Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Carl Rogers

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche
Carl Rogers
psychologue

Dates 1902-1987
Carl Rogers.jpg
Tendance
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Autres articles sur Carl Rogers

Citation
inter lib.org sur
{{{catallaxia}}} {{{librairal}}}


Carl [Ransom] Rogers (1902-1987), était un des psychologues américains les plus renommés de sa génération, et l'un des principaux représentants de l'approche humaniste de la psychologie. Psychologue, thérapeute et pédagogue, Carl Rogers a fondé l'Approche Centrée sur la Personne. Il est l'auteur de nombreux livres et articles. Il a enseigné dans plusieurs grandes universités pendant de nombreuses années et il a exercé une pratique privée en tant que psychologue-conseil. Il a reçu de nombreux prix professionnels en reconnaissance officielle de ses grandes réalisations, notamment le présidence de l'American Psychological Association (1946-1947)

Biographie

Carl Ransom Rogers est né le 8 janvier 1902 à Chicago. À l'époque, le béhaviorisme domine comme courant en psychologie, et la recherche est majoritairement centrée sur des expérimentations faites avec des animaux en laboratoire (conditionnement pavlovien, boite de Skinner).

Formé à l'Université du Wisconsin, Carl Rogers a tout d'abord l'intention de devenir pasteur protestant, et il entre au Séminaire théologique de l'Union en 1924. Il se rend compte, alors, qu'il était plus intéressé par la spiritualité que la religion. Tout en travaillant sur son doctorat. à l'Université Columbia, il a commencé à remettre en question certaines des techniques acceptées de la psychothérapie, en particulier dans le domaine des relations thérapeute-patient.

Pendant son parcours d'études, il va s'intéresser plutôt au développement positif de l'individualité, plutôt que l’expérimentation en laboratoire. Il tire essentiellement ses enseignements de son expérience de la vie et de ses relations d’aide en tant que thérapeute. Carl Rogers va développer son approche de la psychothérapie à partir des années 1940, et reste le premier psychothérapeute universitaire à utiliser les enregistrements de sessions de psychothérapie à des fins de recherche scientifique. Il devient le créateur de la théorie de la psychothérapie non-directe centrée sur le client. Cette approche prescrit une relation de personne à personne, plutôt qu'une relation médecin-patient entre le thérapeute et le client, et permet au client de contrôler le cours, le rythme et la durée de son propre traitement.

La liberté d'apprendre

Liberté apprendre.png

Schéma tiré de C. J. Weibell, 2011, "Principles of learning: 7 principles to guide personalized, student-centered learning in the technology-enhanced, blended learning environment" et de Jackie Gerstein (User Generated Education)

1) Une partie importante de l'apprentissage est acquise par la pratique, en faisant les choses par soi-même.

2) L'apprentissage auto-initié, celui qui implique toute la personne de l'apprenant, c'est à dire les sentiments ainsi que l'intellect, est durable et demeure omniprésent.

3) L'apprentissage est facilité lorsque l'étudiant participe de façon responsable au processus d'apprentissage.

4) L'apprentissage social le plus utile dans le monde moderne est l'apprentissage du processus d'apprentissage, c'est à dira une ouverture continue à l'expérience et l'incorporation en soi du processus du changement.

5) L'indépendance, la créativité et l'autonomie sont toutes facilitées lorsque l'autocritique et l'autoévaluation sont fondamentales et que l'évaluation par les autres est d'une importance secondaire.

6) La liberté d'apprendre implique une ouverture sur soi-même de la connaissance de ses capacités.

7) Un apprentissage significatif a lieu lorsque le sujet d'étude est perçu par l'élève comme ayant un intérêt pour ses propres objectifs.

8) Les êtres humains ont une potentialité naturelle à l'apprentissage.

Cark Rogers a énuméré cinq éléments déterminants de l'apprentissage expérientiel:

  1. L'apprentissage expérientiel a une qualité d'implication personnelle dans laquelle toute la personne dans ses aspects émotionnels et cognitifs se situe dans l'événement d'apprentissage.
  2. L'apprentissage est auto-initié. Même lorsque l'élan ou le stimulus vient de l'extérieur, le sens de la découverte, de l'extension, de la saisie et de la compréhension, vient de l'intérieur de l'individu.
  3. L'apprentissage est omniprésent. L'apprentissage produit un effet significatif quand il réalise une différence dans le comportement, dans les attitudes, et peut-être même la personnalité de l'apprenant.
  4. L'apprentissage est évalué par l'apprenant. L'individu sait si l'apprentissage répond à son besoin, s'il mène à ce qu'il veut savoir, s'il illumine la zone sombre d'ignorance dont il explore par l'expérience.
  5. L'apprentissage a une signification, un sens pour l'apprenant. L'élément de sens pour l'apprenant est essentiel, il est intégré à toute l'expérience.

La liberté contractuelle d'apprendre entre l'enseignant et les élèves

Dans son livre, "Liberté pour apprendre", Carl Rogers cite les notes informelles conservées par Barbara J. Shiel qui décida un jour de tenter une expérience radicale pour promouvoir l'apprentissage expérientiel dans sa classe de sixième. Dans l'expérience, l'enseignante a introduit le concept de contrat d'apprentissage. Il s'agit d'une liste de tous les sujets que les élèves de la classe doivent étudier, ainsi qu'une liste de suggestions d'exercices pour chaque discipline, plus un espace libre pour que les élèves écrivent leurs plans dans chaque domaine.

En suivant sa progression en fonction du calendrier, elle expliqua aux élèves les blocs hebdomadaires de matières pour que les enfants l'incluent dans leur planification. Elle discuta avec eux de l'apprentissage séquentiel, en particulier en mathématiques, de la maîtrise d'une compétence avant de passer au niveau d'apprentissage suivant. Les élèves ont découvert que le texte fournissait une introduction à une compétence. Ils devaient démontrer leur compétence, proposer des exercices pour la maîtriser et des tests pour vérifier les résultats. Lorsqu'ils se sentaient prêts à continuer, ils étaient libres de le faire. Ils ont établi leur propre rythme, ont commencé à leur propre niveau et sont allés aussi loin qu'ils étaient capables ou motivés d'aller.

Puisque l'évaluation est auto-initiée par l'élève et qu'elle est respectée par l'enseignant, il n'est pas nécessaire de tricher pour réussir. L'échec, précise, Carl Rogers, n'est plus qu'un mot. Les enfants découvrent la différence entre l'échec et l'erreur. Les deux termes ont leur sens positif. L'échec est la dernière tentative avant la réussite. C'est la raison pour laquelle les enfants sont pousssés d'aller jusqu'au bout de leur échec. Car, faire des erreurs fait partie du processus d'apprentissage.

Publications

  • 1969, "Freedom to Learn: A View of what Education Might Become", Columbus, OH: Charles E. Merrill
    • Nouvelle édition en 1979, "Freedom to learn", Columbus, OH: Charles E. Merrill
    • Traduit en français en 1972, "Liberté pour apprendre", Dunod, Paris
    • Traduit en italien en 1973, "Libertà nell'apprendimento", Firenze, Giunti

Liens externes


Psi-alpha.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail psychologie.