 % en 1989. Pour Giavazzi et Pagano ou Alesina et Perotti, c'est la contraction de l'État qui permit la croissance selon la thématique des « contractions fiscales expansionnistes », d’inspiration néoricardienne (effet d'éviction). L’austérité permet de redonner confiance à la population et libère des ressources mieux utilisées par le secteur privé.

Comme le rappelle le journal britannique The Economist, la stratégie de Tallaght marqua le début de ces réformes fructueuses : « une décision prise par le Fine Gael, alors dans l'opposition, de soutenir toutes les décisions allant dans le sens d'une réforme fiscale permit les coupes franches dans les dépenses et dans les impôts. Cela marqua le début de la transformation de l'Irlande, d'une république bananière à un "tigre celtique" »[1]. Les travaux de Daniel Madden sur la période 1987 - 1994 ont également montré une forte élévation de la prospérité de tous en utilisant des mesures comme le coefficient de Gini[2].

Le Fine Gael ne tira pas cependant profit de cet épisode puisqu'il ne gagna que quatre sièges lors des élections générales de 1989. Il ne participa pas plus au gouvernement d'alors.

Résonance actuelle

Avec la crise économique qui frappe le pays en 2008-2009, nombreux sont les commentateurs qui appellent à la même union pour reposer les fondements d'un modèle résolument orienté vers l'économie de marché et le libre-échange[3].

Cependant, le leader du Fine Gael, Enda Kenny, a exclu un retour à cette stratégie lors de plusieurs déclarations.

Notes et références

  1. "Charles Haughey", The Economist, 22 juin 2006, [lire en ligne]
  2. David Madden, “Was Ireland better off in 1994 than in 1987?”, Centre for Economic Research Working Paper Series, Working Papers 00/11, avril 2000
  3. "We either survive together or we will perish separately", The Irish Independent, 8 avril 2009, p.26, [lire en ligne]

Bibliographie

  • 1990, Francesco Giavazzi et M. Pagano, “Can Severe Fiscal Contractions Be Expansionary? Tales of Two Small European Countries”, NBER Macroeconomics Annual, dirigé par Olivier Blanchard et S. Fisher, MIT Press.
  • 1997, O’Grada C., A Rocky Road, The Irish Economy since the 1920s, Manchester University Press.
  • 2000, David Madden, “Was Ireland better off in 1994 than in 1987?”, Centre for Economic Research Working Paper Series, Working Papers 00/11, avril.
  • 2004, Nathalie Greenan et Yannick L'Horty, La nouvelle économie irlandaise, Centres d'études de l'emploi
6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.