Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Eugene F. Miller

De Wikiberal
Eugene F. Miller
'

Dates (1935-2010)
Tendance libéral
Origine
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Eugene F. Miller


Eugene F. Miller (1935- décédé[1] le 30 mai 2010) était un professeur de sciences politiques à l'Université de Géorgie, aux USA, à partir de 1967 jusqu'à sa retraite en 2003. Il a obtenu ses premiers diplômes universitaires (BA et MA) à l'université d'Emory puis il fut étudiant à l'Université de Chicago (Ph.D. en 1965), où il a écrit une thèse sur David Hume. Friedrich Hayek a présidé son comité de thèse, dont les autres membres étaient Leo Strauss et Joseph Cropsey.

De 1982 à 1990 il a co-dirigé, avec William B. Allen, une série de séminaires, de colloques et de symposiums organisés dans divers endroits des États-Unis sur "La philosophie des Pères fondateurs: Une enquête sur la Constitution des États-Unis". Il fut aussi le co-directeur, avec Timothy Fuller, d'une série continue de programmes sur "l'éducation dans une société libre".

Eugene F. Miller a enseigné avec Jay Walters, à l'Université Furman de 1963 à 1967 en philosophie politique et il fut le récipiendaire de nombreux prix d'excellence en enseignement. Il a publié des articles sur David Hume, Leo Strauss, Friedrich Hayek, sur les pères fondateurs de l'Amérique, sur la nature de l'éducation libérale, sur la relation entre la technologie et la politique, et sur les fondements intellectuels de la philanthropie.

Il fut le défenseur des valeurs républicaines contre les critiques de la tradition républicaine américaine laissant supposer que l'éducation libérale nuit à la république car elle porte en elle la promotion de l'aristocratie, la montée en puissance d'une classe oisive. Ce volet critique les vertus civiques sur lesquelles dépendent les républiques. La génération des Pères fondateurs américains, dans leurs écrits sur l'éducation, souligne Eugene F. Miller rejettent cet avertissement et soutiennent, au contraire, qu'une culture ouverte et largement diffusée de l'apprentissage libéral est favorable à un Etat républicain, même si elle n'est pas indispensable à son existence propre. Les tendances aristocratiques de l'éducation libérale sont atténuées par la diffusion de la connaissance renforcée par l'élucidation de la pensée rationnelle. La philosophie politique, ajoute, Eugene F. Miller, peut ainsi montrer son utilité en augmentant la puissance de l'homme sur la nature et en multipliant les commodités de la vie.

Dans son livre sur la Constitution de la Liberté de Friedrich Hayek, publié en 2010, Eugene F. Miller soutient trois points saillants comprenant la valeur de la liberté où Friedrich Hayek prévoit le fondement philosophique et la justification d'une société libre. Une deuxième partie traite de "la liberté et de la loi". L'auteur autrichien rendait compte de l'évolution de la règle de droit comme l'institution centrale d'une société libre. Dans un troisième point, Eugene F. Miller traite de "la liberté dans l'État-providence" en examinant les arguments de Friedrich Hayek qui traite des préoccupations politiques contemporaines comme la protection sociale (retraite, santé), la fiscalité, le logement, l'urbanisme, les ressources naturelles et l'éducation.

Notes et références

  1. Eugene F. Miller est décédé après une bataille de deux années contre la maladie avec de multiples myélomes.

Publications

  • 1970, commentaire du livre de Judith N. Shklar, "Men and Citizens: A Study of Rousseau's Social Theory", The Journal of Politics, Vol 32, n°3, pp742-743
  • 1971,
    • a. David Easton's Political Theory, Political Science Review, Vol 1, n°1, Fall, pp93-124
    • b. "Hume's contribution to behavioral science", Journal of the History of the Behavioral Sciences, Vol 7, n°2, pp154-168
  • 1977,
    • a. "America's Conservative Philosophers", commentaire du livre de George H. Nash, "The Conservative Intellectual Movement in America: Since 1945", The Review of Politics, Vol 39, n°1, pp111-116
    • b. commentaire du livre de Duncan Forbes, "Hume's Philosophical Politics", The Journal of Politics, Vol 39, n°1, pp251-253
    • c. "The Primary Questions of Political Inquiry", The Review of Politics, Vol 39, n°3, pp298-331
  • 1980,
    • a. "Epistemology and Political Inquiry: Comment on Kress' “Against Epistemology”", The Journal of Politics, Vol 42, n°4, pp1160-1167
    • b. "What Does “Political” Mean?", The Review of Politics, Vol 42, n°1, pp56-72
  • 1981, Phenomenology and Politics, commentaire du livre de Hwa Yol Jung, "The Crisis of Political Understanding: A Phenomenological Perspective in the Conduct of Political Inquiry", The Review of Politics, Vol 43, n°2, pp296-298
  • 1982,
    • a. "On Rules of Philosophic Interpretation: A Critique of Ryn's “Knowledge and History", The Journal of Politics, Vol 44, n°2, pp409-419
    • b. "A Post-Individualist Theory of Politics", commentaires du livre de Fred R. Dallmayr, "Beyond Dogma and Despair: Toward a Critical Phenomenology of Politics et du livre de Fred R. Dallmayr, "Twilight of Subjectivity: Contributions to a Post-Individualist Theory of Politics", The Review of Politics, Vol 44, n°2, pp304-310
    • c. Commentaires du livre de Jeffrey T. Bergner, "The Origin of Formalism in Social Science" et du livre de Felix E. Oppenheim, "Political Concepts: A Reconstruction", The Journal of Politics, Vol 44, n°2, pp592-595
  • 1984, "On the American Founders' Defense of Liberal Education in a Republic", The Review of Politics, Vol 46, n°1, pp65-90
  • 1985, avec Barry Schwartz, "The Icon of the American Republic: A Study in Political Symbolism", The Review of Politics, Vol 47, n°4, pp516-543
  • 1986,
    • a. Hume on the Development of English Liberty, Political Science Reviewer, Vol 16, n°1, Fall, pp
    • b. avec Barry Schwartz, "The icon and the word: A study in the visual depiction of moral character", Semiotica, Vol 61, n°1-2, pp69-100
  • 1995, avec Calvin M. Logue, "Rhetorical Status: A Study of Its Origins, Functions, and Consequences", Quarterly Journal of Spoeech, Vol 81, pp20-46
  • 1998,
    • a. avec Calvin M. Logue et Christopher Schroll, "The Press Under Pressure: How Georgia's Newspapers Responded to Civil War Constraints", American Journalism, Vol 15, pp13-34
      • Repris dans une version écourtée en 2008, "The Press Under Pressure: Georgia Newspapers and the Civil War", In: David B. Sachsman, S. Kittrell Rushing et Roy Morris Jr., dir., "Words at War: The Civil War and American Journalism", West Lafayette, Indiana: Purdue University Press, pp165-177
    • b. avec Calvin M. Logue, "Communicative Interaction and Rhetorical Status in Harriet Ann Jacob's Slave Narrative", Southern Communication Journal, Vol 63, pp182-198
  • 2001, "Democratic Statecraft and Technological Advance: Abraham Lincoln's Reflections on 'Discoveries and Inventions'", The Review of Politics, Vol 63, n°3, pp485-516

Littérature secondaire

  • 2010, Robert Grafstein et John Maltese, "In Memoriam. Eugene F. Miller", PS: Political Science & Politics, Vol 43, n°4, p805