Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



George C. Leef

De Wikiberal
George C. Leef
Chroniqueur et critique de livres

Dates né en 1951
Leef.gif
Tendance Parti Libertarien
Origine États-Unis États-Unis
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur George C. Leef

George C. Leef est né le 4 février 1951 à Milwaukee, dans le Wisconsin (USA). Il est membre du réseau de la faculté "FEE" (Foundation for Economic Education).

Il a obtenu son B.A. au Carroll College, à Waukesha, dans le Wisconsin en 1973, puis un J.D. de la Duke University Law School en 1977. Il fut candidat pour le Congrès américain en 1984 sous la bannière du Parti libertarien.

Il a travaillé pour la société Milliken & Co. de 1977 à 1979 puis il a enseigné l'économie, le droit, la logique et la philosophie à l'Université Northwood de 1980 à 1989 avec le grade de professeur adjoint. De 1989 à 1990, il fut conseiller politique et du droit du travail au sénat du Michigan. Il poursuit au sénat du Michigan en étant conseiller du sénateur, David Honigman, de 1991 à 1996.

Depuis 1988, il est chercheur au Mackinac Center for Public Policy. Il est actuellement, vice-président du Centre pour l'étude de l'enseignement supérieur en Caroline du Nord.

Il est l'auteur d'un livre, intitulé "Libre choix pour les travailleurs : une histoire du droit du mouvement du travail" (2005) qui traite de l'évolution du droit du travail aux Etats-Unis et des libertés fondamentales. C'est d'ailleurs sur ce thème des libertés fondamentales qu'il a commencé à écrire en juin 1977 pour la revue, The Freeman. Son article stigmatisait l'indifférence de la Cour suprême américaine vis à vis des actions politiques qui privent les gens de leur liberté et de leur propriété[1]. Il remarquait que la Cour Suprême donnait libre cours aux politiciens pour fouler aux pieds les droits des individus, sauf dans les cas où les juges pensent que les droits sont "fondamentaux". Hélas, les droits de propriété ne sont pas considérés comme fondamentaux et la Cour accepte presque sans aucune justification, les empiétements des autorités étatiques sur la propriété des individus.

George Leef continue à rédiger des commentaires de livres pour la revue, The Freeman et il a écrit plusieurs articles pour The Wall Street Journal, le Detroit Free Press, et Les Nouvelles de Detroit. Il réalise régulièrement des conférences et des débats sur une variété de sujets impliquant les vertus économiques et morales de la liberté et les méfaits de l'étatisme.

Notes et références

  1. ("Comment avons-nous perdu notre liberté?", Juin, The Freeman, 1977)

Publications

De 1977 à 1989

De 1990 à 1999

De 2000 à 2009

Depuis 2010

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.