Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Valorimètre

De Wikiberal
(Redirigé depuis Valorimetre)

La valeur d'une chose n'existe que dans l'esprit d'un individu. Il n'existe pas de valeur absolue. Tout jugement de valeur est un acte de la pensée. La valeur est une notion subjective.

Un valorimètre est un moyen par lequel un individu peut mesurer la valeur d'une chose en la comparant à une certaine quantité d'un bien économique. Ce bien économique de comparaison est un "bien de référence". Ce bien de référence sert alors de monnaie. Le jugement de la valeur d'une chose est fait par un agent économique. Ce jugement est subjectif. Ce jugement est un acte de la pensée. C'est un travail intellectuel. Cet acte de la pensée d'un individu établit une relation de préférence entre une chose et une quantité de monnaie.

Le valorimètre d'une monnaie est ainsi la méthode de mesure de la valeur d'une chose par comparaison avec une monnaie. Chaque individu peut utiliser ce processus de mesure pour déterminer une fourchette de deux nombres, de deux quantités de monnaie. L'individu préfère la quantité supérieure de monnaie plutôt que telle chose. Et cet individu préfère cette chose plutôt que la quantité inférieure de monnaie.

Lorsque les deux nombres de la fourchette de préférence sont confondus en un seul nombre, l'individu estime que pour lui, la valeur de la chose est égale à ce nombre.

Élaboration d'un valorimètre

L'or est un bon valorimètre de monnaie. Plus généralement un valorimètre est un processus de fixation d'une certaine quantité d'un bien économique qui est proposé aux agents économiques afin se servir de comparaison pour mesurer la valeur d'une chose. Un bon valorimètre représente une valeur suffisamment stable.

Le valorimètre définit l'unité monétaire. Plusieurs monnaies différentes peuvent utiliser le même valorimètre, la même unité monétaire.

Un groupe d'experts peut définir un valorimètre. Le valorimètre doit faire l'objet de critères qui doivent répondre à une haute exigence et une très importante crédibilité. En effet, lorsqu'il évalue la valeur d'une chose, chaque individu fait un double travail intellectuel de préférence. D'une part, cet individu évalue un sentiment de valeur de la chose. D'autre part, ce même individu évalue son sentiment de la valeur de la monnaie. Ce jugement de préférence est un acte de la pensée. Le résultat de cet acte de la pensée est un prix évalué subjectivement par l'individu.

Définir un cours mondial de l'or est facile. L'or est ainsi un bon valorimètre. Un métal précieux peut être un bon valorimètre.

Définir un indice des prix dans une zone, dans un secteur économique, est plus difficile. Un groupe d'experts, une société commerciale, peut définir un valorimètre fondé sur un indice de prix ou sur un autre indice.

Le monnayeur, l'émetteur de monnaie, choisit le valorimètre de la monnaie qu'il crée et émet. La mention de ce valorimètre est une clause essentielle d'un contrat de monnaie.

Fonction du valorimètre

Le valorimètre, en raison de la définition établie précédemment, a, en outre, une fonction et une utilité suivante :

Le valorimètre est, en tant que tel, une sorte d'instrument de mesure, à condition que celui-ci soit fiable, éprouvé et digne de confiance, afin de déterminer de façon plus générale, les caractéristiques, qu'elles soient statiques ou dynamiques, mais toujours quantitatives et qualitatives des biens, des services, des flux économiques, financiers et commerciaux ou des monnaies. Autrement dit, il existe autant de valorimètres que d'indicateurs que l'on veut mesurer. Le valorimètre le plus utilisé, en Sciences économiques, c'est précisément la Loi de l'offre et de la demande, dans la mesure où la Loi de l'offre et de la demande fait état de relation entre une quantité de biens par rapport à une quantité de monnaie déterminée.

