Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Jim Cox

De Wikiberal

Jim Cox est né à Atlanta, il a grandi à Decatur, en Géorgie, et il a obtenu ses diplômes à l'Université de Georgie en marketing et en économie. Il est actuellement professeur associé d'économie et de sciences politiques au Georgia Perimeter College à Clarkston, en Géorgie. En tant que chercheur auxiliaire au Ludwig von Mises Institute, directeur des communications pour l'Association de l'Economie et des Finances de Géorgie et membre de l'Institut des Etudes Humaines, ses commentaires furent publiés dans le Cleveland Plain Dealer, Le Journal Witchita, et The Times justice, ainsi que d'autres journaux. Ses articles ont également été publiés dans The Atlanta Journal Constitution et, le Business Chronicle Gwinnet, Creative Loafing et The Margin Magazine. Jim Cox a écrit "Le guide concis économqiue" qui est un outil pratique de référence introduisant des sujets allant de l'entrepreneuriat, de la monnaie, de l'inflation, du contrôle des prix, les prix abusifs, du salaire minimum, de la réglementation, de la publicité, du monopole, du syndicalisme, des spéculateurs et des délits d'initiés, de la grande dépression.

En 2004, il a écrit un ouvrage sur le thème du salaire minimum. L'élévation du taux de salaire minimum s'effectue au détriment des travailleurs non qualifiés sans emploi. Un employeur ne sera disposé à payer aux travailleurs un salaire que s'il lui permet de réaliser un profit. Malheureusement, précise Jim Cox, il y a des centaines de milliers de travailleurs peu qualifiés et ces travailleurs potentiels ne trouveront pas d'emplois à un taux de salaire supérieur.

Les partisans d'une augmentation du salaire minimum prétendent que l'augmentation est un moyen d'offrir un salaire valable et de lutter contre la pauvreté. Aussi, Jim Cox pose la question de la nature scientifique de la fixation du salaire minimum. Rien ne permet de déterminer le niveau d'augmentation. Pourquoi le passage d'un niveau de 4,25 $ à 5,15 $ est-il préférable qu'un niveau fixé à 10$ ou 100$ de l'heure ? Jim Cox en conclut que la réponse est politique et non économique. Alors que certains hommes politiques croient vraiment croire leurs efforts contribuent à leurs électeurs, ce point de vue est naïf. La loi de l'offre et la demande ne peut être abrogée. Chaque augmentation du taux de salaire minimum réduit l'emploi au bas de l'échelle salariale.

Jim Cox présente des études qui suggèrent que pour chaque augmentation de 10% du salaire minimum, un minimum de 100 000 emplois sont perdus. Mais, explique Jim Cox de façon critique, la grande majorité des personnes qui sont touchées par la hausse du salaire minimal sont soit des jeunes, des non diplômés, ou font partie des derniers rangs de l'échelle socio-économique. Aussi, sur le plan politique, ils ne participent rarement au droit de vote, ils ne s'engagent pas dans les campagnes politiques, ne contribuent pas de l'argent de campagne, ils n'écrivent pas de lettres à des rédacteurs en chefs de journaux, et ils ne se font pas entendre politiquement.


Publications

  • 2004. Minimum Wage, Maximum Damage: How the Minimum Wage Law Destroys Jobs, Perpetuates Poverty, and Erodes Freedom. Cartersville, GA : Advocates for Self-Government. (ISBN 0-9754326-2-1)