Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Modèle:Philosophie:Lumière/01 2007

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche

Natif du Pas-de-Calais, Georges Palante est licencié ès lettres, puis agrégé de philosophie. C'est au lycée de Saint-Brieuc qu'il exerça pendant ses 27 dernières années. Parallèlement, il accomplissait son œuvre de philosophe, publiant des articles dans des revues (tenant, pendant 13 ans, la chronique philosophique au Mercure de France...), et des essais.

Individualiste hors toute chapelle, il admirait Schopenhauer et Nietzsche et très tôt s'intéressa aux travaux de Freud.

Georges Palante s'est donné la mort pour des raisons non réellement déterminées, mais il était atteint d'acromégalie, une maladie dégénérative grave, qui ne se soignait pas à l'époque, et qui lui rendait la vie de plus en plus douloureuse.

Sa destinée posthume a été assurée par Louis Guilloux (qui fut un moment son ami intime, et qui fit intervenir son personnage dans plusieurs de ses romans, dont Le Sang noir), Jean Grenier (qui lui-même influença Albert Camus), et récemment Michel Onfray (Physiologie de Georges Palante, portrait d’un nietzschéen de gauche).

Ses œuvres ont été rééditées récemment, d'abord quelques titres aux éditions Folle Avoine, puis des Œuvres philosophiques quasi-complètes chez Coda en 2004.