Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Discussion:Films d'inspiration libérale

De Wikiberal
  • Il faut mettre une puce devant chaque film, et faire de chaque film un lien, pour un développement ultérieur. D'autre part, il faut indiquer les titres en français et en VO --Fabrice
Voila, c'est fait, après des manips laborieuses. Je n'ai pas touché au texte ni au titre. --Etienne

Films "libéraux"

  • A mes yeux, le titre apparait comme trop radical, comme trop "prétentieux". J'aurais plutot parlé de "films d'inspiration libérale", ou de "films de la liberté", plutôt que de films libéraux. D'autant plus que l'on ne peut pas dire que Le Dictateur vu son réalisateur soit à rattacher du coté du libéralisme. Ca a son coté vampirisation de la culture, et sur le titre, j'avoue mon scepticisme. -- Etienne
Il ne faut pas avoir des titres trop longs, j'ai donc préféré la clarté. De toute façon, j'ai nuancé l'adjectif "libéraux" dans le chapeau. -- Gadrel
OK pour moi, avec le chapeau de Gadrel. --Fabrice
Je partage le scepticisme d'Etienne, voire je pense qu'il faudrait distinguer les films ouvertement libéraux (0,5%), films à possible interprétation libérale (16%), et films non anti-libéraux (33,5%) (tout le reste fleurant le sentimentalisme de gauche, l'humanisme, la contestation du monde tel qu'il est au nom des valeurs plus hautes...): en 1) les films de lourde propagande que seuls des libéraux peuvent aimer, en 2) les films qu'un (social-)démocrate, un libertaire, etc. peuvent interpréter dans leur sens, au même titre que nous, en 3) tous les films qui parlent du commerce, du profit, où les protagonistes utilisent leur carte bleue sans se flageller (véhicule des messages libéraux sans le savoir), etc. ... par les temps qui courent ce n'est déjà pas mal. --(=S=) 5 avr 2006 à 10:42 (CEST)
  • Je ne trouve pas ta classification particulièrement opérante, (=S=), mais je partage ta volonté de classer par degré de libéralisme, ou quelque chose d'approchant, les films dont il est question. A creuser... Fabrice 5 avr 2006 à 13:54 (CEST)

Candidatures

  • Star Wars: certes, les rebelles sont des terroristes josébovidéens luttant contre l'ordre public, et le combat entre les jedis et Palpatine, est celui de la théocratie contre le totalitarisme fascisant (dans l'ép. I, Palpatine fait alliance avec la guilde du commerce, ce que n'aurait pas fait Lénine) mais Han Solo, commerçant contrebandier qui se rallie à la rebellion par intérêt bien compris puis amour et amitié, est un digne représentant des libéraux. --(=S=) 5 avr 2006 à 10:42 (CEST)
  • Kirikou et les bêtes sauvages: alors que la récolte a été détruite pas la bête sauvage, Kirikou (plutôt que d'invoquer les esprits et de demander une aide à l'ONU) propose de faire de la poterie et de la vendre au marché. En plus, il fait fureur avec des objets miniatures inutiles, un sacré commercial ce Kirikou !
  • I, Robot: l'agent Will Smith se bat contre Viki qui a une pensée tout à fait cohérente du despotisme éclairé et du paternalisme... de la science-fiction ?
  • Fauteuil d'orchestre: non seulement Jessica monte à Paris et n'y fait aucune grève, trouve du boulot sans aller pleurer à l'ANPE, n'a pas de toit mais ne va pas militer au DAL, croise des stars dépressives et ne leur crie pas à la face "salops de riches, y'en a qui crèvent de faim vous avez pas honte ?" au contraire c'est "on vous regarde à la télé, on vous aaadore". C'est sûr, elle ne fait pas encore partie de l'élite avant-gardiste rothbardienne, mais ne faisons pas les fines bouches, non ? --(=S=) 5 avr 2006 à 10:42 (CEST)
- Jessica n'est qu'un prétexte, c'est le fil qui relie les autres personnalités (pianiste, etc.). Pour ça, ça me paraît difficile d'y voir un film d'inspiration libérale, c'est seulement un film qui n'est pas anti-libéral.Dilbert 5 avr 2006 à 11:03 (CEST)
En effet. C'était surtout une boutade, Dilbert, pour signifier mon désarroi devant une liste dans laquelle je ne vois pas toujours où est dénoncé l'"action étatique dans sa réalité, c'est-à-dire violente, injuste et illégitime", et où on ratisse, desfois, bien large (au fond je n'étais sérieux qu'avec I, Robot)... --(=S=) 5 avr 2006 à 13:18 (CEST)
  • Est-ce que Idiocracy de Mike Judge mérite de figurer dans cette liste? Je suis en train de chercher moultes sources pour faire un article sympa sur ce très bon film. --Chitah