Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Andrew Mellon

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche
Andrew Mellon
Homme politique

Dates 1855-1937
Tendance Libéral classique
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Autres articles sur Andrew Mellon

Citation
inter lib.org sur Mellon Andrew

Andrew William Mellon (Pittsburgh, Pennsylvanie, 24 mars 1855 — Southampton, New York, 27 août 1937) est un banquier américain, industriel, philanthrope et collectionneur d'art. Il a été Secrétaire au Trésor du 4 mars 1921 au 12 février 1932, le seul à avoir servi sous trois présidents américains (Harding, Calvin Coolidge et Herbert Hoover).

Biographie

Fils d’un banquier et juge d’origine écossaise et irlandaise, il fait ses études à l’université de Pennsylvanie dont il sort diplômé en 1873.

Il se montre un financier de génie et intervient dans de nombreux secteurs industriels, finançant le développement de gigantesques entreprises dans le secteur de l’aluminium et du coke notamment. Au milieu des années 1920, il est l’Américain le plus taxé après John D. Rockefeller[1] et Henry Ford.

Après avoir participé à de nombreuses activités durant la Première guerre mondiale, de la défense nationale à la croix rouge, il est nommé secrétaire au Trésor par le président Harding.

Banquier reconnu et républicain conservateur, il met en place un plan de réduction de la dette fédérale : à ses yeux, la réduction des taux d’imposition favorise l’augmentation des recettes fiscales. La Grande dépression des années 30 a rendu sa politique très impopulaire et mis en accusation, il doit quitter ses fonctions pour un poste d’ambassadeur au Royaume-Uni. Un an plus tard, il abandonne définitivement la vie politique.

Il avait fondé avec son frère, Richard Beatty Mellon également banquier et philanthrope, l’Institut de recherche industrielle à l’Université de Pittsburgh, qui est aujourd’hui une composante de l’Université Carnegie Mellon. Il a donné au total 43 millions de $ à l’université. Son importante collection d’art, et un don de 10 millions pour en financer la construction, ont permis l’établissement de la National Gallery of Art à Washington (1937).

Notes et références

  1. John D. Rockefeller s'est forgé une immense richesse en monopolisant l'industrie pétrolière américaine. Ses opposants lui reprochent d'avoir conspiré avec les autres propriétaires de raffineries afin de constituer le monopole de la Standard Oil. Les mêmes critiques affirment, sans preuve, que le consortium s'est entendu avec les propriétaires des chemins de fer pour monopoliser la livraison du pétrole, incitant les concurrents à se laisser acheter par Standard Oil ou à être contraints de payer des frais d'expédition exorbitants qui les poussaient à la faillite. Il est fait mention alors au mythe métaphorique de la guerre des prix. Le seul fait authentique est qu'en 1890, le trust Rockefeller contrôlait environ 90% de la production de pétrole aux États-Unis, une situation qui a conduit au passage du Sherman Antitrust Act la même année.

Liens externes

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.


Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.