Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Team America police du monde

De Wikiberal
Team-america-poster01.jpg

Team America police du monde est un film de marionnettes de Trey Parker et Matt Stone (2004).

Fiche technique

  • Titre original : Team America, World Police
  • Scénario : Trey Parker, Matt Stone et Pam Brady
  • Photographie : Bill Pope
  • Musique : Harry Gregson-Wiliams, James McKee Smith, chansons de Trey Parker
  • Production : Paramount Pictures

Synopsis

Team America est une unité d'élite qui se bat sous toutes les latitudes pour assurer notre sécurité. Apprenant qu'un dictateur mégalo s'apprête à livrer des armes de destruction massive à une organisation terroriste, le groupe se lance une fois de plus dans la bataille...

Critique

Dans le débat politique américain, les démocrates présentent généralement les républicains comme des warmongers, des incultes ou des patriotes bornés voire fascistes, les républicains les traitent en retour de lâches, de traîtres à la patrie ou d'idéologues. Trey Parker et Matt Stone, auteurs de South Park, démontrent que ces deux points de vue dans leurs versions les plus polarisées n'ont rien d'inconciliable. D'un côté, la méthode Bush est malmenée par les coups d'éclat du Team America. Mais ce sont surtout les représentants de la gauche américaine bien-pensante (Michael Moore en tête) qui s'en prennent plein les dents en protestant contre Bush quitte à s'allier à un dictateur communiste. Kim Jong-il est un méchant tout droit sorti d'un film de la série James Bond ; Michael Moore est un « pacifiste violent », tout comme Alec Baldwin ou encore Tim Robbins ; la politique extérieure américaine est décrite comme catastrophique, simpliste et arrogante, etc.

La gauche est la principale cible du film. Bien qu'au début du film Team America s'emploie à chasser des terroristes islamistes, la guilde des acteurs de films ("FAG" : pédé en français) se révèle le véritable méchant. Michael Moore, pour protester en faveur de la paix, se fait sauter dans la base de Team America avec une ceinture d'explosifs type kamikaze islamiste. Les acteurs américains engagés contre Bush défendent les armes à la main Kim Jong Il et les auteurs du film ont pris un plaisir évident à les faire tuer un par un de façon gore et réjouissante.

D'un mauvais goût voulu, le film se clôt sur une morale prononcée par le héros: We're dicks! We're reckless, arrogant, stupid dicks. And the Film Actors Guild are pussies. And Kim Jong Il is an asshole. Pussies don't like dicks, because pussies get fucked by dicks. But dicks also fuck assholes: assholes that just want to shit on everything. Pussies may think they can deal with assholes their way. But the only thing that can fuck an asshole is a dick, with some balls. The problem with dicks is: they fuck too much or fuck when it isn't appropriate - and it takes a pussy to show them that. But sometimes, pussies can be so full of shit that they become assholes themselves... because pussies are an inch and half away from ass holes. I don't know much about this crazy, crazy world, but I do know this: If you don't let us fuck this asshole, we're going to have our dicks and pussies all covered in shit!

Ce film a considérablement déstabilisé les critiques européens, peu habitués à se trouver face à un film ouvertement libertarien, et qui par conséquent n'entre pas dans les cadres habituels de la pensée - très souvent de gauche - desdits critiques.

Citations

  • Freedom is not free.
  • Get your weapons of mass destruction, and get the fuck out of here !

Liens externes

4451-20300.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail culture de wikibéral.