Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



S.O.S. Bonheur

De Wikiberal
(Redirigé depuis SOS Bonheur)
S.O.S. Bonheur
Sos01.jpg
Scénario : Jean Van Hamme
Dessin : Griffo
Tout fonctionne à merveille. L'État providence veille sur le bonheur de chacun de nous. Bonheur officiel. Bonheur programmé. Comme toujours, Louis aurait pu feindre d'ignorer la réalité des "déregs", ces rebelles systématiquement dérégistrés du Grand Fichier Central et condamnés à la mort civile. Comme toujours, il aurait pu fermer les yeux sur l'existence des "illegs", ces gosses nés illégalement depuis la loi sur la limitation des naissances. Seulement voilà, après trente-cinq ans de trop loyaux services dans la police, il prend à Louis l'envie de redresser la tête et de voir enfin la réalité en face. Et quand Johnny, un "illeg", glisse sa petite menotte dans sa grosse paluche, il se laisse guider, sans hâte, à travers le miroir de ses illusions. De nos illusions.
Amazon

S.O.S. Bonheur est une bande dessinée de Griffo (dessins) et Van Hamme (scénario), qui disserte en trois parties sur le thème "liberté ou égalité, liberté ou sécurité", en se plaçant dans l'hypothèse où la seconde aspiration humaine est privilégiée par rapport à la première. Par exemple : quel est le meilleur moyen d'assurer un financement optimal de la sécurité sociale, en assurant la parfaite gratuité des soins à tous ? en interdisant aux gens de tomber malades, bien sûr ! (en règlementant les régimes alimentaires et les vêtements autorisés, en contrôlant la sécurité des appareils domestiques, etc.). Comment empêcher les bouchons, la pollution, et les morts sur les routes ? en choisissant pour chaque citoyen le lieu, la date et l'organisation de ses vacances. Et ainsi de suite.

Dans une société très proche de la nôtre, où chaque citoyen est tenu d'être heureux en fonction de normes pensées pour le bonheur du plus grand nombre, quelques individus au caractère bien trempé vont être amenés, volontairement ou non, à enfreindre les règles et vont disparaître. Si l'issue de chaque histoire est assez déprimante, le troisième tome nous rassure sur le sort de ces personnages, mais pour nous plonger dans une inquiétude plus réelle.

Car si, naturellement, le monde de S.O.S. Bonheur est encore une fiction, l'hypothèse finale paraît, elle, bien réaliste : pour exercer un contrôle planétaire, les grandes firmes ont-elles encore besoin des gouvernements ? N'y aurait-il pas un moyen plus discret et plus infaillible de manipuler les peuples ?

En novembre 2017, paraît dans le même esprit "S.O.S. Bonheur Saison 2 - tome 1", de Desberg Stephen (auteur) et Griffo (illustrations), avec une préface de Jean van Hamme. On y découvre les "forces du maintien de l'ordre matrimonial", qui interviennent pour empêcher de possibles adultères et les flirts trop poussés ; la "loi de préférence nationale", qui considère tout immigré clandestin comme un terroriste ; une police publique qui sous-traite au privé l'assassinat de délinquants potentiels, de façon à sauvegarder le "moral de la population" et garder un taux de criminalité égal à zéro, un Etat qui a interdit les livres sur le nazisme et la Shoah, de façon à préserver la mémoire d'un grand homme, Hitler, etc.

Liens externes

4451-20300.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail culture de wikibéral.