Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à alexis.vintray@contrepoints.org. N'hésitez pas!


Moyenne à la baisse

De Wikiberal
Aller à la navigation Aller à la recherche

En bourse, moyenner à la baisse consiste à réinvestir sur une même action lorsque le cours de celle-ci a baissé postérieurement à son acquisition par l'investisseur.

Cette approche, souvent adoptée par de nouveaux investisseurs particuliers en bourse, est généralement déconseillée pour de nombreuses raisons.

Si ça a baissé, ça ne va pas nécessairement remonter

Une des idées reçues guidant souvent l'envie de moyenner à la baisse, c'est que les titres ayant baissé vont forcément remonter. Cette hypothèse est non seulement fausse (ce n'est pas parce que deux actions identiques ont l'une baissé et l'autre monté que c'est la première qui va monter ensuite), mais même souvent contraire à la réalité (les gagnants d'un jour restent les gagnants de demain).

Cette erreur est souvent liée à celle de choisir de garder ou non une action selon le prix de revient du titre pour l'investisseur. Être en plus-value ou en moins-value sur une action ne devrait normalement pas influer sur le choix de garder ou non un titre (à l'exception de la fiscalité dans certains cas).

Moyenner à la baisse, c'est déséquilibrer son portefeuille boursier

Réinvestir sur une même action lorsque celle-ci baisse a pour conséquence immédiate d'augmenter la part du portefeuille boursier que représente cette action. Si elle ne représentait que 10% initialement, elle peut ainsi passer à 20% avec une première moyenne à la baisse, voire à bien plus quand l'investisseur poursuit dans cette voie. Cela génère des portefeuilles déséquilibrés, trop concentrés, avec une place trop importante prise par certains titres.

Citation

  • « On ne rattrape pas un couteau qui tombe » (adage boursier). Liste d'adages boursiers ici

Liens externes


Pièce de deux euros.jpg Accédez d'un seul coup d’œil au portail finance.