Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Billy Elliot

De Wikiberal
Billy Elliot
Billy elliot.jpg
Réalisé par : Stephen Daldry
Acteurs
Jamie Bell (Billy Elliot)
Julie Walters (Mrs Wilkinson)
Jean Heywood (Grandma)
Genre
Comédie dramatique
Année de sortie
2000
Synopsis
Dans un petit village minier du Nord-Est de l'Angleterre, Billy, onze ans, découvre avec stupeur qu'un cours de danse partage désormais les mêmes locaux que son club de boxe. D'abord effaré, il devient peu à peu fasciné par la magie de la gestuelle du ballet, activité pourtant trop peu virile au regard de son père et de son frère Tony, mineurs en grève.

Billy abandonne les gants de cuir pour assister discrètement aux leçons de danse professées par Mme Wilkinson. Repérant immédiatement un talent potentiel, elle retrouve une nouvelle énergie devant les espoirs que constitue Billy. Les frustrations larvées explosent au grand jour quand son père et son frère découvrent que Billy a dépensé l'argent consacré au cours de boxe pour des cours de danse. Partagé entre une famille en situation de crise et un professeur de ballet têtu, le jeune garçon embarque alors dans un voyage à la découverte de lui-même.

lien amazon
Index des films d'inspiration libérale
A • B • C • D • E • F • G • H • I • 

J • K • L • M • N • O • P •  Q • R • S • T • U • V • W • X • Y • Z

Billy Elliot est un film britannique de Stephen Daldry (2000).

Fiche technique

  • Genre : Comédie dramatique
  • Scénario : Lee Hall
  • Photographie : Brian Tufano
  • Musique : Wayne Hector, Steve Mac, Stephen Warbeck
  • Distribution : Jamie Bell (Billy Elliot) Julie Walters (Mrs Wilkinson) Jean Heywood (Grandma) Jamie Drawen (Tony Elliot) Gary Lewis (Jackie Elliot, le père) Stuart Wells (Michael Caffrey) Billy Fane (M. Brainwaite)
  • Nomination : Meilleur second rôle féminin, meilleur réalisateur, meilleur scénario (Oscars 2001)
  • Le film a obtenu 48 prix cinématographiques divers.

Synopsis

Beliott.jpg

Dans un petit village minier du Nord-Est de l'Angleterre, Billy, onze ans, découvre avec stupeur qu'un cours de danse partage désormais les mêmes locaux que son club de boxe. D'abord effaré, il devient peu à peu fasciné par la magie de la gestuelle du ballet, activité pourtant trop peu virile au regard de son père et de son frère Tony, mineurs en grève.

Billy abandonne les gants de cuir pour assister discrètement aux leçons de danse professées par Mme Wilkinson. Repérant immédiatement un talent potentiel, elle retrouve une nouvelle énergie devant les espoirs que constitue Billy.

Les frustrations larvées explosent au grand jour quand son père et son frère découvrent que Billy a dépensé l'argent consacré au cours de boxe pour des cours de danse.

Partagé entre une famille en situation de crise et un professeur de ballet têtu, le jeune garçon embarque alors dans un voyage à la découverte de lui-même.

Un hymne à la volonté

Billy Elliot doit mener un combat difficile pour échapper à sa condition et aux stéréotypes sociaux : il est fasciné par le ballet, activité réservée aux filles aux yeux de sa famille ou aux gays. Il n’est soutenu que par sa grand-mère et son camarade Michael, qui est gay mais pas danseur. Le scénariste avait clairement explicité le message du film : Notre société est appauvrie du fait de l’impossibilité qu’ont les gens créatifs et volontaires de s’exprimer. L'œuvre doit beaucoup à son interprète principal bien entouré par de solides acteurs britanniques parfaitement crédibles dans des rôles d’ouvriers, dont l’accent rend le dialogue difficilement compréhensible pour le public non averti. Il faut aussi signaler l’excellente Julie Walters en professeur de danse qui sait détecter les potentialités du jeune garçon. L’épilogue peut éventuellement paraître superflu ou redondant.

Voir aussi

Liens externes

4451-20300.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail culture de wikibéral.