Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Chester Brown

De Wikiberal
Chester Brown
auteur

Dates né en 1960
Tendance libertarien
Origine Canada Canada
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Chester Brown

Chester Brown est un auteur de bandes dessinées né le 16 mai 1960 à Montréal au Canada, d'expression anglaise. Il est également militant libertarien. Fort de son expérience en tant que client qu'il raconte en bande dessinée, il est notamment un défenseur de la dépénalisation de la prostitution.

Engagement politique

Dans les années 80, Chester Brown sympathisait avec les idées de gauche, bien qu'il admette que sa compréhension de la politique n'était pas très profonde. Il se considérait comme anarchiste, jusqu'au moment où, dans le cadre de recherches sur Louis Riel (dont il a fait une biographie en BD), il s'intéressa aux questions relatives aux droits de propriété, et fut particulièrement influencé par The Noblest Triumph de John Bethell, ouvrage montrant que c'est un fort respect des droits de propriété qui a mené l'Occident à la prospérité. Cela l'a conduit à s'intéresser au libertarianisme. Après avoir assisté à quelques réunions du Libertarian Party canadien, on lui a demandé s'il serait intéressé pour se présenter au parlement, et il a commencé à recueillir les 100 signatures nécessaires.

Il s'est présenté comme candidat de la circonscription de Trinity-Spadina à Toronto lors de l'élection fédérale de 2008 au Canada. Il termine en cinquième position[1]. (Il en sera de même pour l'élection de 2011.)

L'élection de 2011 coïncide avec la sortie de Paying for it (Vingt-trois prostituées en français) dans laquelle Brown parle de sa fréquentation des prostituées. Il s'inquiétait de savoir si cela ne poserait pas de problème au Libertarian Party s'il faisait la promotion de son livre dans les médias, mais on lui a assuré qu'en tant que libertariens, ils croyaient à la liberté individuelle et continueraient à soutenir sa candidature.

On a reproché à Chester Brown d'être incohérent, dans la mesure où il a reçu des subventions pour ses albums Luis Riel et Paying for it. Celui-ci répond :

« Si jamais je suis élu, je m'opposerai au Conseil des Arts. Cela peut paraître hypocrite, mais pour moi, il y a une différence entre donner de l'argent et prendre de l'argent. Le gouvernement ne devrait pas donner d'argent, mais ça ne me pose aucun problème de le prendre s'il en donne. J'ai fini cet album plus rapidement parce que j'ai eu l'argent, mais je l'aurais fait de toute façon. »[2]

Albums de BD

  • Ed the Happy Clown, 1989
  • The Playboy, 1992
  • I Never Liked You, 1994
  • The Little Man: Short Strips 1980-1995, 1998
  • Louis Riel: A Comic-Strip Biography, 2003
  • Paying for It, 2011
  • Ed the Happy Clown: a Graphic Novel, 2012

Édités en France :

  • Je ne t'ai jamais aimé, 2001
  • Le Playboy, 2001
  • Louis Riel l’insurgé, 2004
  • Le Petit Homme : Histoires courtes 1980-95, 2009
  • Vingt-trois prostituées, 2012
B0.jpg Discussions sur le forum
Chester Brown

Liens externes

Notes et références


Kurt.jpg Accédez d'un seul coup d’œil à toute la série des articles de Wikibéral concernant les célébrités libérales, libertariennes et assimilées.