Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Modèle:Philosophie:Lumière/09 2007

De Wikiberal

Le scientisme est une idéologie apparue au XIXe siècle, selon laquelle la connaissance scientifique doit permettre d'échapper à l'ignorance dans tous les domaines et donc, selon la formule d'Ernest Renan (1823-1892) d'organiser scientifiquement l'Humanité. Il s'agit d'une foi absolue dans les principes de la science. Dans cette perspective, le politique s'efface devant la gestion "scientifique" des problèmes sociaux et toute querelle ne peut relever que de l'ignorance ou de la mauvaise foi.

Le scientisme peut être compris à trois niveaux :

  • la tendance philosophique à n'accepter pour vrai, que ce qui est établi selon une méthode scientifique ;
  • l'opinion selon laquelle l'univers est connaissable ;
  • péjorativement, l'excès de confiance dans la science que l'on associe ainsi a un dogme ; c'est ce qui constitue la principale limite de cette conception.

Tous les grands collectivistes planificateurs (Saint-Simon, Auguste Comte, Marx, Lénine, etc.) furent des scientistes qui voulaient remplacer le gouvernement des Hommes par le gouvernement des choses, pensant naïvement que l'étude scientifique révélerait, pourvu que l'on apprît à décrypter le « livre de la nature » (idée rationaliste provenue de l'âge classique : Descartes, Leibniz), au Technocrate-Roi un plan unique et objectif auquel tous adhéreraient au delà de leurs intérêts particuliers ; cette fiction fut démontée de manière pratique par l'école autrichienne (cf. critique de Marx par Eugen Böhm-Bawerk, débat sur le calcul économique en régime socialiste), et dont La Route de la servitude développe tous les aspects y compris moraux (devenir dictatorial puis tyrannique).