Monnayeur

  • Un monnayeur émet une monnaie. Cette monnaie est définie par un contrat de monnaie, dit encore contrat d'émission monétaire. Cette monnaie est donc une monnaie-promesse. Ce contrat de monnaie contient nécessairement une clause incluant un valorimètre de monnaie. Un tel monnayeur peut être une banque libre. Le monnayeur émet chaque support monétaire de sa monnaie.
  • L'or fut un bon valorimètre de monnaie et fut utilisé comme tel pendant des millénaires.
  • L'argent-métal fut un bon valorimètre de monnaie.
  • Le valorimètre d'une monnaie est choisi par le monnayeur qui émet cette monnaie.
  • Un valorimètre peut utiliser l'indice des prix dans une zone géographique.
  • Le valorimètre détermine comment la banque garantit la valeur de la monnaie émise.
  • Un valorimètre peut utiliser un « panier » de commodities, tel un panier CRB (Commodities Research Bureau).
  • Une monnaie constituée de pièces d'or utilise l'or comme valorimètre.

Le problème de l'établissement et de la certification de valorimètres

La notion de valorimètre renvoie immédiatement au problème de l'établissement et de la certification. Autrement dit, il faut savoir, alors quelle est l'autorité ou quel est l'organisme ou quelle est l'entreprise qui délivre ou qui réalise le valorimètre. Est-ce un organisme étatique ou public, est-ce un société d'économie mixte ou est-ce une entreprise privée ?

On peut, se poser les questions de savoir quel est, alors, le degré de cohérence ou de pertinence, lors de la réalisation de ces valorimètres par ces autorité ou organismes ou entreprises. Les définitions d'établissement des valorimètres sont-elles, alors, identiques, quel que soit l'autorité ou l'organisme ou l'entreprise ? Et quand est-il, lors de l'interaction mutuelle des différents valorimètres établis par les différents organismes ou entreprises ?

Valorimètre, marque commerciale

Une société commerciale peut mettre au point un valorimètre. Par exemple, elle indique que le valorimètre sera la moyenne des cours de l'or sur telles bourses d'achat et de vente d'or. Cette société commerciale donne un nom commercial, marque commerciale, à son valorimètre. Cette marque commerciale est reconnue et protégée juridiquement afin que nul n'ait le droit d'utiliser cette marque commerciale sans l'accord de cette société commerciale.

Ensuite, cette société commerciale vend une licence d'utilisation aux banquiers qui souhaitent utiliser cette marque commerciale. Cette licence d'exploitation a une durée limitée dans le temps. Cette licence d'exploitation de dette marque commerciale n'est valable que si la monnaie respecte les définitions du valorimètre.

D'autre sociétés commerciales concurrentes proposent une autre manière d'établir un valorimètre fondé sur le cours mondial de l'or.

Plusieurs monnayeurs, plusieurs banques libres, utilisent la même marque commerciale, le même valorimètre de monnaie. Chaque monnayeur a payé une licence d'utilisation de la marque de ce valorimètre. Deux monnaies provenant de deux monnayeurs différents sont différentes. Même si deux monnaies utilisent le même valorimètre, elles sont différentes si leurs monnayeurs sont différents.

Unité monétaire

L'unité monétaire est définie par le valorimètre. C'est le premier but du valorimètre de définir une unité monétaire. Plusieurs monnaies différentes peuvent avoir la même unité monétaire. Le gramme d'or peut être une unité monétaire. Une unité monétaire est un concept. Celui qui possède un support monétaire, par exemple une pièce de monnaie, possède ce support monétaire. La valeur de ce support monétaire est une certaine quantité d'unités monétaires.

Monnaie ou valorimètre?

L'or est une monnaie. C'est alors une "monnaie-marchandise". Une monnaie-promesse, c'est à dire une "monnaie-papier", a l'or comme comme valorimètre. L'or est est alors une monnaie différente de cette monnaie-promesse. L'or est une monnaie pour ceux qui l'échangent physiquement. Mais l'or est aussi un valorimètre d'une autre monnaie. Il existe ici deux monnaies distinctes: l'or comme monnaie-marchandise et une monnaie-promesse.

D'une manière plus générale, toute monnaie peut être utilisée comme valorimètre d'une autre monnaie.

Citation

Quand on parle de valeur monétaire, il ne s'agit pas de savoir s'il vaut mieux se servir pour la mesurer d'un ou de deux valorimètres d'inégale grandeur ; il s'agit de savoir s'il est plus commode de se servir, pour avoir un valorimètre stable, de la valeur de l'or ou de celle de l'argent. (Journ. offic. 4 mars 1877, p. 1663, 1re col.)

Citations de J. GARNIER.

Traductions

  • en anglais : valorimeter

Voir aussi

Liens externes

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.