Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Thomas Schelling

De Wikiberal
(Redirigé depuis Thomas C. Schelling)

Thomas Crombie Schelling, né en 1921 à Oakland, en Californie (USA), est un économiste américain, professeur de politique étrangère, de sécurité nationale, de stratégie nucléaire et de contrôle des armes à la School of Public Policy de l'université du Maryland à College Park.

Il a reçu le prix Nobel d'économie en 2005 « pour avoir renforcé la compréhension des conflits et l'analyse de la coopération grâce à la théorie des jeux ». Il a obtenu son doctorat en économie en 1951 à l'Université de Harvard. Il est professeur émérite à l'Université du Maryland et professeur Lucius N. Littauer d'économie politique à l'Université de Harvard. Il a écrit deux livres célèbres : La stratégie du conflit [The Strategy of Conflict] en 1960 et Micro-motivations et Macro-comportement [Micromotives et Macrobehaviour] en 1978.

La théorie des jeux

Thomas Schelling se singularise parmi les théoriciens des jeux. Les autres économistes s'intéressent à savoir comment les joueurs arrivent rationnellement à une compréhension commune d'une solution. Thomas Schelling, pour sa part, analyse plutôt la façon dont les gens s'influencent les uns les autres autour de l'idée d'engagement, de menace, de promesse, ainsi que la manière dont ils élaborent un point de convergence ou un point focal. Dans la stratégie nucléaire, par exemple, chacune des parties tente d'influencer l'autre partie. La théorie des jeux coopératifs semble supposer que la menace est soit exécutoire ou soit n'est pas exécutoire. L'intérêt de Thomas Schelling est de montrer la façon dont les gens peuvent faire des menaces crédibles en accompagnant cette analyse d'autres questionnements parallèles comme chercher de comprendre quelles sont les institutions qui permettent de faire ou non des menaces crédibles, quelles sont les dispositions légales qui le permettent et comment la notion de réputation entre en jeu dans cette évolution.

Bibliographie

  • 1956, `An essay on bargaining', American Economic Review, 46, pp281-306
  • 1957, `Bargaining, communication, and limited war', Journal of Conflict Resolution, 1, pp19-36
  • 1958, `The strategy of conflict: prospectus for a reorientation of game theory', Journal of Conflict Resolution, 2, pp203-264
  • 1961, avec M. H. Halperin, Strategy and Arms Control, Twentieth Century Fund, New York
  • 1966, Arms and Influence, Yale University Press, New Haven, CT
  • 1971, `Dynamic models of segregation', Journal of Mathematical Sociology, 1 (1), pp143-186
  • 1973, "Hockey helmets, concealed weapons, and daylight saving: A study of binary choices with externalities", Journal of Conflict Resolution, 17(3), pp381–428
  • 1978, "Micromotives and Macrobehavior", New York: W.W. Norton
  • 1980, “The Intimate Contest for Self-Command”, Public Interest, 8(2), pp94-118
  • 1984, `Self-command in practice, in policy, and in a theory of rational choice', American Economic Review, Papers and Proceedings,74, pp1-11
  • 2009, "Ökonomische Vernunft und politische Ethik" ("Rationalité économique et l'éthique en politique"), ORDO, Vol 60, pp495-519

Littérature secondaire

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.