Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Loris-Mélikov

De Wikiberal
Loris-Mélikov
homme politique

Dates 1825-1888
LorisMelikov Aivazovsky.jpg
Tendance
Origine Russie Russie
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Mikhaïl Tarielovitch Loris-Melikov

Le comte Mikhaïl Tarielovitch Loris-Melikov un homme d'État et un militaire russe, né le 1er janvier 1825 à Tiflis, aujourd'hui Tbilissi (Géorgie), et décédé le 22 décembre 1888 à Nice (France).

Biographie

Issu d’une noble famille arménienne, il fait carrière dans l’armée et se distingue pendant la guerre russo-turque de 1877-1878 et il reçoit le titre de comte.

L'année suivante Loris-Melikov devient temporairement gouverneur général de la région de la Basse-Volga pour lutter contre une épidémie de peste. Les mesures prises s'avérent si efficaces qu'il est transféré en Russie centrale pour combattre les nihilistes et les anarchistes, qui avaient adopté une politique de terrorisme et avait réussi à assassiner le gouverneur de Kharkov.

Ses succès dans cette lutte conduisent à sa nomination comme chef de la Commission exécutive suprême — créée à Saint-Pétersbourg après la tentative d'assassinat du tsar en février 1880 — pour faire face à l'agitation révolutionnaire. Comme dans le Caucase, il reste résolument attaché à l'emploi des méthodes ordinaires plutôt que de mesures exceptionnelles extra-judiciaires.

Une tentative d'attentat sur sa vie le 20 février 1880, peu après sa prise de fonction, ne remet pas en cause ses convictions. A son avis, la meilleure politique consistait à s'attaquer à la racine du mal, en supprimant les causes de mécontentement populaire et, à cette fin, il recommande au tsar Alexandre II un vaste programme de réformes administratives et économiques. Le tsar, qui commence à douter de l'efficacité des méthodes de répression policière employées jusque-là, prête l'oreille à la suggestion et lorsque la Haute Commission fut dissoute, 6 août 1880, il nomma le comte Loris-Melikov ministre de l'Intérieur, avec des pouvoirs exceptionnels.

Le programme de réformes proposé est immédiatement mis en chantier, mais jamais mené à son terme. Le 13 mars 1881, l'empereur signe un oukase créant plusieurs commissions, composées de fonctionnaires et d'éminentes personnalités privées, qui devaient préparer les réformes dans divers secteurs. Or, le jour-même il est assassiné par des conspirateurs nihilistes.

Son successeur, Alexandre III, adopte aussitôt une politique réactionnaire qui débuta avec la publication du Manifeste du 29 avril 1881. Le comte Loris-Melikov ne démissionne pas immédiatement, mais le nouvel empereur commence à annuler certaines réformes d'Alexandre II. Le comte Loris-Melikov démissionne quelques mois plus tard (4 mai 1881) et vécut retiré de la vie publique jusqu'à sa mort.

Liens externes

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.