Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Nicolas Baudeau

De Wikiberal
Nicolas Baudeau
Économiste

Dates 1730 - 1792
Nicolas-baudeau.png
Tendance Physiocrate
Origine France France
Articles internes Liste de tous les articles

Citation
inter lib.org sur Nicolas Baudeau

Nicolas Baudeau, né à Amboise le 24 avril 1730 et mort à Paris en 1792, est un théologien, économiste, et journaliste français. Il a joué un rôle important dans la diffusion des idées des physiocrates en France et en Europe.

Présentation

Il est issu d’une famille modeste puisque son père était tailleur d’habits. Il suit ses études à l’abbaye de Chancelade dans le Périgord. Il y reçoit surtout une solide éducation religieuse et devient chanoine régulier tout en enseignant la théologie à l'abbaye. Il effectue des recherches historiques parallèlement.

À la fin des années 1750, il part pour Paris à la suite de l’appel de l’archevêque Christophe de Beaumont. Il intègre dans la capitale le collège des Prémontrés. À partir de là, il délaisse l’histoire pour s’intéresser aux questions économiques et financières. Il publie à partir de 1765 un journal, les Éphémérides du citoyen. Engagé dans le débat d'idées de son époque, il rejoint les physiocrates à partir de 1766. Son journal devient de la sorte une tribune mensuelle consacrée exclusivement à la vulgarisation de la doctrine des physiocrates et prend le titre d’Ephémérides du citoyen ou Bibliothèque raisonnée des sciences morales et politiques.

Sa notoriété croit et en 1768 le prince polonais Ignace Massalski le nomme prévôt mitré de Widziniski. Il y reste un an, séjourne quelques temps en Russie, à nouveau en Pologne puis revient en France. Il s'éloigne alors de la religion catholique et continue sa défense des idées des physiocrates. Les Ephémérides ayant pris fin en novembre 1772, il lance les Nouvelles éphémérides économiques ou Bibliothèque raisonnée de l’histoire, de la morale et de la politique afin de continuer à répandre les préceptes de la pensée physiocratique. A la suite du renvoi de Turgot et à cause d’un article qui dénonçait les dépenses importantes engagées par le roi lors de la guerre de Sept ans, il est exilé quelques mois en Auvergne et son périodique censuré.

Las, il abandonne quelque peu ses manifestes en faveur de la physiocratie – sans renier sa filiation à l’école – et devient, au début des années 1780, l’homme d’affaires du duc de Chartres, le futur Philippe-Egalité.

En 1785, Baudeau renoue avec l’histoire et l’économie. En 1787, à la suite des difficultés financières du royaume et de la convocation des notables, il publie ses Idées d’un citoyen presque sexagénaire, ouvrage très détaillé sur les finances royales et les impôts. En 1788, il ressuscite une fois encore, pour quelques mois, ses Nouvelles éphémérides.

Devenu fou dès 1790, il se suicide à Paris en 1792.

Théorie de l'entrepreneur à double fonction

Nicolas Baudeau a plus formellement discuté du rôle des agriculteurs en tant qu'entrepreneurs. Initialement, le discours académique de Baudeau contrastait nettement avec celui de Quesnay (et avec l'école de pensée Physiocrate en général). Plus tard, cependant, Baudeau a accepté et a même défendu l'école de la pensée Physiocrates et il en est devenu l'un des partisans les plus remarqués.

L'œuvre la plus distinguée de Baudeau fut la "Première introduction à La philosophie économique", où Baudeau exposa les doctrines de l'école des physiocrates. Dans son travail, il introduit l'agent économique, qui exerce deux fonctions de production. En tant qu'initiateur et développeur de l'entreprise, il peut s'appeler un « entrepreneur ». Et en tant que gérant de l'entreprise, il peut être désigné comme le "cultivateur en chef". La distinction entre ces deux activités conduit à considérer un entrepreneur comme un agent qui assume le risque des prix incertains du marché par rapport aux coûts de production sécurisés et connus. Le rôle de l'entrepreneur, suite à Baudeau, était donc double. D'un côté, conduire l'entreprise à la recherche d'une productivité accrue grâce à une organisation appropriée et de l'autre, développer l'entreprise dans son ensemble. La théorie de l'entrepreneurs de Baudeau a donc posé la première proposition formelle de l'entrepreneur innovant en contexte d'incertitude. Il doit afficher une capacité intrinsèque du traitement des connaissances et de l'information tout en organisant / menant l'entreprise dans la direction du profit.

Œuvres

  • 1759, Analyse de l’ouvrage du pape Benoît XIV sur les béatifications et canonisations
  • 1763, Idées d’un citoyen sur l’administration des finances du Roi
  • 1765, Idées d’un citoyen sur les besoins, les droits, et les devoirs des vrais pauvres
  • 1765-72, Ephémérides du citoyen
  • 1767, Principes de la science morale et politique sur le luxe et les lois somptuaires
  • 1768, Lettres sur les émeutes populaires
  • 1768, Lettres d’un citoyen sur les vingtièmes et autres impôts
  • 1771, Première introduction à la philosophie économique
  • 1774-76, Nouvelles Éphémérides Economiques ou bibliothèque raisonnée de l’Histoire, de la Morale et de la Politique
  • 1775, Principes économiques de Louis XII et du Cardinal d’Amboise, de Henri IV, et du duc de Sully sur l’administration des finances
  • 1787, Charles V, Louis XII, et Henri IV aux Français

Liens externes

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.

Money-128x128.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail économie.