Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Renato Brunetta

De Wikiberal
Renato Brunetta
homme politique, économiste

Dates né le 26 mai 1950
Renato Brunetta.png
Tendance Libéral classique
Origine Italie Italie
Articles internes Liste de tous les articles

Citation « Les riches peuvent s'offrir des services privés, ce sont les pauvres qui ont besoin d'écoles publiques ou d'hôpitaux efficaces »
inter lib.org sur Renato Brunetta

Renato Brunetta, né le 26 mai 1950 à Venise, est un homme politique italien, ministre sans porte-feuille dans le gouvernement Silvio Berlusconi IV depuis le 7 mai 2008. Il a la charge de l'administration italienne, dans laquelle il a mis en place plusieurs réformes structurelles d'inspiration libérale.

Présentation

Il naît dans une famille modeste à Venise, son père étant vendeur ambulant de souvenirs. Il suit des études universitaires et choisit alors d'embrasser la carrière professorale. Il devient économiste du travail, discipline qu'il enseigne à l'université de Rome Tor Vergata.

Il occupa dans les années 1980-1990 des postes à responsabilités dans de nombreux organismes internationaux comme l'OCDE, et conseilla plusieurs gouvernements italiens.

Parallèlement à ces postes officiels, il a écrit de nombreuses publications scientifiques dans le champ de l'économie du travail et dans celui des relations industrielles. En particulier : « Il modello Italia » (Le modèle Italie) (1991), « Economics for the new Europe » (Économie pour la nouvelle Europe) (1991), « Disoccupazione, isteresi e irreversibilità» (Chômage, hystérésis et irréversibilité) (1992), « La fine della società dei salariati » (La fin de la société des salariés) (1994), « Sud » (Sud) (1995), « Economia del lavoro » (Économie du travail) (1999).

Engagé en politique, il commence par rejoindre le parti socialiste italien. Il le quitte pour rejoindre Forza Italia, sur la liste de laquelle il est élu député européen en 1999, puis réélu lors du scrutin suivant.

Convaincu de la nécessité de mener des réformes en profondeur pour moderniser la fonction publique italienne, il est nommé comme ministre avec cette tâche lors du 4e gouvernement de Silvio Berlusconi. Il y a mené des réformes énergiques portant sur l'absentéisme des fonctionnaires, avec pour résultats en quelques mois une baisse de 37% des taux d'absentéisme en juillet 2008 par rapport à juillet 2007[1].

Avant lui, le ministre Franco Bassanini avait mené entre 1996 et 2001 une réforme importante de la fonction publique, passant par la suppression du statut de fonctionnaire.

Notes et références

  1. "The Italian public sector: Idlers under attack", The Economist, 30 août 2008, [lire en ligne]

Liens externes

3835-22604.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail consacré au libéralisme politique.