Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Utilisateur:Stendhalconques

De Wikiberal
  • Bonjour, n'hésitez pas à vous présenter ici. Fabrice

Présentation

Bonjour, nous sommes le samedi 30 mai 2020, il est 12:19 en Temps Universel, et le Wiki libéral contient 5 173 articles.


J'ai participé sous le même pseudo à différents articles dans wikipédia et dans wikiKto ( un wiki thématique sur le Catholicisme).

Je suis diplômé de l'Ecole Nationale d'Assurances et mon job actuel est de développer des programmes informatiques ( essentiellement des filtres pour déterminer des cibles de marchés ).

Je m'intéresse à un libéralisme tempéré par des valeurs humanistes qui s'inspirent de la doctrine sociale de l'église sans pour autant être lié aux évêques car je suis agnostique de tendance plutôt protestante bien que baptisé Catholique.

Votre wiki est déjà très complet et pour l'instant je ne sais trop quoi y rajouter.

Mon objectif est de trouver des arguments dans le but de dédiaboliser ce que certains doctrinaires marxistes ont appelé l'ultra libéralisme.

Voilà pour l'instant ....

  • Bienvenue à toi ! Fabrice 11 avr 2006 à 21:32 (CEST)

Citations

« Penchant à conserver, talent d'améliorer : voilà les deux qualités qui me feraient juger de la bonté d'un homme d'État. » (Burke)

« Sous un certain aspect important, le marxisme est une religion. A ses fidèles il offre, en premier lieu, un système des fins dernières qui donnent un sens à la vie et qui constituent des étalons de référence absolus pour apprécier les événements et les actions ; de plus, en second lieu, le marxisme fournit pour atteindre ces fins un guide qui implique un plan de salut et la révélation du mal dont doit être délivrée l'humanité ou une section élue de l'humanité. Nous pouvons préciser davantage : le socialisme marxiste appartient au groupe des religions qui promettent le paradis sur la terre. » - Joseph Schumpeter, Capitalisme, socialisme et démocratie, (1942)

«C’est cette conviction que l'économie de marché est bonne moralement parce qu’elle seule peut nourrir les pauvres, qui sera à l’origine de l’idée d’ industrialisme, imaginée par Turgot et développée par Jean-Baptiste Say. La société recèle en son sein des trésors de richesses dormantes, qui seront réveillées si l’ économie est libérée de ses entraves. Alors non seulement les pauvres mangeront à leur faim, mais, parce qu’ils ne seront plus affamés, ils seront moins tentés de s’entretuer, soit à l’intérieur des frontières (sous la direction d’un Robespierre et de ses semblables) ou à l’extérieur (sous celle d’un Napoléon et de ses semblables). L’économie de marché nourrit et pacifie les hommes. Comment des chrétiens ne l’approuveraient-ils donc pas – dès lors du moins que, marchant sur les pas de la Révolution papale, ils ont décidé de mettre l’intelligence et la science au service de la charité ?» (Philippe Nemo) extrait de l'article éthique.

"L'unique moyen de vivre d'une manière agréable à Dieu n'est pas de dépasser la morale de la vie séculière par l'ascèse monastique, mais exclusivement d'accomplir dans le monde les devoirs correspondant à la place que l'existence assigne à l'individu dans la société, devoirs qui deviennent ainsi sa « vocation ». (Note : vocation se dit en allemand Berufung qui vient du mot Beruf, c'est-à-dire métier.)" ( philosphie de Luther).

"La liberté salue la créativité humaine et la stimule et cette créativité est à la fois l'objectif de la Providence pour l'humanité et notre meilleur espoir de progrès sur cette Terre. " (George W Bush - 6 novembre 2003 - ).

Nouveaux articles

In God we trust.

contact

Je serais heureux de vous compter parmi mes contacts directs afin de discuter du projet. mon email ludosesim@caramail.com Cordialement. Ludovic