Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



La Soupe au canard

De Wikiberal
(Redirigé depuis Soupe au canard (la))
La Soupe au canard
Duck Soup
Girl every port 04.jpg
Réalisé par : Leo McCarey
Acteurs
Groucho Marx (Rufus T. Firefly)
Harpo Marx (Pinky)
Chico Marx (Chicolini)
Genre
comédie
Année de sortie
1933
Synopsis
La Freedonia, petit état balkanique au bord de la faillite, dépend de la générosité d'une riche veuve, Mrs Gloria Teasdale qui exige l’arrivée au pouvoir de Rufus T. Firefly. L’ambassadeur de Sylvania, Trentino, aimerait séduire la riche veuve, l’épouser et par la même occasion permettre à son pays de s’emparer de la Freedonia. Il est accompagné de la Mata-Hari locale Vera Marcal et utilise les services de deux espions très particuliers, Chicolini et Pinkie.
Index des films d'inspiration libérale
A • B • C • D • E • F • G • H • I • 

J • K • L • M • N • O • P •  Q • R • S • T • U • V • W • X • Y • Z

La Soupe au canard est un film de Leo McCarey (1933)

Fiche technique

  • Titre original : Duck Soup
  • Scénario : Bert Kalmar, Harry Ruby, Arthur Sheekman, Nat Perrin.
  • Photographie : Henry Sharp
  • Musique : Bert Kalmar, Harry Ruby
  • Distribution : Groucho Marx (Rufus T. Firefly) Harpo Marx (Pinky) Chico Marx (Chicolini) Zeppo Marx (Bob Roland) Margaret Dumont (Mrs Teasdale) Louis Calhern (Trentino) Raquel Torres (Vera Marcal)
  • Production : Paramount

Freedonia vs Sylvania

La Freedonia, petit état balkanique au bord de la faillite, dépend de la générosité d'une riche veuve, Mrs Gloria Teasdale qui exige l’arrivée au pouvoir de Rufus T. Firefly. L’ambassadeur de Sylvania, Trentino, aimerait séduire la riche veuve, l’épouser et par la même occasion permettre à son pays de s’emparer de la Freedonia. Il est accompagné de la Mata-Hari locale Vera Marcal et utilise les services de deux espions très particuliers, Chicolini et Pinkie.

  • Mrs Teasdale : Promise me you will follow in the footseps of my husband.
  • Rufus (au portrait du défunt): How do you like that ? I haven’t been on the job five minutes and already she’s making advances to me.

Le programme de gouvernement de Rufus paraît quel que peu inquiétant :

These are the laws of my administration. No one's allowed to smoke. Or tell a dirty joke. And whistling is forbidden...If chewing gum is chewed. The chewer is pursued. And in the hoosegow hidden...If any form of pleasure is exhibited. Report to me and it will be prohibited. I'll put my foot down, so shall it be.This is the land of the free.

La réunion du gouvernement confirme ces tristes pressentiments :

  • Ministre du Travail: The Department of Labor wishes to report that the workers of Freedonia are demanding shorter hours.
  • Firefly: Very well, we'll give them shorter hours. We'll start by cutting their lunch hour to twenty minutes.

Le ministre de la guerre ayant démissionné, Rufus a la bonne idée de choisir l’espion Chicolini pour le remplacer.

  • Firefly: Now that you're Secretary of War, what kind of an army do you think we oughta have?
  • Chicolini: Well, I tell you what I think. I think we should have a standing army.
  • Firefly: Why should we have a standing army?
  • Chicolini: Because then we save money on chairs

Le peu diplomatique Rufus a vite fait de provoquer le très susceptible Trentino provoquant ainsi la guerre entre les deux pays. Rufus Firefly porte à cette occasion différentes tenues fort hétéroclites de l’époque de la guerre d’Indépendance à l’uniforme de boy-scout. Avec Chicolini, la victoire paraît peu certaine :

  • Firefly: Awfully decent of you to drop in today. Do you realize our army is facing disastrous defeat? What do you intend to do about it?
  • Chicolini: I've done it already.
  • Firefly: You've done what?
  • Chicolini: I've changed to the other side.
  • Firefly: So, you're on the other side, eh? Well, what are you doing over here?
  • Chicolini: Well, the food is better over here.

Le conflit s’achève néanmoins par l’étonnante victoire de la Freedonia sur la Sylvania.

Un chef d'œuvre d'irrévérence

C’est le dernier et le meilleur des Marx Brothers pour la Paramount et le seul qui bénéficie d’un réalisateur de talent, Leo McCarey. Interdit dans l’Italie fasciste, le film s’en prend au pouvoir étatique en général et ne vise pas uniquement les dictatures aussi fut-il mal reçu dans l’Amérique rooseveltienne. L’intrigue, pour une fois allégée des scènes de mièvre romance et des habituels solos de harpe et de piano, contient des numéros musicaux parfaitement intégrés à l’ensemble dont la chanson de Groucho avec chœurs (Just Wait ‘Til I Get Through With it). Le patriotisme et les ambitions politiques sont tournés en dérision comme rarement au cinéma.

Liens externes

4451-20300.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail culture de wikibéral.