Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Modèle:Histoire:Lumière/05 2007

De Wikiberal

Auberon Herbert (1838-1906) est un intellectuel britannique qui a développé une philosophie fondée sur un individualisme radical: appelée en anglais voluntaryism.

Issu d'une famille aristocratique (son père étant le Duc de Carnarvon), il suit des études à Oxford, avant de servir dans l'armée coloniale en Inde. De retour en Grande-Bretagne, il enseigne l'histoire et se met à fréquenter des cercles politiques conservateurs. Il se lance même en politique et est élu à la Chambre des Communes en 1870 sous les couleurs libérales (après avoir vainement brigué un mandat dans les rangs conservateurs quelques années plus tôt).

En 1873, il fait une rencontre décisive: celle du sociologue et philosophe libéral Herbert Spencer. Dès lors, il est convaincu qu'il doit mener un combat en faveur des droits individuels. A cette fin, il participe en 1877 à la fondation de la Personal Rights and Self-Help Association (dont il se sépara ensuite en raison de l'inclination pro-fiscale de son président), tandis que ses nouvelles idées sont de moins en moins en odeur de sainteté au sein de son parti au point d'en être évincé en 1880.

Aux fins d'asseoir la doctrine du parti qu'il projette de créer, il prépare un essai intitulé: The Right And Wrong of Compulsion By The State (1885).

Il faut noter que cet esprit curieux de tout s'est intéressé aux conflits de son époque (notamment à la guerre franco-prussienne) et que, cohérent avec son anti-étatisme, il s'est opposé aux différentes interventions militaires décidées par le gouvernement britannique, en particulier en ce qui concerne l'Egypte et pendant la Guerre des Boers à la fin de sa vie. Durant toutes ses années d'activité politique et idéologique, il n'hésite pas non plus à correspondre avec des intellectuels et activistes d'autres bords politiques, en particulier socialistes.